Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top 5 du 04 Novembre 2021

1- Mamadou Lamine Goudiaby, candidat à la commune de Oulampane décède après avoir déposé sa liste

C’est après avoir déposé la liste de la coalition « Wallu Sénégal » à la sous-préfecture de Sindian qu’il a rendu l’âme. Mamadou Lamine Goudiaby alias Vieux était tête de liste de la coalition à la commune de Oulampane dans le département de Bignona. Il est décédé des suites d’un malaise  à Bignona…(avec dakaractu)

2- Locales – L’absence de parité : Cause absolue d’irrecevabilité d’une liste selon Moustapha Diakhaté

Le député qui cite le Code électoral souligne que la parité homme-femme doit s’appliquer à toutes les listes. Ainsi, poursuit-il, les “listes de candidatures, titulaires comme suppléants, doivent être alternativement composées de personnes des deux sexes“. Embouchant la même trompette, Moustapha Diakhaté précise que , “lorsque le nombre de membres est impair, la parité s’applique au nombre pair immédiatement inférieur.

Selon toujours le Code, insiste l”ancien président du Groupe parlementaire “Benno Bokk Yakkar”, “n’est pas recevable la liste qui ne respecte pas la parité.

Si le Ministre chargé des Elections estime qu’une liste n’est pas recevable pour non respect des indications obligatoires prévues aux articles L.145 , il notifie, par écrit, les motifs de sa décision au mandataire de ladite liste dans les deux (2) jours suivant la date limite du dépôt matériel des dossiers de candidatures“, dispose le Code électorale.

Moustapha Diakhaté, d’inviter le Président de la République “d’observer comme de faire observer scrupuleusement les dispositions de la Constitution et des lois” en vertu de son serment constitutionnel. Non sans lui demander d’exiger du ministre de l’intérieur de veiller au respect scrupuleux de la parité par toutes les listes devant participer aux élections territoriales de janvier 2022. (senego)

3- Journalistes candidats aux élections : Après le CNRA, le CORED met en demeure les acteurs des médias devenus politiciens

Nombreux sont les journalistes qui figurent sur les listes des élections locales prévues au mois de janvier 2022. Ce qui n’est pas du goût du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) et du Comité d’observation des règles d’éthique et de déontologie (Cored), informe « Walf Quotidien ».
Ainsi, le Cnra rappelle aux journalistes leur sens des responsabilités. « Tous les journalistes, animateurs, chroniqueurs qui sont candidats aux postes de maire, de président de conseil départemental ou de conseiller municipal, seront obligés de laisser tomber leur profession de journaliste et être des politiciens purs durant toute la campagne », a fait savoir Babacar Diagne, le président du Cnra. 
Et d’avertir : « Tous les médias qui vont passer outre cette directive seront sanctionnés. »

Un avertissement en phase avec le Cored. A en croire son président Mamadou Thior, « quand on est un bon journaliste, on n’a pas besoin de se faire rappeler à l’ordre par le Cnra. Parce qu’on doit savoir que si on est candidat quelque part dans la commune, le département ou la ville, on ne peut se prévaloir de sa position de journaliste jusqu’après ces élections. Ils doivent savoir raison garder ». 

À DÉCOUVRIR

Et d’ajouter : « Rien n’interdit de faire de la politique carrément. On ne peut pas avoir un pied dedans et un pied dehors. En tant que journalistes et techniciens de l’information, nous devons être à équidistance des chapelles politiques. Il est malencontreux de battre campagne le matin et de venir travailler le soir ou vice-versa. Ça n’a aucun sens. Le bon sens même l’interdit », se désole-t-il. 

4- Préfecture de Mbour : 6 listes rejetées dont celle de “La République des Valeurs” 

A Mbour, les autorités administratives ont rejeté six dossiers de candidatures. Les mandataires et candidats desdites listes crient au scandale. Selon eux, leurs dossiers sont rejetés sans motif valable.

Des mandataires et candidats aux prochaines élections territoriales ont passé la nuit à la préfecture de Mbour pour déposer leurs dossiers. Certains d’entre eux ont vu leurs listes validées. D’autres par contre, sont dans le lot des rejets. C’est le cas de la liste du parti République des valeurs.

“Ils ont vérifié et les listes étaient complètes. Il a voulu lui donner la clé USB qui fait partie du dossier. Ils ont dit qu’on n’a pas à regarder la clé et d’ailleurs, sortez. Voilà les explications données par mon mandataire. Le dossier est au complet. Il ne l’a même pas regardé et ne saurait vous dire ce qu’il y a dans ce dossier. Je répète que le dossier a été rejeté sans aucun motif. Nous sommes entrés à la préfecture avant minuit comme tout le monde. Et jusqu’au moment où je vous parle, il est presque 10 heures, les gens sont encore là-bas en train de déposer“, a déclaré sur Rfm, Dame Seck, tête de la liste à la mairie de Mbour.

Les désormais ex-candidats se désolent du fait qu”ils n’ont aucun recours. Ils évoquent la thèse du complot. “Peut-être que le pouvoir a peur de notre candidature parce que tout simplement, si je participe à ces élections, j’ai 90 % de chance de les remporter. Les populations sont avec moi, la jeunesse dans son écrasante majorité et les Mbourois de la diaspora aussi. Cela expliquerait ce rejet“, a-t-il pesté.

Une vingtaine de listes ont été validées par les autorités administratives du département de Mbour.

5- 82 candidats à l’émigration sauvés au large de Saint-Louis

La marine nationale a secouru mardi en pleine mer, à 86 km au large de Saint-Louis, une pirogue partie de la Gambie et qui tentait de rejoindre l’Espagne avec à son bord 82 personnes dont deux filles, a-t-on appris jeudi de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA).

« Partie de la République de Gambie le lundi 1er novembre 2021 à destination de l’Espagne, la pirogue a finalement chaviré suite à une entrée d’eau au niveau de la coque », indique la DIRPA dans un communiqué.
La marine nationale, alertée par « un avion de patrouille militaire espagnol basé temporairement à Dakar », a déployé ses vedettes Lac Retba et Djffère qui ont réussi à interpeller la pirogue à 86 km au large de Saint-Louis (nord).
« Grâce à l’action décisive des équipages des vedettes, tous les passagers ont été sauvés et embarqués à bord de navires de la marine nationale puis ramenés sains et saufs au port militaire de la base navale amiral Faye Gassama, avant d’être mis à la disposition de la police de l’air et des frontières », précise la DIRPA. (Avec APS)

La rédaction de SenCaféActu

Laisser un commentaire

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising