Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 29 Aout 2022

- Advertisement -

1- Lynchage de voleurs à Keur Massar : Le Tiktokeur qui a filmé la scène arrêté

La vidéo montrant deux voleurs attachés aux grilles d’une maison et battus est devenue virale sur les réseaux sociaux. Mais le tiktokeur qui avait filmé la bastonnade est tombé dans la nasse de la police de Jaxaay.

Le vendeur de téléphones A. Diouf, en cause, a été arrêté pour collecte illicite de données à caractère personnel. Tout est parti lorsque les éléments du commissariat de Jaxaay ont été avisés de l’interpellation de deux cambrioleurs à Keur Massar. Les hommes du commissaire Youssapha Thioub ont ainsi rappliqué sur les lieux indiqués. Sur place, les limiers ont embarqué ces deux membres d’un gang de six malfaiteurs, composé majoritairement de lutteurs en activité qui ont commis plusieurs cambriolages et agressions à Keur Massar. Ces deux cambrioleurs ont été placés en garde à vue dans les locaux de la police de Jaxaay, pour association de malfaiteurs, vols multiples commis en réunion avec effraction et usage de moyens roulants. Plus tard, indique Senenews les policiers ont reçu l’information relative à une vidéo montrant les deux voleurs K. N. et A. S. attachés aux grilles d’une maison et fouettés avec des câbles électriques par un homme. Elle est devenue virale sur TikTok et sur YouTube.

2- Espionnage : Les Sénégalais de France bientôt sous écoute

En effet, depuis l’éclatement de l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr, qui a déclenché une série de manifestations dans le pays, les «écoutes téléphoniques» sont mises en branle par l’Etat sénégalais pour espionner certains citoyens et prendre les devants sur de probables actions de sabotage.
Selon les informations Lobs, les espionnages iront jusqu’à l’international. Dans le cadre d’une convention d’entraide judiciaire, l’infiltration et l’écoute téléphonique seront bientôt autorisées entre la France et le Sénégal.

L’article 22 qui traite des demandes d’interceptions téléphoniques peuvent être présentées lorsque la cible se trouve sur le territoire de la partie requérante et que celle-ci a besoin de l’aide technique de la partie requise pour pouvoir intercepter les communications. En outre, l’article 23 met en place une procédure de dénonciation aux fins de poursuite. En clair, il suffira d’un réquisitoire pour qu’un Sénégalais séjournant en France puisse faire l’œuvre de poursuites pénales.

3- Hôpital Le Dantec : Bonne nouvelle pour les 71 médecins internes

Ils avaient fait face à la presse, la semaine dernière, pour dénoncer leur situation. Les 71 médecins internes de l’hôpital Aristide Le Dantec n’avaient pas reçu leurs notes d’affectation depuis la fermeture de l’établissement de santé, le 15 août, pour sa réhabilitation. Ils connaissent désormais leurs points de chute.

Mais d’après Source A, les notes d’affectation étaient disponibles avant la conférence de presse des internes. Une façon de dire que les concernés auraient dansé plus vite que la musique.

À DÉCOUVRIR

Le journal signale que si les médecins internes peuvent s’estimer heureux d’être fixés quant aux structures qui vont les accueillir, d’autres agents de Le Dantec devront encore prendre leur mal en patience. Les notes les concernant ne sont pas encore disponibles.

4- Présidence de l’Assemblée : Sonko roule pour le candidat de Wade pour freiner Barthélémy Dias

D’après Le Quotidien, qui cite des membres de Pastef, Ousmane Sonko souhaite voir Lamine Thiam du PDS occuper la présidence de l’Assemblée nationale. Le journal rapporte que ses sources mettent en avant le fait que ce dernier est un homme «de compromis et plein d’expérience».

«Ancien questeur, il connaît bien les rouages du Parlement, et n’est pas susceptible de chercher à créer des conflits au sein de l’Assemblée. C’est un homme de consensus», s’enflamment les Patriotes qui se sont confiés à la publication du groupe Avenir communication.

Il se trouve que Lamine Thiam est le candidat du PDS pour occuper le perchoir. Il a été adoubé par Abdoulaye Wade. Sa candidature a été proposée par l’ancien chef de l’Etat aux membres du Comité directeur de son parti, hier, dimanche.( Avec Seneweb)

5- Pikine : Un maçon meurt après avoir mangé une mandarine, son ami arrêté

La mort suspecte d’un maçon secoue le quartier Pikine Darou Salam, dans la banlieue dakaroise. La victime du nom de Armand Faye, né en 1962, a perdu la vie après avoir mangé une mandarine chez son ami B. Ndao. Ce dernier, qui lui aurait offert le fruit, a été placé en garde à vue pour nécessité d’enquête.

Les faits ont eu lieu dans la nuit de samedi vers 23h30 indique Pressafrik. Informés du drame, les éléments du commissariat de Pikine accompagné d’un agent de santé, se sont rendus sur les lieux du drame. A leur arrivée, ils ont trouvé un corps sans vie. Après constatation d’usage, l’agent de santé n’a relevé aucune blessure ni aucune trace de lutte sur le corps du défunt. Arrêté, l’ami de la victime confie aux enquêteurs avoir ignoré l’origine du décès de son ami qui était venu lui rendre visite.

« Nous avons mangé chacun une mandarine que j’avais gardé dans mon réfrigérateur. Après je me suis rendu auprès du vulcanisateur du quartier en vue de récupérer le pneu de mon véhicule » a-t-il fait savoir. Soulignant que c’est au retour qu’il a retrouvé son hôte inerte, couché sur le lit.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.