Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 8 Août 2022

- Advertisement -

1- Crise au journal « Le Soleil » : Le Collège des délégués promet une parution mercredi 10 août

La crise qui sévit au journal « Le Soleil » et qui s’est accentuée ces derniers jours, a privé les lecteurs de leur quotidien depuis plus de 3 jours. Et ces derniers devront prendre leur mal en patience. Puisque, selon le Collège des délégués et l’intersyndicale qui sont en grève le journal ne pourra paraitre que mercredi prochain.

« Avec les nombreuses interventions des autorités, du Président du Conseil d’administration et même de lecteurs assidus, le Collège des délégués du personnel et l’intersyndicale ont décidé, en toute responsabilité, de reprendre la parution du journal Le Soleil. Toutefois, pour des raisons techniques évidentes, cette parution ne peut avoir lieu ce lundi 08 août 2022. Nous en sommes très désolés », ont-ils expliqué dans un communiqué, parvenu à Pressafrik.

Avant d’ajouter : « Par ailleurs, le collège des délégués et l’ensemble des employés travaillent d’arrache-pied pour sa parution le mercredi 10 août 2022, mardi étant un jour férié ».

Aussi, « Le collège des délégués du personnel et l’intersyndicale de la SSPP Le Soleil remercient l’ensemble des Sénégalais notamment les acteurs de la presse, pour leur précieux soutien et marquent encore leur détermination à préserver ce patrimoine national mis en  péril par l’incompétence et l’irresponsabilité de Yakham Mbaye et de son adjoint Amadou Gaye Ndiaye »

2- Le Canada embarrassé suite à l’arrestation tendue d’une diplomate sénégalaise

Au Canada, quatre jours après que sa police a molesté et arrêté violemment une diplomate sénégalaise, la diplomatie canadienne est montée pour la première fois au front, depuis le déclenchement de cette affaire qui a provoqué le courroux de Dakar. « Ce qui s’est passé est tout simplement inacceptable », a condamné le ministère canadien des Affaires étrangères, rapporte Rfi.

Otawa semble ainsi avoir lâché la police de la ville de Gatineau, à l’origine de la descente chez la diplomate sénégalaise, et tout cela ressemble aussi à une opération de rattrapage de la part du gouvernement de Justin Trudeau.

Le ministère canadien des Affaires étrangères, en effet, se dit « extrêmement préoccupé par le traitement présumé de la diplomate sénégalaise par la police de Gatineau ». Il a insisté en expliquant que le Canada prenait très au sérieux ses obligations, en vertu de la Convention de Vienne qui définit les règles en matière de diplomatie.

Samedi 6 août, en fin de journée, c’est le gouvernement de la province du Québec où se trouve la ville de Gatineau qui a annoncé l’ouverture d’une enquête par la police des polices québécoises, suite à cette intervention des forces de l’ordre « qui soulève des questions », a-t-il déclaré.

Concrètement, c’est la police canadienne qui s’est rendue, mardi 2 août, au domicile de la diplomate sénégalaise, suite à l’appel d’un huissier. Les agents ont décrit une personne « agressive » qui a blessé et frappé une policière au visage et mordu un autre, les obligeant à plaquer la diplomate au sol, avant de la détenir à l’arrière de leur véhicule.

Le gouvernement sénégalais a vivement réagi et dénoncé un « acte raciste et barbare » et « d’une rare violence ».

L’État canadien qui est l’un des principaux partenaires du Sénégal, a assuré de la bonne coopération entre les chefs de la diplomatie des deux pays pour régler cette affaire.

3- Pr Ngouda Mboup : « pour éviter un blocage, le PR Macky doit appeler en consultation Wade, Khalifa Sall et Sonko »

La nouvelle configuration de l’Assemblée nationale au vue des résultats des dernières législatives du dimanche 31 juillet, appelle pouvoir et opposition à dialoguer pour ne pas plonger le pays dans un blocage institutionnel. C’est l’avis du Pr Ngouda Mboup, qui était l’invité de l’émission Jury Du Dimanche sur iRadio.

Par exemple pour le vote du budget, le régime n’a plus toutes les cartes en main pour faire passer ses projets. L’opposition réunie totalise 83 députés, soit la majorité absolue de l’Hémicycle. Ainsi selon le Constitutionnaliste, le Président Macky Sall doit appeler Wade, Khalifa Sall et Ousmane Sonko pour dialoguer avec eux.

