Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 6 Juillet 2022

1- Touba : Serigne Khalil Mbacké, fils de Serigne Fallou n’est plus

C’est nos confreres de Sakaractu qui annonce la mauvaise nouvelle. En effet, le chef religieux, fils de Serigne Fallou Mbacké, 2ème Khalife Général des Mourides et de Sokhna Mariama Syll, a tiré sa révérence dans la nuit du 05 au 06 juillet 2022 en Italie. Frère utérin de Sokhna Bali Mbacké Mountaqa, il passait le plus clair de son temps à Touba Bogo.

2- Hausse effrénée des prix des denrées à l’approche de la Tabaski : Les ménages déboussolés

Au Sénégal, la fête d’Aïd el-Kébir semble rimer avec augmentation des prix. Dans les marchés, la situation est explosive. Tous les produits de première nécessité ont connu un renchérissement très important. En effet, le kilo d’oignon qui coûtait 300 FCFA est vendu depuis quelques jours à 600 FCFA, la pomme terre est de 600 FCFA le kilo. Le package ail, piment, poivre qui coûtait 1000 FCFA a chuté au niveau du poids. Les sachets ne contiennent presque plus rien. Cela ne fait plus l’affaire des ménages. Et d’ici la Tabaski, la situation risque de devenir pire. Les chefs de famille sont angoissés à suffisance. Ils sont tenaillés par les difficultés économiques et une hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité. A quelques jours de la fête de la Tabaski au marché Castors, rapporte PressAfrik, tous les prix des produits alimentaires ont connu une augmentation. Selon PressAfrik, Les dames interrogées sont interloquées. Elle ne savent pas où donner de la tête et tiennent pour responsable le gouvernement qui laisse les commerçants dicter leur loi dans un contexte de crise aigüe et multiforme.

3- Attaque armée dans les locaux du Brt

Selon le journal Les Echos qui donne la nouvelle, des hommes lourdement armées et encagoulées ont attaqué la base du projet Bus Rapid Transit (Brt) à Wakhinane Nimzatt à Guédiawaye. Les gangsters qui étaient à bord d’un pick-up double cabine ont fait irruption dans les locaux du Brt, exhibé leurs armes (des couteaux et fusils de chasse) avant de tenir en otages les employés, dont deux Chinois qui se trouvaient sur le site du projet. Ils ont ensuite attaqués les couloirs des bureaux du projet et ciblent ceux du comptable et du trésorier à la recherche de l’argent déposé la veille. Mais n’ayant pas mis la main sur le coffre-fort, les malfaiteurs sont retournés vers les employés pour les dépouiller de leurs biens matériels, téléphones portables, de l’argent et tout autre objet de valeur.

Alertés vers 3h du matin, le chef de service du poste de police de Wakhinana Nimzatt active ses éléments qui débarquent sur les lieux. Dans leur fuite, les bandits procèdent à des tirs de sommation à tout va, pour tenir en respect les employés et surtout pur éviter d’être suivis. Pars ailleurs, Les flics ont retrouver dans leurs fouilles, le téléphone portable de l’un des malfaiteurs. Selon Senenews, la police soupçonne un deal avec la complicité de quelques employés du Brt. En effet, après le dépôt de la somme d’argent dans les caisses du projet, les malfaiteurs ont débarqué le lendemain, pour attaquer la base. Et curieusement, ils n’ont ciblé que les bureaux du comptable et du trésorier, où l’argent à transité. Une enquête a été ouverte.

À DÉCOUVRIR

4- Tabaski /Augmentation des prix du transport : Les passagers expriment leur ras-le-bol

A quatre jours de la Tabaski 2022 aussi appelée Aïd-ad Adha ou Aïd-al Kabir 1443H, Dakar commence à se vider de ses habitants. Des Sénégalais prennent d’assaut les gares routières pour rallier leur localité d’origine où ils ont prévu de passer la fête, en famille. Dans les certains garages, comme chaque année, les voyageurs sont confrontés à une hausse considérable des prix du transport. Agacés par cette situation, les passagers expriment leur ras-le-bol.

Interpellé sur la hausse des tarifs notée à quelques jours de la Tabaski, Maba Diakhou Fall, le porte-parole du Syndicat national des Transports de Proximité (SNTP), par ailleurs chargé de communication du Regroupement national des Transports de Proximité du garage Bignona, donne sa version des faits. Il a tenté de convaincre du bien-fondé de la plupart des décisions prises par ses collègues, pourtant dénoncées par les usagers des moyens de transport qui font la navette entre Dakar et la Casamance. «Les tickets à destination de la Casamance sont en augmentation car, quand la demande est supérieure à l’offre, il y a impérativement une hausse des tarifs. On est à l’approche de la Tabaski et tous les clients vont dans la même direction, à savoir hors de Dakar».(Avec Senenews)

5- « Nous sommes plus forts que Macky et BBY, nous allons gagner les élections » (Khalifa Sall)

Les leaders de Yewwi Askan Wi s’étaient déplacés mardi dans la région de Ziguinchor pour rencontrer les « familles éplorées, blessées et meurtries » des victimes des manifestants du 17 juin. S’adressant à la presse, Khalifa Sall et Cie ont non seulement mis à nu cet Etat désinvolte, à l’origine de ces drames, qui n’a même pas présenté ses condoléances, mais restent cependant déterminés à gagner les prochaines élections, rapporte Seneweb.

Face à la presse, Khalifa Sall, l’un des leaders de la coalition, après avoir accusé le régime de Macky Sall d’être derrière ces événements douloureux, fait mention de la détermination de Yewwi à gagner, sans anicroche, les prochaines Législatives.

« Aujourd’hui, nous sommes encore plus que déterminés à défendre les masses sénégalaises. Mais j’insiste, nous tenons à ces élections. Mais sachez que nous sommes déterminés à y aller franchement et entièrement, parce que nous sommes certains inshallah  de gagner. Nous sommes plus forts que Macky et BBY, dina niou lène teuth bagnou khamni leup degueuleu ».

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.