Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 29 Août 2022

- Advertisement -

1- Hausse des prix : Le silence coupable de l’Etat

Alors que le monde est toujours englué dans la pandémie de Covid-19, il fait aujourd’hui face à une inflation généralisée accentuée par la guerre en Ukraine. La flambée des prix des denrées alimentaires a fini d’inquiéter les populations, entraînant des mouvements de protestation dans beaucoup de pays. Au Sénégal, même les productions locales ne sont paradoxalement pas épargnées par la hausse des prix. Une situation qui donne du tournis aux ménages qui ne savent plus où donner de la tête. Pendant ce temps, le gouvernement s’emmure dans un silence assourdissant qui risque de lui être fatal, indique Sud Quotidien parcouru par leral.net.

De plus en plus, au Sénégal on constate que les prix de certains produits locaux notamment l’oseille (Bissap), le niébé et le mil ne cessent de grimper. Les commerçants au niveau des marchés ont tendance à justifier cette hausse par la crise ukrainienne et l’inflation sur le marché international.

Interpellé sur la question, l’économiste Meissa Babou soutient que rien ne justifie cette flambée des prix de ces produits locaux. Selon lui, certains profitent de la situation pour se faire une santé financière.

Le budget des ménages sénégalais se voit sérieusement ébranlé par une hausse des prix tous azimuts. Pis, même les productions locales sont concernées. Malgré cette inquiétude des populations, les autorités font preuve d’un assourdissant silence.

Presqu’aucune mesure forte n’est prise pour soulager les populations face à cette inflation généralisée. De quoi alimenter, jour après jour, la tension qui risque d’exploser dans un contexte déjà tendu, à moins de 18 mois d’une élection présidentielle de tous les inconnus.

2-Assemblée nationale : Guerre des groupes parlementaires en vue, Wade vote Lamine Thiam au perchoir, Barth en embuscade

Les grandes manœuvres vont bon train au sein des coalitions politiques. La rentrée parlementaire, prévue le 12 septembre prochain, risque d’être une foire d’empoigne entre Benno et l’opposition. Au sein de la coalition Yewwi-Wallu, les manœuvres ont commencé. Ainsi, Wade propose Lamine Thiam pour la présidence de l’Assemblée. « C’est le meilleur candidat » selon le boss du PDS cité par le journal Besbi. Barthlemy Dias lorgne aussi le perchoir, si l’on en croit nos confrères du Quotidien.

La grande coalition de l’opposition veut aussi faire une OPA sur l’Assemblée en mettant en place trois groupes parlementaires, avec ç leur tête, un membre du Pastef, du Pur et de Taxawu. Les présidents de groupe ont droit à deux véhicules et au double du salaire d’un député simple. Sans compter les dotations en carburant et autres avantages.

Benno Bokk Yakaar tente de suivre la voie de l’opposition en créant, elle aussi, plusieurs groupes parlementaires, selon le quotidien Source A.

3- Magal Touba célébré le 15 septembre : 500 journalistes seront accrédités pour la couverture de l’événement

Face à l’apparition de la pandémie de la Covid-19 en 2020 au Sénégal, beaucoup de restrictions ont été imposées. A Touba, les organisateurs du grand Magal de Touba avaient revu à la baisse le nombre d’accréditations accordées à la presse, informe Pressafrik.

«La Covid a fait que nous avions diminué le nombre, car en temps normal, on était à mille. Cependant, durant les deux années passées, on en avait autorisé trois cents. Chaque année, on va augmenter le nombre jusqu’à ce que l’on ait les mille journalistes que nous avions l’habitude de recevoir à Touba durant le Magal. Pour cette année, nous attendons 500 journalistes», a annoncé le président de la Commission culture et communication du grand magal de Touba.

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma était l’invité de Mamoudou Ibra Kane dans l’émission « Jury du dimanche », ce 28 avril, sur iRadio.Le nouveau député a, par ailleurs, fait remarquer que pour un meilleur fonctionnement de la commission communication, une innovation a été apportée. «Nous avons fait appel à des spécialistes pour nous accompagner. C’est ce qui nous a permis d’avoir ces résultats importants».