« Pour ce qui est du vote (du Budget), ce sera très serré. Quand le président de la République dispose de 82 députés, il suffit de trois voix près pour que ça puisse basculer de l’autre côté et qu’il n’y ait pas la possibilité pour lui de pouvoir gouverner. Maintenant, le président de la République détient les cartes en main parce que la Constitution lui donne les pouvoirs. À ce niveau, ce sera très difficile pour l’opposition de pouvoir contre-carrer la volonté du président de la République. Parce que là, l’opposition doit adopter la loi avec une majorité renforcée. La Constitution donne une autre prérogative, c’est que le président de la République pourrait faire fonctionner le budget par décret », affirme Ngouda Fall.

Selon qui, « il faudrait que les acteurs politiques soient au-dessus de la mêlée et être à un niveau surtout pour que l’intérêt supérieur de la nation l’emporte » parce que « s’ils ne le font pas, ils risquent de se regarder en chiens de faïence ». Il estime, dès lors, que le président Macky Sall pourrait en prendre l’initiative, « en appelant Khalifa Sall, Abdoulaye Wade, Ousmane Sonko…, ne serait-ce que pour consultation ».

4- Cité Technopole : Un déficient mental battu à mort dans un centre de guérison

Une punition a viré au drame dans un centre de guérison de malades mentaux. En effet, un des pensionnaires du lieu, situé dans les réserves naturelles de Technopole, aurait blessé une personne. 

Le jeune homme âgé de 24 ans a été battu à mort selon des sources de Seneweb. 

Le père de la victime raconte avoir  amené son fils, souffrant de déficience mentale, dans ce centre de guérison. Sur place, il prenait des bains mystiques auprès d’un guérisseur traditionnel. 

Malheureusement, A.J.Diagne n’aura plus la chance de voir son fils en vie. Jeudi dernier, il a reçu un appel l’informant que son fils avait blessé un employé du centre. Toutefois, quelques temps plus tard, c’est bien son fils malade qu’il retrouvera plongé dans le coma à l’hôpital.

Informés des faits, les policiers du commissariat de Pikine ont rappliqué dare-dare au Centre de santé Baye Talla Diop où ils ont trouvé le corps sans vie dans la salle des urgences. 

Les limiers ont constaté des traces de blessures apparentes  sur ledit corps. Le médecin de garde a certifié aux hommes du commissaire Mame Arona Bâ que M.M.Diagne est arrivé décédé dans leur  structure sanitaire. 

Selon A.J.Diagne, son fils a été tabassé à mort en l’absence du guérisseur traditionnel, responsable du centre de guérison. 

À DÉCOUVRIR

D’après des sources de Seneweb, les policiers de Pikine ont effectué une descente inopinée à la cité Technopole. Mais les hommes du commissaire Bâ n’ont pas trouvé les mis en cause sur les lieux. Les fugitifs sont actuellement recherchés par les limiers. L’enquête suit son cours !

5- Nianing : Des migrants clandestins interceptés

Une pirogue ayant à bord des migrants qui tentaient de rallier l’Europe, a été interceptée ce week-end, sur la Petite Côte. Elle a quitté Mbour pour se rendre à Joal, lieu de départ où les parties ne sont pas finalement parvenues à s’entendre sur le coût de transport maritime.

D’après Dakaractu, certains n’étant pas sûrs de leur capacité à nager, ont décidé de tourner le dos à l’aventure.

Le groupe, qui a décidé de retourner à Mbour à bord de cars rapides ‘Ndiaga Ndiaye’, a été finalement interpelé par la gendarmerie sur la route de Joal, à hauteur de Nianing.

6- Actu internationale

• Côte d’Ivoire : Fête de l’indépendance marquée par l’absence des ex-présidents Bédié et Gbagbo

C’est jour de fête nationale en Côte d’Ivoire. Le pays commémore, ce dimanche 7 août, les 62 ans de son indépendance avec une grande parade, tout au long de la matinée, des forces de Défense et de Sécurité, dans la capitale politique Yamoussoukro. Les anciens présidents ivoiriens Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo n’ont pas répondu à l’invitation de leur successeur, Alassane Ouattara, informe Rfi.

• Somalie : Tirs de mortier à Mogadiscio alors que le Parlement valide le nouveau gouvernement

Les évènements de ce dimanche 7 août dans la capitale Mogadiscio illustrent les défis à venir pour les autorités, indique Rfi. Peu après l’approbation du gouvernement par le Parlement, des tirs d’obus de mortier ont été tirés dans des quartiers proches du palais présidentiel. Une attaque non revendiquée, mais qui porte la signature du mouvement islamiste shebab.  

• Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken entame sa tournée africaine par l’Afrique du Sud

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, est en Afrique du Sud pour débuter sa deuxième tournée africaine, renseigne Rfi. Une tournée pour renouer avec le continent, afin de définitivement tourner la page Trump et contrebalancer l’influence de la Russie et de la Chine.

7- Actu sports

• Balla Gaye 2 dompte Gris Bordeaux pour la deuxième fois !

Comme en 2018, Balla Gaye 2, remporte le combat de la clarification contre Gris Bordeaux, ce dimanche à l’Arène Nationale. Une victoire nette du Lion de Guédiawaye qui confirme sa suprématie face au lutteur de Fass qu’il avait battu par décision arbitrale lors de leur premier affrontement, rapporte Wiwsport.

Le Lion de Guédiawaye a rugi après la défaite contre Bombardier. Balla Gaye 2 a dominé Gris Bordeaux, ce dimanche.  Le chef de fil de l’écurie « Ecole de lutte Balla Gaye 1 » a pris le dessus sur le tigre de Fass, après 12 minutes de confrontation.  Le Lion de Guédiawaye enchaîne une nouvelle victoire sur son adversaire du jour après son succès en 2018.

Gris Bordeaux, par contre, enregistre une troisième défaite successive après celle enregistrée en 2016 contre Modou et en 2018 face à son adversaire de ce dimanche. Le combat organisé par la structure Gaston Production a été une réussite. Après son succès, le frère de Sa Thiès se frottera au lutteur Pikine, Boy Niang.

Palmarès actualisés des deux lutteurs :

Balla Gaye 2 : 27 combats, 5 défaites, 22 victoires

Gris Bordeaux : 23 combats, 11 victoires, 10 défaites, deux sans verdicts

• Mercato : Idrissa Gana Gueye aurait refusé Nottingham Forest

Poussé vers la sortie du côté du Paris Saint-Germain, Idrissa Gueye (32 ans), qui a récemment rejoint les indésirables après l’arrivée de Renato Sanches dans la capitale française, pourrait rapidement quitter les rangs du champion de France en titre. Annoncé avec insistance du côté d’Everton ces dernières semaines, le milieu de terrain vient, cependant, de refuser une autre proposition, renseigne Wiwsport.

Selon les dernières informations de footmercato, le Sénégalais de 32 ans a recalé Nottingham Forest, auteur d’un mercato XXL et qui proposait un contrat de trois ans au Parisien.

Si les Toffees semblent donc tenir la corde dans ce dossier, le joueur pourrait malgré tout rester à Paris en cas d’échec dans les négociations. Par ailleurs, nous sommes en mesure de vous affirmer que Forest vise désormais Cheikhou Kouyaté, joueur de Crystal Palace, pour renforcer son entrejeu.

• Ligue 1 : Sans Pape Gueye ni Bamba Dieng, l’OM assure d’entrée contre Reims de Dion Lopy (4-1)

L’OM s’est imposé dimanche soir face au Stade de Reims pour son premier match de Ligue 1 (4-1). Si Pape Gueye et Bamba Dieng étaient absents pour des raisons diverses côté olympien, Dion Lopy était bien présent chez les Rémois, informe Wiwsport.

L’Olympique de Marseille lève quelques doutes. Après une préparation ratée, le club olympien lançait sa saison officielle dimanche soir avec la réception du Stade de Reims, à l’occasion de la 1ère journée de Ligue 1. Et pour cette rencontre, les joueurs d’Igor Tudor ont marqué leur territoire en s’imposant au Vélodrome 4 à 1.

L’OM a pris rapidement les commandes de la partie et pris la mesure de son adversaire avec une ouverture du score sur contre son camp de Wout Faes dès la 13e minute. L’Olympique de Marseille, qui se présentait sans Pape Alassane Gueye, suspendu, et Bamba Dieng, écarté par l’entraîneur, a ensuite déroulé son jeu.

Juste avant la pause, la nouvelle recrue Nuno Tavares marquait un joli but pour doubler la mise (2-0, 45e+1). En seconde période, une autre nouvelle recrue, cette fois-ci le Colombien Luis Suárez, inscrivait un doublé (75e, 94e+4). Folarin Balogun (84e) est l’auteur de l’unique but du Stade de Reims de Dion Lopy, resté sur le banc.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.