Le Café qui réveille l'Info

WhatsApp revoit ses conditions d’utilisation sur le partage des données utilisateurs avec Facebook

A compter du 8 février, les utilisateurs de WhatsApp en dehors de l’UE seront contraints de partager certaines données avec Facebook, la maison mère de l’application. La France n’est, cependant, pas entièrement concernée.

Presque sept ans après avoir racheté WhatsApp, Facebook, le géant des réseaux sociaux, continue d’accentuer l’intégration du service au sein de sa structure. L’application de messagerie instantanée, parmi les plus utilisées dans le monde, va instaurer, à compter du 8 février prochain, de nouvelles règles d’utilisation : elles forceront ses usagers en dehors de l’Europe à accepter le transfert d’un plus grand nombre de leurs données à Facebook. Ces derniers ont vu, ces dernières heures, des messages les invitant à accepter ces nouvelles conditions.

Pour l’heure, au sein de l’Union européenne, le message d’information s’affiche uniquement sur les versions de l’application installées en anglais ; il indique une évolution plus légère que celle prévue pour le reste du monde. Selon le constat du Monde, la notification précise que « les mises à jours principales » portent uniquement sur les « services de WhatsApp et comment vos données sont traitées », ainsi que « comment les entreprises peuvent utiliser les services hébergés par Facebook pour stocker et gérer leurs conversations WhatsApp ».

Contacté par Le Monde, Facebook a précisé ce changement en affirmant que WhatsApp « offrira aux entreprises l’option d’utiliser les infrastructures d’hébergement sécurisées de Facebook pour héberger leurs conversations WhatsApp si elles ne souhaitent pas stocker elles-mêmes leurs messages ». De plus, les utilisateurs « seront notifiés dans la conversation » si une entreprise avec laquelle ils s’entretiennent a décidé d’utiliser ces services d’hébergement de Facebook.

Les numéros de téléphone obligatoirement donnés à Facebook hors de l’UE

En revanche, en dehors de l’UE et pour les pays qui ne sont pas soumis au Règlement général sur la protection des données (RGPD), la mise à jour des conditions d’utilisation marque un changement bien plus profond dans le traitement des données personnelles par WhatsApp. Le message affiché comporte un troisième point plus marquant sur « comment [WhatsApp s’associe] avec Facebook pour offrir une intégration entre les produits de la société Facebook. »

Plus précisément, WhatsApp partagera à Facebook, à partir du 8 février, les données personnelles telles que le numéro de téléphone, les adresses IP ainsi que les informations relatives aux appareils des utilisateurs. Les usagers de l’application devront « accepter les nouveaux termes d’utilisation pour continuer à utiliser WhatsApp » après l’entrée en vigueur de ces derniers.

Bien que moins drastique, cette nouvelle direction prise par WhatsApp n’est pas sans rappeler le choix de la firme de Mark Zuckerberg concernant sa filiale Oculus. En effet, depuis l’année dernière les possesseurs de casque de réalité virtuelle Oculus se sont vu contraints de lier leur appareil à leur compte Facbook pour pouvoir continuer à les utiliser.

Source: Le monde

Les commentaires sont fermés.