Le Café qui réveille l'Info

TOP 5 du 6 Mai 2022

1- Violence scolaire : Le procès des 2 élèves du lycée de Karang ouvert ce vendredi

La rocambolesque affaire de règlement de comptes entre deux collégiens de Karang-Poste, dans le département de Foundiougne, a connu un nouveau rebondissement.
En effet, poursuivis pour diffusion d’images à caractère personnel et coups et blessures volontaires, les deux élèves mis en cause font face au juge du tribunal correctionnel de Fatick, depuis ce vendredi matin. L’audience se déroule à huis clos, en présence des parents. La vidéo, devenue virale en fin avril, montre le jeune M. L. Sankaré en train d’être brutalisé, battu et plaqué au sol par son camarade du nom d’Ibrahima Dramé, à l’école 1 de ladite localité, devant le regard coupable de Bara Guèye, qui a immortalisé la scène. L’élève agresseur a été suspendu par son école. Mais, apparemment, cette décision n’était pas suffisante, aux yeux des parents de la victime, qui ont déposé une plainte. 
Arrêtés et déférés au parquet, ils seront édifiés sur leur sort dans les prochaines heures, informe seneweb.

2- Legistives : Le CNRA en tournée de sensibilisation des médias à partir de lundi

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) entame, par Thiès, à partir de lundi, une campagne nationale d’information et de sensibilisation des professionnels des médias sur ’’la couverture des activités électorales’’, a-t-on appris de la structure.

Dans un communiqué transmis à l’APS, l’instance de régulation souligne que ’’les législatives prochaines seront au cœur des échanges initiés par l’institution qui entend renforcer les capacités des cibles mandatées par les éditeurs, sur toute l’étendue du territoire national’’. Cette activité est organisée en partenariat avec la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (CORED) et les autorités administratives des circonscriptions devant accueillir les travaux. Le lancement de la tournée sera présidé à Thiès par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop. Le CNRA indique que ’’tous les acteurs des médias (correspondants ou désignés es qualités) sont concernés par la campagne de sensibilisation qui se déroulera du 9 au 29 mai sous la forme d’ateliers de partage à organiser sur des sites-pôles dans cinq capitales régionales’’. Il précise que les participants attendus de tous les organes publics et privés de communication sociale (Radio, Télé, Presse Ecrite et en Ligne) seront reçus, suivant un agenda à partager, respectivement à Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor, Kaolack et Tambacounda.

Selon le communiqué, la tournée sera bouclée à Dakar par une session consacrée aux radios communautaires.

3- Braquage à Bignona : Des éléments armés sèment la terreur à Koutenghor

Selon Seneweb, un braquage a eu lieu tôt ce matin à Koutenghor, village situé dans le département de Bignona. Des passagers ont été dépouillés de leurs biens entre 07 heures et 08 heures.

C’est à quelque 2 km de l’entrée de la commune de Bignona sur la RN 5 que ces éléments ont pris d’assaut la route interrompant ainsi la circulation et pillant les passagers. Ces hommes armés dont on ignore l’appartenance ont dépouillé les passagers de leurs biens selon des sources de Seneweb établies au virage de Koutenghor. La circulation qui a été bloquée pendant plusieurs heures a repris, a-t-on appris, sur cet axe où ces individus armés sèment la terreur et la peur chez les populations.

À DÉCOUVRIR

4- Pédopornographie : Graves révélations sur l’agent de l’ambassade de France au Sénégal arrêté à Paris

Frédéric Coudon, agent de l’ambassade de France au Sénégal a été interpellé, le samedi 12 février dernier, à sa descente d’avion à l’aéroport de Roissy, en France.

L’individu, âgé de 58 ans, qui était administrateur réseau à l’ambassade de France au Sénégal, est soupçonné d’avoir échangé sur Internet de nombreux fichiers à caractère pédopornographique. Il s’agissait de photos et de vidéos « abominables » d’enfants victimes de viol, rapporte seneweb.

L’agent de l’ambassade de France au Sénégal a été mis en examen, avant d’être placé en détention provisoire.

Ce sont les policiers de la Brigade des mineurs de la police judiciaire parisienne qui ont, en premier, repéré les activités illicites du suspect sur Internet. Les enquêteurs, qui surveillent les réseaux peer-to-peer, se sont aperçus que cet individu échangeait de « grandes quantités » de fichiers mettant en scène des enfants victimes de viol. Son adresse IP est identifiée. Elle mène les policiers à cet homme, administrateur réseau à l’ambassade de France au Sénégal.

5- Classement 2022 : Le passeport sénégalais ne fait pas rêver

Le passeport sénégalais ne fait pas partie des plus puissants en Afrique, encore moins dans le monde, renseigne Seneweb.

Selon le Henley passeport index 2022, le baromètre de Henley & Partners, société londonienne de conseil en citoyenneté mondiale et en résidence, ledit document occupe le 88e rang mondial sur 199. Cette position correspond à la 27e place à l’échelle africaine.Les Échos, qui a donné l’information dans son édition d’hier, jeudi, souligne qu’il s’agit pour le Sénégal d’un recul d’un rang par rapport au précédent classement de Henley & Partners.

Le journal précise que le passeport sénégalais ne peut entrer sans visa que dans 56 pays sur 277 destinations retenues par le classement. La majorité de ces pays sont africains et on ne compte dans le lot aucune destination européenne.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.