Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 4 Octobre 2022

1- Mac de Mbour : Les prisonniers en grève de la faim pour protester contre la décision de l’administration après l’évasion de Modou Diouf et Aliou Sow

Deux détenus se sont évadés en plein jour le samedi 1er octobre dernier à la Maison d’arrêt et correctionnelle de Mbour. Il s’agit de Modou Diouf alias « Diockel » et Aliou Sow respectivement poursuivis pour viol et meurtre. Ils étaient en détention provisoire depuis plus d’une année. Ils se sont fait la malle sous prétexte qu’ils ne supportent plus les difficiles conditions de détention et autres supplices dont ils sont victimes dans leurs différentes cellules, rapporte le journal L’Obs.

Diockel était logé à la chambre 13 et Aliou Sow à la cellule numéro 17. Ils ont profité d’un moment d’inattention des matons pour escalader le mur de la clôture.En guise de représailles, l’administration pénitentiaire a refusé d’ouvrir les cellules afin d’accorder aux détenus leur détente qui va de 9 h à 17 h 30. Même les repas sont servis en interne. Une décision qui a amener les détenus à déclencher une grève de la faim pour protester contre la décision de l’administration.

2- Gamou : Macky Sall à Tivaouane ce jeudi

Comme il l’a fait à Touba pour le Magal, le Président Macky Sall va précéder les pèlerins à Tivaouane pour la célébration du Gamou. D’après Les Échos, qui donne l’information, repris par Seneweb, le chef de l’État sera dans la ville sainte ce jeudi, soit deux jour avant l’événement prévu samedi prochain. Au programme de la visite présidentielle, souligne le journal, une rencontre avec le khalife des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, et certains dignitaires de la cité religieuse.

3- Liberté provisoire : Sitor Ndour sera fixé ce jeudi

Sitor Ndour saura, dans 48 heures, s’il recouvre la liberté ou s’il reste en prison. La chambre d’accusation va étudier, jeudi prochain, son recours contre l’ordonnance de rejet de sa demande de liberté provisoire prise par le juge du deuxième cabinet en charge de son dossier. Selon le journal Les Echos, les avocats du mis en cause vont essayer de convaincre la juridiction de recours du bien-fondé de la requête de leur client.

À DÉCOUVRIR

Pour rappel, accusé de viol par sa femme de ménage, Sitor Ndour a été placé sous mandat de dépôt. Il nie les faits. Après son audition sur le fond de l’affaire, il avait introduit une. Demande de liberté provisoire. Le juge avait rejeté la requête, suivant ainsi l’avis du parquet qui avait posé son véto

4- Convocation de Sonko : Un important dispositif sécuritaire des FDS en vu pour éviter des « émeutes de mars bis »

La justice sénégalaise a décidé de réactiver le dossier Adji Sarr. Selon Enquête qui a vendu la mèche, le juge d’instruction du 1er cabinet du tribunal hors classe de grande instance de Dakar compte procéder, très prochainement, à l’audition dans le fond d‘Ousmane Sonko dans cette affaire de présumé viol qui l’oppose à Adji Sarr.

Quelques dates sont avancées pour ce rendez-vous que le journal garde pour le moment, de publier. Dans tous les cas, redoutant la répétition des événements de mars 2021 qui ont occasionné des pertes en vies humaines (14 morts) et de nombreux dégâts matériels, un peu partout sur le territoire national, les forces de défense et de sécurité, notamment la police et la gendarmerie, sont en alerte maximale, dit-on. Elles sont en train de s’organiser pour parer à toute éventualité.

Pour éviter tout trouble public qui pourrait survenir lors de ce rendez-vous judiciaire très attendu, la Direction générale de la Police nationale et le Haut commandement de la Gendarmerie nationale ont déjà tenu plusieurs réunions de sécurité, chacun de son côté. Selon des sources, l’armée sera aux aguets, en cas de besoin.  D’ailleurs, à cet effet, un plan d’opération sera présenté prochainement à la plus haute autorité du pays, via les ministères en charge des questions liées à la sécurité. On apprend aussi que les commissariats centraux, spéciaux, d’arrondissement, les postes de police, les brigades de gendarmerie, postes de gendarmerie, sections de recherches, brigades de recherches, légions de la gendarmerie ont été saisis afin que les commandants et commissaires en charge de ces entités puissent mobiliser les moyens humains et matériels à engager pour faire face, en cas de troubles.

5- La déclaration de politique générale de Amadou Ba prévue le 17 décembre

Bientôt le grand oral. La déclaration de la politique générale du Premier ministre Amadou Ba est prévue le 17 décembre prochain, selon le journal, « Les Échos ». Amadou Ba va, ainsi, décliner les grandes orientations qu’il compte adopter. Cet exercice aura pour but de bénéficier du vote de confiance de la part des 165 députés de la 14ème législature. Avec la situation économique et politique tendue, ce grand oral risque de ne pas être de tout repos. Surtout avec situation qui prévaut à l’Assemblée nationale avec le pouvoir qui ne bénéficie que d’une relative majorité. Par ailleurs, le journal Les Echos indique que l’ouverture de la session annuelle unique est prévue le 14 octobre prochain. Ce, en prélude à l’examen de la loi des Finances initiale.

Les commentaires sont fermés.