4- Sénégal : Un présumé voleur lynché à mort à Wakhinane Nimzatt

Le lynchage à mort de présumés voleurs et agresseurs est devenu une tendance au Sénégal ces derniers jours. Après la mort tragique d’un présumé agresseur, attaché sur un poteau électrique et lynché à mort, à Liberté 5 le 23 août dernier, un autre présumé délinquant vient de perdre la vie à Wakhinane Nimzatt à Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise.

Selon des témoignages recueillis par PressAfrik, la victime, un présumé voleur, n’était pas seule sur son coup. Au nombre de dix (10), les présumés voleurs ont fait irruption dans un appartement non loin de l’étage « Madialé » pour le dévaliser. Attrapés par les vigiles du quartier, ils ont été sévèrement corrigés.

Alertées par le bruit, les populations qui sont sorties en masse, se sont ruées sur eux. L’un des présumés voleurs a été attaché sur un poteau électrique et lynché à mort. Roué de coups, il rendra l’âme au cours de son évacuation.

5- Remaniement : Mame Mbaye Niang, chef de cabinet du Président, donne des indices sur les ministrables

Mame Mbaye Niang s’est exprimé sur l’attelage du prochain gouvernement. De quels profils sera-t-il composé ? Le Chef de cabinet du président de la République, qui était l’invité du Grand Jury de la Rfm, lâche ses indices.

Entrée de Yéwwi ou de Wallu?

« Le gouvernement sera-t-il ouvert à Yewwi ou à Wallu ? Je ne le pense pas. Maintenant qu’il y ait des députés qui sont là-bas et qui ne sont plus convaincus, qui décident de rejoindre la majorité, ça c’est possible. »

« On ne peut pas ne pas avoir un gouvernement combatif. Un gouvernement qui ne sera pas composé de gens qui viennent pour apprendre, qui viennent découvrir un métier. »

Le type de gouvernement

« Le président a eu à mettre en place des gouvernements qui lui ont permis de réaliser un bilan honorable, il saura tirer les conséquences pour mettre en place une équipe qui saura faire face à cette volonté manifeste de désinformer ou de créer le chaos au Sénégal.

C’est cela. Les gens qui vont y figurer auront la détermination et l’engagement nécessaire et la volonté nécessaire de stopper cette machine qui tente qu’à semer le chaos. » (iGfm).

5Bis-Quelques semaines après la disparition de Rokhaya Euguenie Aw, la presse perd un autre grand journaliste

À DÉCOUVRIR

Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) parle d’une « très grande perte pour le journalisme sénégalais ». « Lamine Touré s’en est allé ce jour rejoindre son seigneur. Quel homme il fut ! Journaliste, perfectionniste, puis formateur intransigeant, humaniste et humble.  Qu’allah lui fasse miséricorde. Nos condoléances à Mme Touré, ses garçons et sa fille Bijou », ont écrit les syndicalistes de la presse.

Le défunt a été le président du Jury Radio du Concours des Meilleurs Reporters de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS). Avec sa disparition, cette section devient «orpheline» selon Ibrahima Baldé et Cie. «Lamine Touré accompagnait la CJRS depuis des années dans la formation des jeunes reporters d’ici et d’ailleurs. C’est pourquoi il a été honoré de son vivant le 10 décembre dernier à l’occasion de la première édition du Sargal des doyens de la Presse. Il était d’une immense générosité dans le partage d’expériences », ont fait savoir les jeunes reporters.

6- Actu internationale

• Manifestation de jeunes à Libreville avant la semaine africaine du climat au Gabon

Co-organisée par les Nations unies et l’Union africaine, la rencontre de Libreville regroupera des dirigeants et représentants de la société civile, informe Rfi. Il s’agira notamment de définir la position des pays africains pour la COP 27 prévue en Egypte en novembre prochain.

Le Gabon accueille à partir de ce lundi 29 août la semaine africaine du climat qui se tiendra jusqu’à jeudi. Samedi, plus d’une centaine de jeunes réunis au sein de l’Alliance panafricaine pour la justice climatique ont organisé une marche pour interpeller les dirigeants de la planète sur les ravages du changement climatique en Afrique.

