Le Café qui réveille l'Info

Fuite des cerveaux : pourquoi les jeunes formés à l’étranger ne veulent pas travailler au Sénégal ?

Ils sont titulaires d’un Master, d’une licence ou même d’un doctorat. Ces sénégalais après un brillant cursus scolaire ne font qu’accumuler les petits boulots. Des jobs alimentaires comme on dit dans le milieu scolaire. On les retrouve derrières les cuisines des restaurants pour faire la plonge, d’autres sont devant les magasins, les bars, les boîtes de nuit et d’autres structures pour servir d’agents de sécurité. Tous ces jeunes qui ont atteint le niveau de cadre ne pensent pas aujourd’hui retourner au Sénégal pour chercher un travail dans leur domaine d’étude. En Europe, la saturation du marché de l’emploi ne leur facilite pas l’intégration professionnelle. Pourtant beaucoup de ces diplômés nourrissaient avant le désir de rentrer au Sénégal, trouver le travail de leur rêve et fonder une famille. Les réalités du marché de l’emploi au Sénégal décideront autrement. M. Sarr est titulaire d’un master en économie sociale et solidaire. Aujourd’hui il travaille comme Plongeur dans un restaurant à Bordeaux. Selon lui, « quand tu rentres au Sénégal tu es confronté à deux problèmes. D’abord c’est la galère pour trouver un emploi. Ensuite le salaire qu’on propose est parfois trop bas.

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Accédez en illimité à SenCaféActu Gëstu

1 500 FCFA /Mois
le numéro de téléphone est requis
Cliquez ici pour découvir comment ouvrir un compte par un autre moyen.

Des difficultés ? Contactez nous sur WhatsApp au +221 76 188 10 18

Les commentaires sont fermés.