Le Café qui réveille l'Info

Arrestation de PAN : La CENOZO exige sa libération

La Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) en hommage du journaliste burkinabè assassiné en  1998,  s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer et condamner l’arrestation de Pape Alé NIANG. En effet, selon les journalistes, «nul ne doit faire l’objet de sanction pour avoir livré en bonne foi des informations sur des comportements illégaux ou qui divulguent des menaces sérieuses pour la santé, la sécurité ou l’environnement ». Ainsi, ils appellent à la libération de leur confrère, renseigne Walfnet.

 « Pape Alé NIANG est membre de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO). Son travail a permis de révéler plusieurs affaires de corruption, d’abus de biens publics et d’abus de pouvoir au Sénégal. Son arrestation et sa détention sont une manœuvre délibérée pour le réduire au silence.
la liberté d’expression et d’information, y compris le droit de chercher, de recevoir et de communiquer des informations et idées de toute sorte, oralement, par écrit ou par impression, sous forme artistique ou sous toute autre forme de communication, y compris à travers les frontières, est un droit fondamental et inaliénable et un
élément indispensable de la démocratie », renseigne le communiqué.



Après avoir exigé des autorités sénégalaises, la dépénalisation des délits de presse pour se conformer aux normes internationales en matière de liberté de la presse, « la CENOZO entend mettre en œuvre toutes les mesures en son pouvoir pour défendre le journaliste d’investigation Pape Alé NIANG, qui risque cinq (05) ans de prison, selon son conseil ».

Les commentaires sont fermés.