Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 31 Aout 2022

- Advertisement -

1- Madagascar : Les gendarmes confirment avoir tué 19 personnes

Les gendarmes de Madagascar ont confirmé mardi avoir tué 19 personnes en tirant sur une foule en colère qui avait tenté la veille d’entrer dans leur caserne pour faire justice elle-même après la disparition d’un enfant albinos. « Dix-neuf personnes ont perdu la vie et 21 blessés sont toujours soignés » à l’hôpital d’Ikongo, la petite ville du sud-est de l’île où les heurts ont eu lieu, ont déclaré les gendarmes dans un communiqué, ajoutant qu’une enquête est en cours. Les gendarmes, qui affirment que le calme est désormais revenu, avaient annoncé lundi un premier bilan de 11 victimes décédées. (Avec La Libre Afrique)

2- Bénin : Le président à Paris pour convaincre les entreprises françaises d’investir chez lui

Énergie bon marché, travail dérégulé, justice réformée et droit de grève réduit: le président du Bénin Patrice Talon a vanté une série d’arguments mardi pour convaincre les entrepreneurs français que le Bénin avait « changé » sous sa gouvernance, en leur demandant de venir investir dans son pays où « beaucoup d’Asiatiques » sont déjà implantés.

« On peut vous vendre l’électricité moins cher qu’en Chine », a promis à un parterre de chefs d’entreprises français M. Talon, l’un des invités d’honneur de la rencontre des entrepreneurs de France organisée par le Medef.

Regrettant que la zone économique spéciale créée par le Bénin pour favoriser l’implantation d’entreprises étrangères sur son territoire contienne « beaucoup d’Asiatiques » et « pas beaucoup de Français malheureusement », le président béninois, lui-même ancien chef d’entreprise, n’a pas lésiné sur les arguments pour présenter son pays sous un jour qu’il juge favorable pour un investisseur. (Avec La Libre Afroque)

3- Soudan du Sud : Les anciens rebelles rejoignent l’armée unifiée

Les anciens rebelles du Soudan du Sud rejoignent officiellement l’armée unifiée. Mardi, des milliers de combattants dont d’anciens rebelles des camps rivaux de la guerre civile ont été intégrés dans l’armée du pays lors d’une cérémonie de remise de diplômes. L’unification des forces loyales au président Salva Kiir et à son rival, le vice-président Riek Machar, était une condition essentielle de l’accord de paix de 2018. Le traité a mis fin au conflit de cinq ans dans lequel près de 400 000 personnes ont trouvé la mort. (Avec Africanews)

4- Ethiopie : Les rebelles du Tigré prêts à avancer dans le nord

Les rebelles de la région du Tigré se disent ouverts aux négociations, malgré la reprise des combats dans le nord de l’Ethiopie. Ceci étant, ils restent déterminés à continuer d’avancer pour « neutraliser » les renforts militaires envoyés « menacer » leur région. Après cinq mois de trêve, les combats ont repris le 24 août, autour de la pointe sud-est du Tigré, entre troupes pro-gouvernementales (armée fédérale, forces régionales et milices alliées) et rebelles tigréens qui s’accusent mutuellement d’avoir déclenché les hostilités. (Avec Africanews)

5- Centrafrique : La Cour constitutionnelle annule le projet de cryptomonnaie Sango Coin

La Cour constitutionnelle centrafricaine a rejeté des dispositions du projet Sango Coin lancé en juillet dernier par le Président Faustin-Archange Touadera pour faciliter les investissements et les achats transfrontaliers.

Lancé le 3 juillet dernier pour booster une modernisation des infrastructures de la Centrafrique, le projet de cryptomonnaie Sango Coin a été annulé par la Cour constitutionnelle, dans sa décision rendue le lundi 29 août 2022. S’appuyant sur l’article 80 de la Constitution centrafricaine, la Cour a indiqué que «la vente de la nationalité centrafricaine est inconstitutionnelle et est annulée». ( Avec Afrik.com)

6- Dialogue national au Tchad : Le présidium tend la main aux absents

Le présidium du dialogue national inclusif et souverain a été installé, ce mardi 30 août en fin d’après-midi. Les membres de l’organe chargé de diriger les débats ont été choisis depuis dimanche dernier, mais à la suite de plusieurs contestations dans leur mode de désignation, des participants ont décidé de ne plus se rendre aux assises, estimant que les différentes sensibilités politiques et corporations n’y sont pas suffisamment représentées. (Avec RFI)

7- Togo : Engagement de retour au pays pour les boursiers envoyés à l’étranger

Les boursiers togolais envoyés à l’étranger avec l’aide de l’argent de l’État signeront désormais un engagement à revenir servir le pays à la fin de leur formation. La signature de cet engagement est nécessaire et conditionne l’effectivité de la bourse, signalent les autorités du pays. C’est un rappel du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche. La signature de cette fiche par l’étudiant et son parent ou tuteur est nécessaire pour l’effectivité de la bourse. L’audit du fichier des boursiers togolais révèle qu’à la rentrée académique 2021-2022, près de 1 300 étudiants togolais étaient boursiers à l’étranger, dont 500 en Occident. Ils coûtaient à l’État togolais près de 4 milliards de francs CFA ; contre 16 milliards pour 100 000 étudiants restés au pays. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.