Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 8 Août 2022

- Advertisement -

1- Affaire Outhmane Diagne de la Mafia Kacc-Kacci : Les précisions de Me Bamba Cissé

Arrêté par la Sr, le coordonnateur de la mafia « Kacc-Kacci » sera édifié sur son sort ce lundi après un retour de parquet vendredi. Interpellé sur le dossier, un de ses avocats, Me Bamba Cissé, a apporté des précisions. « Aussi étonnant que cela puisse paraître, Outhmane Diagne est arrêté juste pour avoir partagé sur sa page Facebook des « Unes » de journaux satiriques avec en entête 3 emoji de sourires. Des dizaines de personnes ont aussi partagé cela sans être inquiété une seule fois. On lui impute ainsi une diffusion de je ne sais quelles fausses nouvelles. Mieux, aucun journal n’a déposé de plainte contre lui. L’Observateur n’a pas déposé de plainte, c’est le procureur qui s’est autosaisi. C’est tout simplement extraordinaire ! », a-t-il dit sur la Rfm reprise par Libération.

2- Alliance avec Benno : Le PDS rejette toute main tendue par Macky Sall, selon Nafissatou Diallo

«Le PDS rejette toute idée d’entrer dans un gouvernement d’unité nationale parce qu’il est dans une coalition. Et toute décision sera prise en concertation avec ses alliés.»

Nafissatou Diallo, chargée de la communication de Wallu est catégorique : «Le PDS rejette toute forme d’entrisme tant qu’il n’y a pas de discussions avec Wallu et Yewwi (sur le sujet). Si Macky Sall s’amusait à venir voir seulement le PDS, il serait rejeté. Personne ne passera pas nous pour faire la politique du ‘diviser pour mieux régner’. Personne ne passera par le PDS, sous prétexte de retrouvailles d’une famille libérale, pour diviser l’opposition.»

3- Yewwi Askan Wi dément avoir courtisé Pape Diop pour le poste de président de l’Assemblée nationale

Une information parue dans le journal « Le Quotidien » cité par Pressafrik, ce lundi, révèle que la tête de liste de coalition Bokk Giss Giss, Pape Diop est courtisé par la coalition Yewwi Askan Wi qui lui propose le perchoir de l’Assemblée nationale. 

Mais la cellule de communication de la coalition de Yewwi Askan Wi a démenti. Pape Diop n’a pas été courtisé pour le poste de président de l’Assemblée Nationale. 

« Nous tenons à préciser que cette information (…) est un tissu de mensonges crapuleux », lit-on dans le communiqué de la coalition qui d’ailleurs n’a pas manqué de s’attaquer au propriétaire du journal Le Quotidien. 

4- Sébikotane : Un bébé meurt suite à une circoncision ratée

À DÉCOUVRIR

Au Sénégal, un nourrisson de moins d’un mois a rendu l’âme après avoir été circoncis. Le drame est survenu à Sébikotane. Selon les précisions apportées par le journal Libération repris par iGfm, le bébé de 27 jours avait été confié à un aide-infirmier. Ce dernier qui officie dans un hôpital a parallèlement ouvert une clinique dans laquelle il exerce en toute illégalité.

Des blessures auraient été causées lors de la circoncision occasionnant ainsi une hémorragie. L’évacuation du bébé à l’hôpital de Diamniadio n’aura pas permis de le sauver. L’aide-infirmier pour sa part a été placé en garde à vue pour exercice illégal de la médecine.

5-L’ancien directeur de la Solde quitte BBY et annonce sa candidature pour 2024

L’ancien Directeur de la Solde Charles Emile Abdou Ciss, a annoncé ce dimanche 07 août de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar, pour annoncer sa candidature à la Présidentielle de 2024.

« En ce Dimanche 7 Août 2022, une semaine après les élections législatives, je vous annonce que je quitte définitivement la coalition Benno Bokk Yakaar. J’ai l’honneur et le plaisir de vous informer de la mise en place de la Coalition ËLËGU SENEGAL qui briguera le suffrage des Sénégalais en 2024 pour un Sénégal meilleur, prospère sur la base d’une solide cohésion sociale et d’une forte stabilité économique et sociale », a-t-il écrit.

Charles Émile Abdou Ciss est Titulaire du brevet de l’École Nationale d’Administration (ENA) du Sénégal en 2004, Charles Emile Abdou Ciss a été le Directeur de la Solde depuis le mois d’avril 2017 à mai 2022. Il a piloté avec ses équipes le projet sur la digitalisation des bulletins de salaires.

Charles a occupé auparavant respectivement les postes de :

Directeur des systemes d’information au Ministere de l’Économie et des Finances (MEF) de 2015 à 2017 ;
Budget Expert Information Management System of Integrated Financial (ERP) – SIGIF au MEF ;
Chef de division des recettes au MEF de 2007 à 2014 ;
Chargé du suivi de budgets-programmes au MEF de 2006 à 2007 ;
Chef de division Études et Réformes au Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales de 2005 à 2006.
Charles a été au delà de ses fonctions un formateur en finances publiques à l’ENA de 2012 à 2019 et en budget-programme à l’Institut Supérieur des Finances de 2014 à 2020.
Il a été aussi formateur en Gestion Axée sur les Résultats (GAR) à l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) de 2014 à 2015.

Charles est décrit comme un dirigeant qui aime l’innovation et surtout 2.0 en mettant la digitalisation au cœur de son travail, selon le site LeadSen visité par Pressafrik.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.