Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 26 Juin 2022

1- Réponse du groupe parlementaire BBY aux tweets de députés Français : Voilà les raisons de la sortie de Aymérou Gningue

Dans une note rendue publique et en réaction aux sorties d’hommes politiques Français, le groupe parlementaire BBY, par la voix de son président, Aymérou Gningue,  condamne avec fermeté ce qu’il appelle « une  incursion néo coloniale dans la gestion de nos crises internes avec un parti pris manifeste et honteux doublé d’une ignorance aveugle des dangers qui guettent notre pays qui est un exemple démocratique et qui n’a de leçon à prendre de personne et surtout d’anti modèles instigateurs des violences vécues avec les gilets jaunes. » Cette note du groupe parlementaire est en réponse aux tweets de Jean Luc Mélenchon, député et fondateur du parti la France insoumise et d’Olivier Faure  député et non moins Premier secrétaire du parti socialiste. Ce dernier affirme dans son tweet « que la démocratie Sénégalaise est piétinée. La liberté de manifester est entravée, la justice instrumentalisée. » Poursuivant dans son Tweet Olivier Faure estime que les députés d’opposition Déthié Fall, Mame Diarra Fam, Bara Dolly Mbacké et Ahmed Aïdara, (ce dernier n’est pas député) « doivent être libérés » a-t-il écrit. Quant à Jean Luc Mélenchon, faut-il le rappeler, il avait écrit dans un tweet qui date du 25 juin 2021, que les nouvelles du Sénégal étaient « alarmantes ». Et d’ajouter « le modèle de démocratie qu’était ce pays se dissout dans une Macronisation accélérée : répressions, arrestations, reductions des libertés constitutionnelles » … (Avec Dakaractu)

2- Mort de migrants à Ceuta y Melilla : des Sénégalais parmi les victimes, selon HSF, le Secrétariat d’État se veut prudent

Dans une note rendue publique, l’organisation internationale de défense des migrants Horizon sans frontières, condamne avec la plus grande fermeté la mort de 18 morts migrants dans l’enclave de Ceuta y Mellila. Après avoir interpellé le chef du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez, la Cour Européenne des droits de l’homme et les Nations Unies, HSF exige « l’ouverture d’une enquête très sérieuse. »

Toujours selon HSF, ce nouveau drame de l’immigration, qui s’ajoute à nombreux autres,  « doit interpeller l’Europe pour une remise en cause dans sa gestion scandaleuse du triptyque (Immigration-Paix- Sécurité). Elle doit s’adapter aux nouvelles donnes des migrations inter nations avec des réformes sur l’immigration et le droit d’asile. « En outre, la même note informe que des migrants Sénégalais seraient parmi les victimes. Pour finir, HSF regrette « le silence assourdissant des autorités africaines qui devraient immédiatement diligenter une conférence à l’échelle du continent pour une meilleure prise en charge de sa jeunesse, une richesse devenue rare. » 

Interpellé par nos soins, le Secrétariat d’État chargé des sénégalais de l’extérieur, affirme ne pas pouvoir, pour le moment, confirmer ou infirmer l’information selon laquelle, des Sénégalais seraient parmi les victimes.

La même source, affirme suivre « la situation difficile de très près depuis le début via notre consulat général à Dakhla. Certes, il nous a été signalé des corps sans vie de migrants subsahariens, mais pour le moment, aucune identification formelle de sénégalais n’a encore été faite officiellement selon le compte rendu de notre consulat général à Dakhla. »

Ainsi donc, selon notre source, « il serait trop tôt pour confirmer ou infirmer cette rumeur. Ce que je peux dire de maniere formelle est que nous sommes en contact avec les autorités compétentes et toute évolution, même malheureuse sera portée à la connaissance de l’opinion en toute transparence. »

Pour finir, le Secrétariat d’État chargé des sénégalais de l’extérieur, invite à « continuer notre mobilisation et plaidoyer contre toute forme de migration irrégulière. ». (Avec Dakaractu)

3- Ouverture du Sommet du G7 en Allemagne : Macky Sall va parler au nom de l’Afrique

À DÉCOUVRIR

Le chef de l’Etat, Macky Sall, se rend, ce dimanche 26 Juin en Allemagne, pour participer au sommet du G7.

Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, a été invité par le chancelier allemand Olaf Scholz, pour faire entendre la voix de l’Afrique.

C’est lors de la clôture de la  cérémonie officielle de la célébration du centenaire du rappel à Dieu de Seydi El Hadji Malick Sy, que le président Macky Sall a annoncé la nouvelle. « Il se fait tard et Dieu sait que demain (dimanche), je dois me rendre en Allemagne pour assister à une réunion du G7 », a-t-il déclaré à Tivaouane, repris par l’Agence de Presse Sénégalaise.
Le sommet se tient du dimanche au mardi, au moment où le conflit entre la Russie et l’Ukraine entre dans son cinquième mois, avec toutes ses conséquences, dont notamment l’insécurité alimentaire à l’échelle internationale.  Pour rappel, lors de ce sommet du G7, les Etats-Unis, le Japon, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, le Canada se joindront au pays hôte, l’Allemagne, pour traiter des grandes questions de l’heure.

Advertisement

4- Centenaire disparition El Hadj Malick Sy : Pape Momar Gaye revient sur le programme (Senego Tv)

Les festivités commémoratives du Centenaire de la disparition de Seydi El Hadj Malick Sy (1922-2022) se déroulent du 24 au 27 juin 2022 dans la ville sainte de Tivaouane. Pape Momar Gaye, l’adjoint au maire de Tivaouane et membre du comité d’organisation, revient au micro de Senego sur le programme.

D’après Pape Momar Gaye, tout un programme animé par des sommités intellectuelles de la Khadara se déroule depuis le début du mois de juin 2022 pour revisiter l’œuvre du Saint-homme.

Au menu : une « Khadratul Djumââh » synchronisée nationale, des conférences et animations religieuses sur la vie, l’œuvre et les réformes d’El Hadji Malick Sy, des séances de lecture et concours de récital du Saint Coran, etc.

5- Les partis sénégalais s’emploient à mobiliser la diaspora en France pour les législatives

Qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité présidentielle, les cadres de partis politiques multiplient les soirées de gala, les porte-à-porte auprès de la communauté sénégalaise, notamment dans les foyers. Leur but : affiner leur programme et écouter les électeurs.
 
« On sait qu’avec les difficultés, tous les Sénégalais qui vont par exemple prendre parfois des bacs de fortune pour arriver ici, ils ne le font pas de gaieté de cœur, explique Alioune Sall, le coordonnateur du Pastef les Patriotes en France. L’idée, ce n’est pas forcément d’apporter des réponses tout de suite, en tout cas des réponses satisfaisantes. Mais au moins qu’ils sentent une présence des autorités sénégalaises pour pouvoir au minimum écouter leurs besoins. »
 
Des bureaux dans les grandes villes
Côté majorité présidentielle, on met l’accent sur le bilan du chef de l’État. Parmi les électeurs ciblés lors de ces rencontres, les personnes du troisième âge. Abdou Fleur, responsable de la coordination de l’Alliance pour la République (APR) dans l’Essonne : « Pour les plus âgés, c’est plutôt les questions de retraite. Nos papas et nos mamans qui sont ici en France et qui prennent leur retraite ont l’obligation de revenir assez régulièrement en France pour pouvoir toucher leur retraite. »
 
La campagne pour les législatives démarre officiellement le 10 juillet. L’un des enjeux sera aussi de mobiliser des électeurs éparpillés en France et de les encourager à se déplacer vers les quelques bureaux de vote installés dans les principales villes de province, comme Orléans, Nantes ou encore Mantes-la-Jolie et la porte de la Villette pour la région parisienne. (Avec Pressafrik)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.