Le Café qui réveille l'Info

Tension lors du renouvellement du bureau de l’URAC : Un journaliste de Gokh bi Fm arrêté

Un journaliste de Gokh bi Fm, A. S., qui a usé d’une pompe à gaz asphyxiant, lors de l’élection du bureau de l’Union des radios associatives et communautaires (URAC), a été arrêté. Les faits se sont produits jeudi dernier, rapporte Seneweb qui reprend l’information du journal Les Echos.

Une Assemblée générale (AG) convoquée le même jour au siège de l’URAC, sis à Pikine Technopole, devait être suivie du renouvellement du bureau de la structure par vote. Mais, un incident est survenu au cours du scrutin. A. S. élève la voix et dénonce avec véhémence de présumées violations des dispositions du règlement intérieur, indexant les organisateurs. Qui, selon lui, manœuvrent pour permettre à des journalistes exclus de l’URAC de voter.

Une vive dispute éclate entre les membres divisés. Les esprits s’échauffent. Craignant une agression, alors que des membres de l’autre camp foncent sur lui, A. S. exhibe une pompe à gaz asphyxiant et pulvérise la salle de vote. Ce sera le sauve qui peut pour échapper à la suffocante odeur.
Embarqué et conduit au commissariat d’arrondissement de Pikine, A. S. sera finalement placé en garde-à-vue. Sa pompe à gaz asphyxiant mise sous scellé, il a reconnu les faits.
L’AG suivie de l’élection a pu se tenir, malgré l’incident. Talla Dieng a été reconduit pour la cinquième fois, relate le journal.

Les commentaires sont fermés.