Le Café qui réveille l'Info

Affaire Pape Alé Niang : « Tout combat d’un journaliste ne doit pas être celui de la corporation entière » (Moussa Bocar Thiam)

Invité du Grand Jury sur la Rfm, Me Moussa Bocar Thiam qui se prononçait sur l’arrestation du journaliste Pape Alé Niang est revenu sur l’article 5 qui régit le Code de la Presse. Le ministre de la Communication, des Télécommunications et des Postes appelle la presse à ne pas faire d’amalgame entre le combat d’un journaliste et celui d’une corporation.

Selon M. Thiam, “La liberté de la presse est encadrée et limitée, explique-t-il. Limitée par quoi ? Par des exceptions  qui sont prévues par la loi et les règlements, notamment le secret-défense, notamment la sécurité nationale,  le code de la presse qui régit ce métier en son article 5 est clair.

Que dit l’article 5, il dit : «  Le journaliste  a droit au libre accès  de toutes les sources d’informations  et d’enquêter sans entraves sur  tous les faits d’intérêts publics  sous réserve du respect du secret-défense, du secret de l’enquête et du respect du secret de l’instruction.

Et là, j’interpelle les journalistes, notamment la Coordination des Associations de Presse (CAP) de faire attention.  Tout combat d’un journaliste ne doit pas être celui de la corporation entière ».

Les commentaires sont fermés.