Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 28 Juin 2022

1- Thiaroye sur-mer : Une fillette de 14 ans transformée en objet sexuel par son père de 65 ans et son cousin

Les viols d’enfants continuent de plus belle, malgré la loi qui a été corsée lors de l’affaire de Khady Camara violée et tuée à Tamba il y a quelques années. A Thiaroye-sur-mer, un père de famille et un autre jeune ont transformé une fillette en objet sexuel.

« A 12ans déjà, mon cousin F.Diaw a abusé de moi à plusieurs reprises ; mon père, B.Gaye, me faisait regarder des films pornographiques en présence de ma mère. Il a couché avec moi à deux reprises ».  Selon Libération, la maman refuse de confirmer ou de nier les faits mais confesse : « En tous cas, si jamais elle est enceinte, ce serait l’œuvre de son père, j’avais alerté les membres de sa famille sur ses agissements ».

B.Gaye, le père mis en cause par sa fille : « je suis victime des manigances des membres de la famille de mon épouse. Ces derniers cherchent à me nuire depuis que j’ai donné en mariage notre fille aînée.

L’examen médical accable les deux mis en cause déférés hier pour détournement de mineure, corruption de mineure, viols commis par ascendant sur mineure et viols répétés sur mineure.

2- Maintien de l’ordre :  »Ce n’est pas le rôle de l’armée !…la confusion des rôles est un autre pas vers l’objectif du chaos », Abdoul Mbaye

Selon Abdoul Mbaye le rôle de l’armée n’est pas le maintien de l’ordre.

Dans un tweet parcouru par Seneweb, le leader de Act rappelle :  »le maintien de l’ordre public est un métier. Ce n’est pas celui de l’armée. Le militaire n’est pas formé pour ce faire. L’équiper en matériel spécifique n’est pas le former ».

Son tweet fait suite à l’annonce selon laquelle l’armée sénégalaise va désormais appuyer la police et la gendarmerie dans le maintien de l’ordre.

Abdoul Mbaye estime que :  »la confusion des rôles » est  »un autre pas vers l’objectif du chaos ».

3- Accès universel à l’électricité / Siège à l’UA au sein du G20 : Macky Sall décroche le soutien du G7

Le chef de l’État Macky Sall est à Munich sur invitation du chancelier de la République fédérale allemande, Olaf Schölz. Le président en exercice de l’Union Africaine prend part à la session élargie du sommet du G7. Porte-parole de l’Afrique, Macky Sall a obtenu de ses partenaires, qui ont soutenu « une transition climatique juste et équitable pour l’accès universel à l’électricité en Afrique. Plus de 600 millions d’africains vivent encore sans électricité ! » a souligné le chef de l’État du Sénégal qui a tenu à remercier les membres du G7.

En outre, Macky Sall a également obtenu le soutien du G7 « pour l’octroi d’un siège à l’Union africaine au sein du G20 pour une meilleure prise en charge des intérêts du continent qui compte plus de 1,3 milliard d’habitants et un pib cumulé de plus de 2600 milliards de dollars », a dit le chef de l’État du Sénégal cité par dakaractu.

4- Procès : Dethié Fall et Ahmed Aidara condamnés mais libres : Le procureur charge le député et requiert un an de prison dont 6 mois ferme, Mame Diarra Fam libérée

Le procureur a demandé au juge de déclarer Dethié Fall coupable d’avoir participé à l’organisation d’une manifestation interdite, provoqué un attroupement armé et fait des actions diverses ayant conduit à des violences et à la dégradation de biens. C’est en ce sens qu’il a requis un an de prison dont six mois ferme contre le leader du PRP. 

Justifiant son réquisitoire, le procureur a expliqué que malgré l’interdiction du préfet et le rejet du recours par la Cour suprême, « Dethié Fall a fait appel à manifester durant une conférence de presse ». « Dethié Fall a utilisé son intelligence pour étouffer nos libertés et installer la peur la veille de la manifestation », renchérit-il. Par ailleurs, le procureur a jugé important de remarquer l’absence de repentir chez le politique avec un discours.

