Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 28 Juin 2022

1- Guinée : Première journée du dialogue politique entre gouvernement, opposition et société civile

Le dialogue politique entre le gouvernement, les acteurs politiques et la société civile a ouvert ses portes ce lundi à l’invitation du Premier ministre Mohamed Béavogui. C’est devant un parterre de personnalités politiques, de la société civile, de religieux et de diplomates accrédités en Guinée que le Premier ministre Mohamed Béavogui a ouvert les débats. Objectif : « permettre à la Guinée d’avancer », selon le chef du gouvernement guinéen qui dit vouloir sortir de la transition militaire entamé depuis le coup d’État qui a renversé l’ancien président Alpha Condé le 5 septembre dernier. (Avec RFI)

2- Libye : La nomination d’un Algérien comme émissaire de l’ONU bloquée par les Émirats arabes unis

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé au Conseil de sécurité que l’ex-ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum devienne le nouvel émissaire de l’Organisation pour la Libye mais les Emirats arabes unis ont bloqué sa nomination, selon des diplomates. Lors d’une réunion tendue lundi du Conseil de sécurité consacrée à la situation libyenne, certains pays comme le Ghana, l’Irlande ou la France ont une nouvelle fois réclamé que le poste, vacant depuis novembre, soit pourvu « dès que possible ». (Avec RFI)

3- Le père d’un Marocain détenu en Ukraine demande la grâce de Poutine

Alors que Brahim, condamné le 9 juin à la peine de mort par un tribunal populaire de la République autoproclamée de Donetsk pour terrorisme et de tentative de renversement de l’ordre constitutionnel risque de passer par le peloton d’exécution début juillet, son père a appelé lundi, Vladimir Poutine à agir en sa faveur.

« J’ai deux messages, un message à Vladimir Poutine, président de la Russie, dans lequel je lui demande d’intervenir en tant que père par le biais d’organisations humanitaires et non officielles, d’ONG, et l’autre message au président de la République populaire de Donetsk, notamment parce qu’ils ont accordé plusieurs interviews dans la presse russe et dans d’autres médias dans lesquelles ils disent qu’ils attendent toute intervention, quoi qu’il arrive, même de la part de parties non-officielles. », a expliqué Taher Saadoun, père de Brahim Saadoun. (Africanews)

4- Afrique du Sud : Autopsie très attendue après la mort de 21 jeunes

En Afrique du Sud, les proches des 21 adolescents décédés dans des circonstances mystérieuses dans un bar de la banlieue d’East London, se sont réunis ce lundi aux côtés de responsables communautaires pour tenir une séance de prière. Les résultats des autopsies et de tests toxicologiques sont encore attendus en Afrique du Sud, après la mort de 21 jeunes au cours du week-end lors d’une fête dans un bar informel, dans des conditions qui restent pour l’heure mystérieuses.

« Les autopsies ont été terminées hier soir et les corps seront rendus aux familles aujourd’hui« , a déclaré lundi à Yonela Dekeda, porte-parole du département provincial de la Santé. (Avec Africanews)

5- Cameroun : Plus de trente morts dans des violences intercommunautaires dans l’Ouest

Au Cameroun, dans la région de l’Ouest, l’Église presbytérienne alerte sur des violences intercommunautaires meurtrières de samedi et dimanche, à la frontière nigériane, dans le département de la Maniou. Le communiqué rédigé par le révérend Samuel Fonki Forba évoque plus de trente morts dont des enfants, des femmes, des personnes âgées dans une opération de représailles.

Advertisement

À l’origine de ces violences, un conflit entre deux communautés villageoises pour l’accès à des terrains fertiles. Pour le pasteur originaire de la zone, un tel niveau de violences s’explique en partie par la crise sécuritaire que connait la région depuis plus de cinq ans. (Avec RFI)

6- Malawi : 12 condamnés, dont un prêtre, pour le meurtre d’un albinos

Un prêtre a été condamné à 30 ans de prison et plusieurs autres personnes à la prison à vie par le tribunal de Blantyre, au sud du Malawi, dans l’affaire d’un homme atteint d’albinisme, tué et démembré en 2018. Un tribunal du Malawi a condamné lundi un prêtre catholique à 30 ans de prison et plusieurs autres personnes à la prison à vie pour le meurtre en 2018, d’un homme atteint d’albinisme

Des proches avaient promis de le présenter à sa future femme, mais MacDonald Masambuka, un albinos de 22 ans, avait été victime d’un guet-apens : tué, puis démembré, ses os avaient été ensuite prélevés pour être vendus. (Avec Africanews )

7- Le Soudan rappelle son ambassadeur en Éthiopie après l’«exécution» de sept de ses soldats

Le Soudan dit lundi son intention de rappeler son ambassadeur à Addis Abeba et accuse l’armée éthiopienne d’avoir « exécuté » sept de ses soldats et fait prisonnier un civil, promettant de riposter à cet « acte lâche ». Les événements, qui se seraient passés près du triangle de Fashaga – un territoire revendiqué par les deux pays, seraient à imputer à des milices Amhara, selon Addis Abeba.

« Dans un acte qui contrevient à toutes les conventions de la guerre et au droit international, l’armée éthiopienne a exécuté sept soldats soudanais et un citoyen », avait accusé dans la nuit de dimanche à lundi l’armée soudanaise. Ces hommes ont été « enlevés le 22 juin en territoire soudanais puis emmenés en Éthiopie », accuse lundi le ministère soudanais des Affaires étrangères. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.