Le Café qui réveille l'Info

Tribunal de Dakar : Le journaliste Ibrahima Lissa Faye convoqué le 17 janvier

Ibrahima Lissa Faye, membre de la Coordination des associations de presse, a reçu une citation directe suite à un article dans son site Pressafrik. Il est invité à comparaître le mardi 17 janvier prochain devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar. A noter que, ce n’est pas un responsable de Benno qui est à l’origine de cette plainte mais un responsable de la coalition Yewwi Askan Wi.

« J’ai reçu hier soir par voie d’huissier une citation directe du sieur Aliou Fall, un responsable de la coalition Yewwi Askan wi de Louga pour un article publié le 2 août 2022. Le texte a été supprimé 15mn après publication, quand le président de la Ceda m’a donné des informations pv par pv sur la localité de Syer (ou certains pv auraient curieusement disparu). J’ai non seulement supprimé aussitôt le texte du site et de nos plateformes mais j’ai aussi fait une note d’excuse disponible sur Facebook qui date du 2 août », précise le journaliste Ibrahima Lissa Faye.

Le mobile de la plainte ? Press Afrik avait révélé, lors des élections législatives, que dans la commune de Syer, une localité très éloignée au nord-est de Keur Momar Sarr (52km de Louga), un bourrage des urnes aurait été fait.

Pour cause, l’opposition n’y avait aucun mandataire. Pis, seule BBY dispose d’un procès-verbal de délibération. A suivre nos confrères, le contrôleur et le superviseur de la CEDA disent avoir perdu leur document. Encore plus étrange, Alioune Fall qui est le mandataire départemental de la Coalition Yewwi Askan Wi s’est évaporé dans la nature.

Syer aurait pu rester dans l’anonymat le plus total sauf que c’est grâce aux résultats de BBY dans cette commune de Louga que la mouvance présidentielle a tardivement raflé la mise. Ladite commune n’a qu’un seul centre de vote avec deux bureaux. (Avec Senenews)

Les commentaires sont fermés.