Le procureur n’a pas manqué de décrire le procès comme inédit, en raison des infractions portant sur la chose publique et le nombre de prévenus. En outre, il a considéré que lorsqu’une infraction porte sur « la chose publique, il ne saurait y avoir de compromis ». 

Raison pour laquelle, il a demandé que « les poursuites soient conduites dans toute sa rigueur » et qu’il y ait une application stricte de la loi. 

Excepté Abdou Ndiath contre qui il a été requis un an ferme, le procureur a préféré s’en remettre « à la sagesse du juge », relate Seneweb.

Les avocats de Ahmed Aïdara, maire de Guédiawaye ne sont pas entièrement satisfaits du verdict donné par le juge du tribunal de Pikine Guédiawaye. Me Bamba Cissé a annoncé qu’ils vont faire appel pour sa « libération définitive », rapporte Pressafrik.

« Ahmed Aïdara est libre (il a été condamné à un mois avec sursis). C’est le plus important parce que c’est ce que nous voulions. Il y a plusieurs infractions retenues contre lui. Mais elles ont toutes été relaxées sauf la participation à un rassemblement non autorisé. On considère qu’il n’y avait pas de manifestation. On va continuer la lutte. On fera appel pour sa libération définitive », a dit Me Cissé.

5- Candidats au Bac : 82% de littéraires

Sur 150 000 candidats au Bac en 2022, les 82% sont des littéraires. La révélation est du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Dame Diop, invité au 20h de la Rts ce lundi. Sur ces plus de 80%, environ 48% sont constitués de la série L2.

D’où les réformes engagées par le gouvernement pour orienter le maximum de candidats de la série L2 vers des filières professionnelles. Avec ces réformes, il est prévu plus de matières scientifiques et de la philosophie, afin de permettre aux élèves d’être opérationnels immédiatement après le bac, mais aussi d’avoir la possibilité de continuer dans l’enseignement supérieur, pour ceux qui le souhaitent. 

« Le bac G est en extinction complète. Nous parlons maintenant de sciences et techniques de l’économie et de gestion. Nous allons éteindre aussi les séries T1 et T2 pour parler de sciences et techniques industrielles de développement durable. Toutes ces réformes pour ajuster l’offre de formation », relève Dame Diop.

À DÉCOUVRIR

En attendant, les candidats au bac de l’enseignement technique et la formation professionnelle sont au nombre de 3 252 élèves, soit 2,2% des effectifs en terminale. Ce chiffre indique à suffisance l’échec du gouvernement qui, à l’issue des Assises sur l’éducation et la formation, avait projeté d’avoir 30% des effectifs dans la formation professionnelle.

En plus des réformes, Dame Diop annonce la création de 40 centres de formation à l’échelle du territoire.  (Avec Seneweb)

6- Actu internationale

• Guinée : Première journée du dialogue politique entre gouvernement, opposition et société civile

Le dialogue politique entre le gouvernement, les acteurs politiques et la société civile a ouvert ses portes ce lundi à l’invitation du Premier ministre Mohamed Béavogui.

C’est devant un parterre de personnalités politiques, de la société civile, de religieux et de diplomates accrédités en Guinée que le Premier ministre Mohamed Béavogui a ouvert les débats, informe Rfi. Objectif : « permettre à la Guinée d’avancer », selon le chef du gouvernement guinéen qui dit vouloir sortir de la transition militaire entamé depuis le coup d’État qui a renversé l’ancien président Alpha Condé le 5 septembre dernier.

D’entrée, il a affirmé son engagement à mener avec tous « un échange ouvert, inclusif et constructif ». Il a indiqué qu’aujourd’hui, il s’agit de « jeter les bases d’une société crédible, paisible, juste et unie autour des valeurs pour bâtir des institutions démocratiques, solides et crédibles qui résisteront au temps et à la tentation des hommes ».