• Libye : Des affrontements entre milices rivales font plusieurs morts à Tripoli

L’Onu appelle à un arrêt immédiat des combats en Libye, après des affrontements violents qui ont eu lieu, samedi 27 août, à Tripoli. Ces combats entre milices rivales, dans le centre de la capitale, ont fait plus de 30 morts et 150 blessés, renseigne Rfi. Ils ont opposé des groupes armés soutenant le gouvernement de transition d’Abdelhamid Dbeibah, basé à Tripoli, à des milices loyales à Fathi Bashagha. Plusieurs ambassades étrangères, ainsi que l’ONU, ont exprimé leur inquiétude sur une possible reprise de la guerre.

• Présidentielle au Kenya : La Cour suprême a reçu les réponses au recours déposé par le camp Odinga

William Ruto a été déclaré vainqueur par le président de la Commission électorale mais le camp de Raila Odinga affirme que l’élection a été entachée d’irrégularités. Il a d’ailleurs immédiatement rejeté les résultats et a déposé un recours devant la Cour suprême lundi pour les contester, renseigne Rfi. Les différentes parties prenantes avaient jusqu’à ce samedi 27 août pour soumettre leurs réponses à ce recours. Et les déclarations sous serment ont été nombreuses. 

7- Actu sports

• Ligue 1 : L’AS Monaco de Krépin Diatta stoppe le PSG

Au terme d’un match disputé, le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco restent sur un match nul (1-1). C’est la première fois cette saison que Paris ne gagne pas, indique Wiwsport.

Sans Abdou Diallo, resté sur le banc, ni Idrissa Gueye, laissé à la maison, le PSG, qui n’a pas perdu à domicile depuis le 3 avril 2021 en Ligue 1 n’a pas été loin de connaître la défaite. Malgré de nombreuses occasions, le Club de la Capitale a été accroché par l’AS Monaco de Krépin Diatta, absent pour cette rencontre.

Le match a commencé rapidement en faveur de Monaco avec un but à la 20ème minute de l’attaquant Kevin Volland, sur une passe décisive d’Aleksandr Golovin. La seconde mi-temps sera tout autant agitée avec un but de Neymar à la 70ème minute sur penalty, de quoi raviver le débat autour du tireur numéro un de penalty du PSG.

Les Parisiens se sont offerts beaucoup plus d’occasions, avec 18 tirs, mais seulement 5 cadrés. Les Monégasques, eux, n’ont tiré que quatre fois, mais trois de leurs tirs étaient cadrés. Malgré ce match nul, le PSG reste en tête du classement de la Ligue 1 avec une meilleure différence de buts sur l’OM et le RC Lens.

• Tottenham : Pape Matar Sarr vers un prêt au Milan AC ?

N’entrant pas dans les plans d’Antonio Conte, Pape Matar Sarr pourrait partir en prêt à l’AC Milan.

En effet, selon le média Coriello Dello Sport repris par Senego, le club italien s’est déclaré intéressé par le jeune milieu de terrain arrivé l’été dernier chez les Spurs, mais prêté dans la foulée au FC Metz.

Ainsi, la source indique que les deux clubs sont en discussions afin de parvenir à un accord à quelques jours de la clôture du mercato estival.

• Elim. Mondial 2023 – Fenêtre 4 : Le Sénégal bat le Cameroun (90-69) et se relance définitivement !

Grosse performance des Lions du Basket à Monastir. Les protégés de Ngagne Desagana Diop viennent de remporter leur 3e match de ces éliminatoires du Mondial 2023. Ils ont, en effet, battu le Cameroun (90-69) en match comptant pour la 3e journée de la fenêtre 4, informe Senego.

Une victoire importante qui permet à Gorgui Sy Dieng et ses coéquipiers de se relancer après la déroute de la dernière fenêtre, à Alexandrie, où ils avaient enchaîné 03 défaites.

Les Lions occupent momentanément la 1ere place du groupe F devant l’Egypte et le Soudan qui vont s’affronter dans quelques heures.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.