Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top 5 du 8 Novembre 2021

1- Adama Faye charge encore le PR Macky Sall: « demandez aux régisseurs de vos prisons partout au Sénégal d’aménager des cellules et de prévoir notre séjour carcéral, car cette bataille sera épique »

“Si Monsieur le Président, vous parvenez à vos fins, en bloquant nos listes, alors demandez aux régisseurs de vos prisons partout au Sénégal d’aménager des cellules et de prévoir notre séjour carcéral, car cette bataille sera épique, fatale et sans concession aucune”.

“De quoi aujourd’hui avez-vous peur Monsieur le Président de la République ? Vous savez très certainement que l’objectif que nous nous sommes fixé sera atteint. Vous avez peur au point d’ordonner  à notre ministre de l’Intérieur d’ordonner à ses préfets et sous-préfets de procéder à des notifications de rejet de dossiers de candidature de notre coalition Defar Sa Gokh.

“Comment peut-on ordonner à une autorité administrative de violer la loi qu’elle est censée défendre,  au point de lui faire raser les murs devant le regard honteux de ses collègues.

“Monsieur le Président, prenez vos couleurs marron-beige, qui sûrement doivent vous rappeler le fameux pain chocolat de votre enfance et de grâce, laissez moi avec mes couleurs rouge-bordeaux et jaune du soleil qui brille au zénith pour éclairer nos pas et notre démarche afin de ne pas connaitre les erreurs que vous faites et continuez de faire”?

“Je ne peux comprendre, après que Dieu vous a hissé au sommet, que vous vouliez descendre aussi bas en vous immisçant dans des histoires de collectivités locales. surtout que celles-ci ne peuvent en aucune manière influencer le déroulement de votre programme”. 

2- Mort du Dr Paye et ses 3 enfants : Un membre de la famille de l’épouse déplore «certains extraits de la lettre» du défunt

À DÉCOUVRIR

Mourtada Diarra, le cousin de Mme Paye, du nom de l’ex épouse  du médecin-dentiste qui aurait tué ses trois enfants avant de se donner la mort, a réagi pour «rétablir la vérité» dans cette affaire.

«Le texte publié a été le deuxième choc subi par la famille, après celui de la découverte macabre. Nous ne ferons pas le procès d’un mort. (…) Seulement, les extraits de la lettre d’adieu publiés ont été le deuxième choc pour toute la famille. D’abord, il faut dire que nous ne réagissons pas pour répondre à un mort. Ce que nous voulons faire, c’est juste rétablir certains faits, surtout par rapport au jugement qu’il a porté sur la famille, sur le père et la mère de notre cousine Mme Paye», a-t-il fait savoir dans un entretien avec Emedia.
Il rappelle, dans la foulée, que le père de sa sœur est un cadre qui a fait un parcours exemplaire au sein de l’Administration. «Donc, dire qu’il a été un pauvre vendeur de poulets, ce n’est ne pas le connaître. D’ailleurs, après sa retraite, il s’était lancé dans le privé, notamment la commercialisation de poussins, de poulets, de canards venant d’Europe (Belgique, France…), sans oublier les pintades», a ajouté M. Diarra.
« Avant d’épouser M. Paye, qu’Allah ait pitié de son âme, notre sœur était déjà médecin généraliste qui avait déjà commencé à travailler pour se permettre de s’offrir sa propre voiture. Par la suite, elle a pu faire sa spécialisation pour devenir gynécologue. Donc, les jugements portés sur la famille de la dame, vraiment, nous ne pouvons pas dire que ce sont des jugements faux, parce que nous nous adressons à quelqu’un qui n’est plus là, mais nous tenons à rétablir la vérité», a-t-il précisé. (avec Seneweb)

3- Sonko, Khalifa, Dethié Fall contre-attaquent: Yewwi Askan Wi « fouille » les listes de Bby

Yewwi Askan Wi veut s’assurer de la régularité des listes déposées par Benno Bokk Yaakaar. Dans une circulaire exploitée par Libération online, son mandataire national, qui convoque l’article L.284 alinéa 5 du Code électoral, demande à tous les mandataires « de se rendre au niveau des préfectures et sous-préfectures en vue de vérifier le contenu des déclarations et pièces qui accompagnent les listes de candidatures de la coalition Benno Bokk Yakaar ». »Ces vérifications concernent notamment le respect de la règle de la parité, les candidatures individuelles et les signatures, l’éligibilité des personnes investies sur les listes, la validité des pièces d’identité, la présentation des listes majoritaires et proportionnelles ainsi que les suppléants », précise Déthié Fall non sans conclure : « Tout mandataire de la coalition de Yewwi Askan Wi est prié d’exécuter la présente note et de me produire un rapport circonstancié dans les délais de 48h ».

4- Grève des boulangers : Les sénégalais sevrés de pain à partir de demain

Les boulangers du Sénégal, représentés par la Fédération nationale des boulangers du Sénégal et la RBS, ont décidé un arrêt collectif et national de la production de pain à partir de demain jusqu’au jeudi 11 novembre 2021. Ces derniers réclament de l’Etat, la révision de la structure de prix du pain à 1 FCfa/g et le référencement de nouveau format adapté à la rentabilité de la production.

Les boulangers du Sénégal ont insisté ce lundi, sur l’application de la réglementation sur la production et la distribution de pain qui posent des exigences non négociables en matière de livraison et de vente dans les boutiques.

Les boulangers exigent un réglement urgent et sans délai des revendications des meuniers sur le prix de la farine, désormais exposé à une spéculation dangereuse pour l’ensemble des acteurs de la filière.

Sous ce registre, ils estiment que cette décision d’arrêt de production, prise avec regret, reste un avertissement des acteurs économiques de la boulangerie sénégalaise, attachés à leur profession, à leur mission et à leur survie économique. Ils trouvent qu’il est temps pour les gouvernants, de prendre en compte le malaise continu de la boulangerie.

5-Le témoignage poignant de Guy Marius Sagna après le décès de son père« 

Il était d’une générosité qui nous dépassait. Il aimait ses enfants. Il nous semblait qu’il aimait aussi les autres comme il aimait ses enfants, leur accordant ce qu’il accordait à ses enfants. Il est parti comme il a vécu. Il n’a fatigué personne, ne s’est plaint de rien, n’étant un fardeau pour personne. Dans son sommeil. Cela fait plusieurs années qu’il est allé s’installer dans notre village Ètomé. Il adorait son village, sa terre africaine et sénégalaise de Casamance. Il ne supportait plus de rester longtemps en dehors de son pays Bayott. Il l’aimait tellement que je me disais parfois que peut-être que Célestin, mon père, avait du entendre André Matswa. « S’il t’était demandé de choisir entre ta mère et ta patrie, sauve d’abord ta patrie. Car si ta mère mourait, tu aurais besoin de terre pour l’ensevelir, et en sauvant la patrie, elle sera ta terre et celle de tes descendants ». C’est dans la terre de son Étomé qu’il chérissait tant qu’il reposera.

La rédaction de SenCaféActu

Laisser un commentaire

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising