Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 07 Novembre 2021

1- Mali : La coalition « pour une transition réussie » en meeting contre le report des élections

Au Mali, alors que les autorités de transition affichent désormais ouvertement leur volonté de reporter les élections présidentielle et législatives prévues le 27 février 2022, le « Cadre d’échange de partis et de regroupements de partis politiques pour une transition réussie au Mali » rejette cet éventuel report. Les membres du cadre réclament la tenue des élections générales en février prochain, et demandent à la Cédéao de soutenir la volonté exprimée par le peuple malien. Ils l’ont fait savoir ce samedi, lors d’un meeting au palais de la Culture de Bamako, informe RFI.

2- Niger : Le président Bazoum en visite dans les villages en deuil après l’attaque jihadiste

Au Niger, le président Mohamed Bazoum s’est rendu à Bani Bangou samedi 6 novembre, présenter ses condoléances à la population après la mort mardi d’au moins 69 membres du comité de vigilance suite à une attaque d’hommes armés non identifiés. Devant les représentants de 20 villages de la commune, le président nigérien, accompagné de toute la hiérarchie des forces de défense et de sécurité, a assuré que l’Etat est garant de la sécurité de sa population, renseigne RFI.

3- Sierra Leone : Au moins 98 personnes tuées dans l’explosion d’un camion-citerne à Freetown

En Sierra Leone, un nouveau bilan provisoire fait état d’au moins 98 personnes tuées et de 92 personnes gravement brûlées, dans l’explosion d’un camion-citerne vendredi 5 novembre au soir, dans la zone industrielle de Wellington, à l’est de la capitale, Freetown, a annoncé ce samedi 6 novembre l’Agence nationale de gestion des catastrophes (NDMA), relate RFI.

4- Soudan : Le putsch « remet en cause » l’annulation de la dette par le Club de Paris

Le coup d’État militaire au Soudan « remet en cause » l’annulation de sa dette par le Club de Paris. C’est du moins la mise en garde du ministère français des Affaires étrangères, un peu moins de deux semaines après le putsch. Khartoum, dont la charge de la dette extérieure représentait en 2020, 163 % du PIB, pourrait cependant conserver d’autres programmes d’aide, informe RFI.

5- Crise algéro-marocaine : Le Sahara occidental « n’est pas à négocier », selon le roi du Maroc

Le Sahara occidental, territoire disputé entre le Maroc et les indépendantistes sahraouis soutenus par l’Algérie, « n’est pas à négocier », a affirmé samedi 6 novembre au soir le roi du Maroc, Mohammed VI, dans un discours retransmis par la télévision nationale. « Aujourd’hui comme par le passé, la « Marocanité » du Sahara ne sera jamais à l’ordre du jour d’une quelconque tractation », a souligné le monarque marocain. Son discours intervient dans un contexte de vives tensions avec l’Algérie à propos de cette ancienne colonie espagnole, relate RFI.

6- Tensions entre Alger et Paris : Le président Tebboune ne fera pas « le premier pas »

Le président algérien s’est exprimé, vendredi 5 novembre, dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Il répond notamment à des questions sur ses relations avec la France et le président Emmanuel Macron. Les relations entre les deux pays se sont fortement tendues après qu’Emmanuel Macron a questionné l’existence d’une nation algérienne avant la colonisation française. Abdelmadjid Tebboune prévient qu’il ne fera pas le « premier pas » pour apaiser les tensions, renseigne RFI.

7- Au sommet extraordinaire sur le Mali et la Guinée ce dimanche 7 Novembre, la CEDEAO pourrait décider des sanctions

Un sommet extraordinaire des chefs d’États de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’ouvre dimanche 7 novembre à Accra, au Ghana. Il sera consacré à la situation en Guinée et au Mali, où des militaires ont pris le pouvoir via un coup d’État. Parmi les enjeux, d’éventuelles sanctions, ciblées ou économiques, informe RFI.

7 (bis)- Éthiopie : Twitter et Facebook prennent des mesures contre les discours haineux

Alors que les forces rebelles du Tigré progressent vers la capitale Addis Abeba, le gouvernement éthiopien muscle sa communication pour inciter les citoyens à rejoindre le combat. Mais la rhétorique utilisée a été jugée violente par les réseaux sociaux : Trois jours après la suppression par Facebook d’un message du Premier Ministre Abiy Ahmed, Twitter a désactivé samedi 6 novembre son outil « Tendances » dans le pays, rapporte RFI.

La rédaction de SenCaféActu

Laisser un commentaire

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising