Le Café qui réveille l'Info

Gestion des eaux usées : Serigne Mbaye Thiam lance les travaux de construction d’un émissaire à Camberène

- Advertisement -

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a procédé, aujourd’hui, au lancement des travaux de construction de l’émissaire en mer aux abords de la plage de Malibu, dans la zone de Guédiawaye. Il aura un diamètre de 1 400 mm et une longueur de 5 200 m.

Ce projet entre dans le cadre du projet d’extension, de modernisation et de réhabilitation de la station d’épuration de Camberène. Il comporte trois composantes, selon les explications de Serigne Mbaye Thiam., indique Seneweb. Une première composante concerne la réhabilitation, l’extension et la modernisation de la station d’épuration de Camberène. Cette composante représente un montant de 20 milliards F Cfa hors taxe, qui a permis de faire passer la capacité de traitement de 19 000 m³/ j à 92 000m³/j.  Donc, pratiquement une capacité multipliée par cinq.
«Cette composante est pratiquement à 95 % d’exécution», a assuré le ministre de l’Eau et de l’Assainissement. La deuxième composante concerne la délocalisation de l’émissaire de la station d’épuration de Camberène pour un coût de 15 milliards F Cfa.

«Cette composante a prévu la mise en place d’une station de pompage de 5 300 m³ et la pose d’une conduite sur la partie terrestre de diamètre 1 400 mm sur 5 km200, la réalisation d’un émissaire de diamètre 2 000 mm sur une longueur de 1km200  et la pose de 100 m de tuyau pour la diffusion dans l’océan des eaux usées», a fait savoir Serigne Mbaye Thiam. Pour la troisième composante, elle concerne les études, le contrôle, la gestion de l’aspect environnemental et social qui est d’environ 7 milliards de nos francs. Le total du projet est estimé à 42 milliards F Cfa. «C’est une haute technologie avec du matériel très lourd. Toutes les garanties ont été prises pour le traitement de cette eau. Les études de courantologie menées permettent de rassurer les populations», précise-t-il.

Il a aussi tenu à rassurer les riverains sur les risques d’un retour de l’eau. Le ministre soutient qu’il n’y aura aucune possibilité d’un tel cas, car cette eau est déjà traitée au niveau de Camberène et retraitée avant de rentrer en mer.
«Je voudrais remercier les autorités religieuses et les autorités locales  de Camberène pour la coopération et le sens de responsabilités qui ont permis d’avancer dans ce projet», a souligné Serigne Mbaye Thiam.
Le maire de Camberène a abondé dans le même sens. Doune Pathé Mbengue a remercié le ministre pour ce projet qui «tenait à cœur» les populations de Camberène. «Nous sommes heureux de constater que l’État du Sénégal est allé dans le respect de la volonté exprimée par les populations de Camberène», a déclaré le maire.
Ce dernier se dit heureux, en tant qu’édile de la localité, de constater que l’État œuvre pour la prise en charge correcte des préoccupations des populations, en particulier celles de Camberène.
Les travaux seront bouclés au mois de décembre 2022 et le projet va toucher 1 million 600 habitants dont14 communes concernées.

Les commentaires sont fermés.