• Cameroun : Plus de trente morts dans des violences intercommunautaires dans l’Ouest

Au Cameroun, dans la région de l’Ouest, l’Église presbytérienne alerte sur des violences intercommunautaires meurtrières de samedi et dimanche, à la frontière nigériane, dans le département de la Maniou. Le communiqué rédigé par le révérend Samuel Fonki Forba, parvenu à Rfi, évoque plus de trente morts dont des enfants, des femmes, des personnes âgées dans une opération de représailles.

• Libye : La nomination d’un Algérien comme émissaire de l’ONU bloquée par les Émirats arabes unis

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé au Conseil de sécurité que l’ex-ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum devienne le nouvel émissaire de l’Organisation pour la Libye mais les Emirats arabes unis ont bloqué sa nomination, selon des diplomates, renseigne Rfi.

7- Actu sports

• Mercato – Aprés Sadio Mané, le Bayern sur la piste de Koulibaly ?

Le Bayern Munich n’a pas encore bouclé son mercato. Le club allemand qui annonce la présentation officielle de son équipe le 16 juillet prochain est à la recherche d’un défenseur central.

Ainsi le nom de Kalidou Koulibaly est encore une fois lié au Bayern Munich. Lors des mercatos précédents, le club allemand avait montré son intérêt pour le défenseur central Napolitain, mais le club italien a su résister à toutes les convoitises possibles, renseigne Wiwsport.

En juin 2022, le capitaine des Lions fait toujours tourner la tête des grands clubs. Et surtout le Bayern qui a recruté dans plusieurs postes notamment l’attaque avec l’arrivée de Sadio Mané. Julian Nagelsmann se penche désormais sur la charnière centrale de l’équipe. Le Bayern a trois cibles défensives selon bavarianfootballworks. Kalidou Koulibaly, Matthijs De Ligt (Juventus FC) et Gleison Bremer (Torino FC).

Le contrat du joueur de 31 ans prendra fin en juin 2023. Il pourrait être libre lors de cette fenêtre avec la clause libératoire. Et si bien sûr, il souhaite quitter Naples qu’il a rejoint en 2014.

• CAN Féminine 2022 : Les Lionnes terminent leur préparation par un nul (0-0) contre la Tunisie !

Les Lionnes du Sénégal ont achevé leur préparation par un match nul vierge (0-0) face à la Tunisie ce lundi 27 juin. Cap maintenant sur le Maroc pour la CAN Féminine 2022, indique Wiwsport.

Fin de préparation pour l’Equipe Nationale féminine du Sénégal. Au Stade Chedly Zouiten, à Belvédère en Tunis, ce lundi après-midi, les Lionnes ont accroché les Aigles de Carthage, sixièmes au classement FIFA et qualifiées également pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations Féminine (0-0).

Bilan des joueuses de Mame Moussa Cissé dans cette préparation, en plus de ce résultat contre la Tunisie : un nul et une défaite face au Cameroun (2-2 ; 0-1). Place désormais aux choses plus sérieuses avec la phase de groupes de cette CAN, qui démarre le samedi 2 juillet prochain, au Maroc.

Logé dans le Groupe A, le Sénégal affrontera l’Ouganda, le 3 juillet, le Burkina Faso, le 5 juillet, avant de finir cette phase de poules par un duel contre les Lionnes de l’Atlas, hôtes du tournoi. Premier objectif pour la capitaine Safietou Sagna et ses coéquipières : se hisser en quarts de finale.

• Infrastructures – Le ministre des sports va lancer les travaux de réhabilitation de 4 stades ce mardi !

L’Etat du Sénégal va enfin passer à l’action quant à la réhabilitation de plusieurs stades régionaux. Les travaux vont démarrer bientôt.

Le feu vert sera donné ce mardi 28 février, informe Wiwsport. Une cérémonie de lancement des travaux est prévue à 15h informe un communiqué parvenu à la rédaction de wiwsport.

Elle aura lieu au stade Léopold Sedar Senghor qui fait partie des 4 stades à réhabiliter. En plus d’Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor, Lamine Gueye de Kaolack et Ely Manel Fall de Diourbel. 

Le Coût d’investissement global est de 40 milliards de francs CFA, dont 20 milliards pour Léopold Sédar Senghor et 20 autres pour les trois stades

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.