Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 20 Août 2022

- Advertisement -

1- Elections du HCCT : Voici les douze listes de candidatures qualifiées

L’élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) est prévue le 4 septembre prochain. Douze listes (voir ci-dessous) seront en compétition, d’après l’arrêté du 16 août du ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, repris par Libération dans son édition de ce samedi.

Parmi les quatre grandes coalitions ayant pris part aux dernières Législatives, seule Benno Bokk Yakaar (pouvoir) est dans la course. Yewwi Askan Wi, Wallu Sénégal et AAR Sénégal ont boycotté le scrutin, considérant que le HCCT est inutile et budgétivore, renseigne Seneweb.

LES 12 LISTES EN COMPÉTITION

Bamtaré/Sénégal

Bakel émergent

Dental Sénégal

Naatangué Askanwi

Parti républicain démocrate du Sénégal

Pellital

Domou Tivaouane

And Suxaly Département de Birkilane

Bokk Gis Gis Liguey

Benno Bokk Yakaar

And Jëf/PADS

Initiative pour une politique de développement

2- Présidentielle de 2024 : Sonko annonce de grands changements à Pastef

D’ici à la présidentielle de 2024, Pastef va faire peau neuve. Dans une circulaire adressée aux structures de base du parti dont il est le président, Ousmane Sonko décline l’agenda de renouvellement et de structuration des instances de la formation politique qu’il dirige, ainsi que d’autres activités en vue de la prochaine course pour le Palais.

Les Echos parcouru par Seneweb, rapporte qu’un nouveau Bureau politique provisoire du secrétariat national de Pastef sera mis en place lundi prochain. Un commissariat scientifique sera créé le 23 septembre prochain et deux semaines plus tard, le 7 octobre, ce sera au tour du Conseil national.

À DÉCOUVRIR

Le renouvellement des instances de Pastef, au Sénégal et dans la diaspora, est prévu du 30 septembre 2022 au 5 mars 2023. Deux mois après le lancement des opérations de renouvellement, en novembre, Ousmane Sonko va entamer une tournée nationale de sept mois. Elle prendra donc fin en mai 2023, soit neuf mois avant la présidentielle.

La dernière marche pour Pastef avant la présidentielle de 2024, ce sera son congrès prévu le 1er juillet 2023. Lors de ces assises, le candidat du parti pour la succession du Président Macky Sall sera désigné ainsi que le nouveau président de la formation politique. Ce sera donc un congrès d’investiture et de renouvellement de la tête de Pastef.

D’après circulaire de Sonko, un comité ad hoc sera chargé de la mise en œuvre de cet agenda.

3- Expresso Sénégal : Le DG notifie à 50 employés leur licenciement pour motif économique, le personnel menace

Selon le Directeur général, Radi Almamoun, Expresso Sénégal a été très impacté par la crise de Covid-19 (on se demande bien comment, sachant que les opérateurs de téléphonie et autres sociétés de télécommunications ont profité de cette période de confinement et semi/confinement pour accroître leur chiffres d’affaires avec la forte demande motivée par le télé-travail, NDLR).

Entre 2019 et 2021, Monsieur Almamoun dit avoir enregistré des pertes à hauteur de 16 à 21 milliards CFA. Raison pour laquelle, le DG du troisième opérateur de téléphonie au Sénégal a décidé de licencier une bonne partie de son personnel sénégalais.

 « La direction avait initié une procédure de réduction du personnel, pour motif économique. Après plusieurs négociations qui n’ont pas abouti, le syndicat est allé dans le bureau du CEO avec ses membres pour contester. Ensuite, la Direction a envoyé des Demandes d’Explication à toutes les personnes qui étaient présentes. S’en sont suivies hier ce vendredi des lettres de licenciement pour faute lourde. Le pire, c’est que la Direction avait fait des promesses aux autorités dans cette affaire de licenciement. Ce qu’elle n’a pas respecté », confie la source de Pressafrik.

« La majeure partie des personnes licenciées sont des Seniors, qui ont fait au moins 5 ans dans l’entreprise et occupent des postes de responsabilité. Moi, j’ai l’impression qu’ils veulent plier bagages et partir. Sinon je ne comprends pas pourquoi vouloir licencier tout un département », affirme la même source.

4- Inhumation des 58 corps de l’hôpital Le Dantec : Un appel à la solidarité lancé

L’Association pour la perfection et la miséricorde, créée depuis 2012, organise l’inhumation ce dimanche de 58 corps inconnus retrouvés à la morgue de l’Hôpital Aristide Le Dantec, fermé depuis le 15 août dernier. Cette infrastructure sanitaire créée depuis 1912, a été fermée selon les autorités pour les besoins de rénovation, informe Dakaractu.

La prière mortuaire suivie de l’enterrement de ces 58 corps se tiendra le dimanche 21 août 2022 au cimetière de Yoff. L’association lance un appel aux bonnes volontés de faire un geste pour la préparation des corps avant leur inhumation…

5- Hôpital de Mbour : Les révélations explosives de Pape Djibril Fall

Le plateau médical de Mbour a reçu la visite de Pape Djibril Fall qui y a déploré les conditions exécrables dans lesquelles le corps médical évolue.

 »Le plateau médical souffre énormément. Il est totalement défaillant. C’est un hôpital qui regorge de potentialités du point de vue des ressources humaines. Le personnel soignant est extrêmement brave et courageux. On leur demande ce qu’on a toujours demandé au système sanitaire sénégalais depuis plus de 60 ans : l’efficience. Qui est de faire énormément de résultats avec des moyens dérisoires. Cela ne peut pas continuer », s’est désolé le jeune leader politique. 

Après s’être longuement entretenu avec le corps médical de l’hôpital de Mbour, Pape Djibril Fall a soutenu que le personnel soignant avait besoin d’être motivé. 

 »Ils ont besoin d’être mis dans d’excellentes conditions. Le service urgentiste travaille dans des conditions exécrables, exiguës, et trop étroites. Les gens n’ont même pas un environnement adéquat pour travailler », dénonce le parlementaire.

Selon lui, l’hôpital de Mbour supporte tout le département qui polarisé 16 communes. A cet effet, il estime que plus d’attention devrait être donné à la structure médicale, rapporte Seneweb.
En outre, il a invité les autorités locales à faire un fast-track concernant les travaux de la route qui mène vers l’hôpital.

5bis- Inondations/Rufisque : Des maisons englouties par les eaux

Santhiaba, un quartier de la commune de Rufisque, a été fortement impacté par les pluies de cette nuit. Des dizaines de maison sont présentement ravagées par les eaux. Des vivres emportés…

Les habitants des autres quartiers, alertés par les appels à l’aide, ont pu évacuer les enfants et les malades pour éviter le pire. D’après les informations recueillies par Dakaractu, c’est le grand canal qui servait pour le drainage des eaux de pluie, qui aurait cédé sous la pression, occasionnant ainsi ces gros dégâts matériels.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.