Le Café qui réveille l'Info

Législatives : Les observateurs du CPCS saluent la bonne marche des élections

Le Consortium panafricain des compétences en synergie (CPCS) s’est félicité du bon déroulement des élections législatives de dimanche et du processus de décompte des voix.

’’Notre Mission sera toute aussi regardante sur le processus de proclamation des résultats par les instances nationales habilitées, conformément aux dispositions électorales en vigueur en République du Sénégal’’, a déclaré Docteur Dagbara Innocent, coordonnateur général du Directoire international de la dynamique panafricaine CPCS.

Il intervenait lors d’une conférence de presse de cette mission d’observation qui a été dépêchée à Dakar pour les élections législatives du 31 juillet.

Le CPCS exhorte ainsi tous les acteurs et coalitions à ’’suivre le chemin de calme et de sérénité que le Peuple sénégalais ne cesse de lancer’’, en r’’estant patients pour attendre la proclamation provisoire et celle définitive par les instances habilitées ’’.

Dans leur déclaration, les membres de la mission du Consortium panafricain des compétences en synergie ont appelé les Sénégalais à la Préservation de la paix sociale, les exhortant ’’au respect de la chronologie de publication des résultats par les Instances nationales habilitées (….)’’.

Ils recommandent pour les prochaines élections, l’usage du bulletin unique à souches numérotées.

’’Notre Mission en lieu et place, recommanderait l’usage du bulletin unique à souches numérotées à l’identique d’avec le bulletin de vote correspondant, ceci pour répondre certes à la préoccupation sus évoquée, tout comme en aspect bénéfique’’, a dit le Docteur Dagbara Innocent.

Selon lui, l’usage du bulletin unique de vote pourrait être un outil indispensable en termes de moindre coût d’impression des bulletins multiples, précisant que cela peut permettre ‘’d’éviter tout monnayage éventuel des bulletins non utilisés et destinés à la poubelle de l’isoloir’’.

Dagbara ajoute que l’usage de ce type de bulletin permettra aussi une bonne traçabilité du vote ou de recompte de voix éventuelle en cas de contestation quelconque lors du processus électoral en cours dans sa phase de proclamation des résultats.

’’A l’entendement de notre Mission, et bien que cette donne de bulletins soit effective en République du Sénégal, notre Mission a eu à constater en certains endroits que certains électeurs ne se donnaient pas la peine de prendre tous les bulletins en lice pour en faire leur choix dans l’isoloir, biaisant ainsi le secret du vote’’, a-t-il fait remarquer.

En plus du Sénégal, les observateurs du Consortium panafricain des compétences en synergie (CPCS) étaient également présents à Abidjan (Côte d’Ivoire) et en Mantes-La-Jolie (France).

Les commentaires sont fermés.