Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 8 Août 2022

- Advertisement -

1- Gabon : Les syndicats lancent un manifeste exigeant la libération de Jean-Rémy Yama

Les principaux syndicats font circuler un manifeste demandant la libération immédiate de Jean-Rémy Yama, président de Dynamique unitaire, la plus grande centrale syndicale des fonctionnaires gabonais. Jean-Rémy Yama est en détention préventive depuis 5 mois pour escroquerie et abus de confiance. Ses camarades dénoncent une affaire politique et exigent sa libération pour des raisons médicales, renseigne Rfi.

2- Somalie : Tirs de mortier à Mogadiscio alors que le Parlement valide le nouveau gouvernement

Les évènements de ce dimanche 7 août dans la capitale Mogadiscio illustrent les défis à venir pour les autorités. Peu après l’approbation du gouvernement par le Parlement, des tirs d’obus de mortier ont été tirés dans des quartiers proches du palais présidentiel, informe Rfi. Une attaque non revendiquée, mais qui porte la signature du mouvement islamiste shebab.  

3- Présidentielle au Kenya : Une campagne marquée par la prolifération de « fake news »

J-1 avant l’élection présidentielle au Kenya. 22 millions de Kenyans sont appelés mardi 9 août aux urnes pour élire le successeur d’Uhuru Kenyatta, renseigne Rfi. La campagne qui s’achève a été dans l’ensemble pacifique sur le terrain, mais marquée sur les réseaux sociaux par la prolifération de « fake news », parfois teintées de discours de haine.

4- Tchad : La mission de l’UA en charge de l’indemnisation des victimes d’Hissène Habré arrive à Ndjamena

Au Tchad, une nouvelle étape s’ouvre, six ans après la condamnation d’Hissène Habré. L’ex-président est mort à Dakar en août 2021 et les victimes de ses crimes n’ont toujours pas touché les indemnisations exigées par la justice. Un fonds a bien été mis en place, c’est l’Union africaine qui a été chargée de le faire fonctionner, indique Rfi. Une mission de l’UA arrive ce lundi à Ndjamena pour établir un calendrier et définir les modalités d’indemnisation. Un point positif, estime Clément Abaïfouta, le président de l’Association des victimes qui rappelle que le temps presse, au micro de Guillaume Thibault.

5- Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6 août, et cela fait désormais 16 mois qu’il est otage au Mali, rapporte Rfi. Le journaliste français a été enlevé le 8 avril 2021 à Gao alors qu’il était en reportage. Collaborateur de Jeune Afrique, du Point et de Libération, Olivier Dubois est depuis apparu dans deux vidéos dans lesquelles il explique être retenu par le Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans dirigé par Iyad Ag Ghaly et lié à al-Qaïda.

6- Accord de paix de Doha pour le Tchad : Les groupes rebelles prennent position

Après cinq mois de négociations encadrées par le Qatar, c’est ce lundi qu’est signé l’accord de paix entre les autorités et les groupes politico-militaires, informe Rfi. Le processus a été long, le chef de la junte Mahamat Idriss Déby, est venu en personne vendredi pour participer aux ultimes discussions. Cinquante deux mouvements sont présents à Doha et au final, deux groupes se sont créés : ceux qui souhaitent signer cet accord et ceux qui le rejettent. Discrets jusqu’à ce dimanche, plusieurs leaders des groupes rebelles se sont exprimés. 

7- RDC : Dans le Sud-Kivu, l’armée accuse une milice d’enrôler de force les jeunes de Minembwe

L’armée accuse la milice d’autodéfense locale banyamulenge Twirwaneho d’être à la base de tueries, kidnappings et des enrôlements forcés des jeunes des différents villages de Minembwe dans le sud de la province du Sud-Kivu. Au moins 4 civils ont été tués pour avoir refusé le recrutement forcé, selon les FARDC, renseigne Rfi.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.