Le Café qui réveille l'Info

Senegal : Les concessionnaires du nettoiement réclament 28 milliards à l’Etat

- Advertisement -

Les concessionnaires du nettoiement sont sur le qui-vive. Ils cumulent huit mois d’arriérés de paiement, soit 28 milliards de francs CFA que l’Etat tarde à solder.  « L’Etat nous doit beaucoup d’argent. Jamais ses arriérés de paiement auprès des concessionnaires de nettoiement n’ont atteint une telle somme. Depuis 2021 jusqu’à présent, il n’arrive pas à solder cette dette », a déclaré Ndongo Fall.

Son collègue, Bara Sall, directeur de la Société de transport et de commerce (Stc), par ailleurs coordonnateur des concessionnaires, embouche la même trompette. «Depuis la suppression de la Sias jusqu’à présent, nous intervenons. Il est arrivé un temps où l’Etat du Sénégal a confié la gestion des ordures à des sociétés étrangères en leur donnant des marchés à coup de milliards et nous paie des miettes. Il nous doit des arriérés estimés à des dizaines de milliards», a-t-il soutenu.

Et c’est pour rentrer dans leurs fonds qu’ils ont tenu hier un point de presse, en lançant un cri du cœur à l’endroit des autorités. D’après  Ndongo Fall, les concessionnaires ont écrit à qui de droit dans ce sens. Ils ont dans un premier temps adressé une correspondance à Mass Thiam,  Directeur général du Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides (Promoged), puis au ministre du Budget et enfin au président de la République, avec qui ils ont signé un protocole d’accord qui, malheureusement, n’a jamais été suivi d’un respect des engagements pris. Alors que, rappelle Ndongo Fall, le président de la République avait promis de leur donner quelque chose tous les deux mois jusqu’à l’épuisement de cette ardoise au courant de l’année 2021. (Avec Xibaaru)

Les commentaires sont fermés.