Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 17 Août 2022

- Advertisement -

1- Qualifié « d’inutile » par l’opposition, le HCCT brandit les rapports de ses travaux durant les 5 ans de son mandat

Le Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT) a fait face à la presse pour apporter des précisions et éclairer l’opinion sur des déclarations « erronées, des jugements hâtifs » sur son utilité. Selon le premier vice-président du HCCT, 05 rapports dont 04 annuels et un quinquennal, 04 contributions, 06 études et 26 avis répartis en 548 recommandations motivées ont été élaborés à partir de l’audition de 145 structures et personnalités, rapporte Pressafrik.

Le HCCT qui faisait face à la presse ce mardi, a déclaré qu’en cinq (5) ans, conformément à ses missions et attributions, adossées à un plan stratégique conçu, a élaboré de nombreux avis et recommandations, des contributions et des études sur des thématiques aussi variées et en cohérence avec les trois axes du PSE et aux préoccupations des populations.

2- François Mancabou inhumé ce mardi

François Mancabou, supposé élément des ‘’Forces spéciales’’ a été inhumé ce mardi. « Nous sommes allés aujourd’hui accompagner notre frère François Mankabou à sa dernière demeure et soutenir sa famille, sa communauté mancagne en ces moments difficiles de tristesse, de douleur », affirme  Guy Marius Sagna. 

Le désormais député élu a exigé que lumière soit faite pour élucider les circonstances de son décès. « Nous exigeons à nouveau lumière et justice sur les conditions inhumaines, cruelles et dégradantes ayant causé la mort de notre frère François Mankabou ». 

Il avait été interpellé à son domicile le 17 juin 2022, jour d’une marche annoncée par l’opposition regroupée au sein de la Coalition Yewwi askan wi (Yaw). François Mancabou est soupçonné de faire partie des éléments d’un groupe appelé «Force spéciale» qui auraient commis divers actes de sabotage d’infrastructures publiques et planifié des actions terroristes et de subversion, rappelle Pressafrik.

A l’issue de l’enquête de police, Mancabou n’avait pu être déféré avec ses autres compagnons arrêtés, car il était interné en urgence à l’hôpital pour cause de graves blessures subies pendant son séjour dans les locaux de la police. Il a malheureusement fini par succomber le 13 juillet 2022.

3- Plage Bceao : 6 présumés homosexuels dont un ex de « Sen Petit Gallé » échappent à un lynchage

Une affaire extrêmement sensible ! Six adolescents âgés entre 18 et 20 ans ont été surpris dans une mauvaise posture, dans la nuit du lundi 15 août, d’après des témoins.

En effet, ces jeunes avaient loué une chambre meublée au niveau de la plage de la Bceao lors de la célébration de la fête de l’Assomption. Ils auraient entretenu des actes contre-nature, selon des sources de Seneweb.

Ces présumés homosexuels ont été sauvés d’un lynchage par les gendarmes de la brigade de la Foire. 

En effet, les populations étaient déterminées à faire la fête aux mis en cause. Mais les pandores ont réussi à exfiltrer les adolescents incriminés.

Sur instruction du procureur de la République, les présumés homosexuels ont été déférés, ce mardi 16 août, au parquet, d’après des sources de Seneweb.

Un  célèbre ancien candidat de l’émission « Sen Petit  Gallé » diffusée sur la TFM, serait parmi les mis en cause arrêtés par la gendarmerie.

4- Hôpital Le Dantec : La morgue fermée, les 55 corps seront inhumés lundi prochain, les travailleurs priés de rester chez eux

Au total, 55 dépouilles, dont 30 enfants et 25 adultes, sont actuellement au niveau de la morgue de l’hôtel Aristide Le Dantec, déjà fermée pour des travaux de rénovation. Mais, selon Docteur Ibou Thiam du service de la morgue, ces personnes décédées, dont la plupart ne sont pas identifiées, seront inhumées d’ici à lundi prochain. 

« Comme tous les autres services, la morgue sera aussi fermée », dit-il sur la Rfm reprise par Seneweb.

Pour les autopsies, le spécialiste soutient que l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff devra gérer ce service en attendant d’aménager des salles d’autopsie.

Dr. Thiam de révéler, dans la foulée, que les autopsies qui étaient effectuées à l’hôpital Aristide Le Dantec se feront désormais à Idrissa Pouye (CTO) et à l’hôpital militaire de Ouakam. 

La Direction de l’hôpital LeDantec a informé, hier, les travailleurs qu’ils doivent rester chez eux en attendant leurs nouvelles affectations.

5-Licenciements collectifs et baisse de 10% des salaires : Les travailleurs d’Expresso Sénégal se rebellent

Les travailleurs de l’opérateur téléphonique Expresso sont dans tous leurs états depuis que la société a entamé une procédure de licenciement collectif du personnel pour des motifs économiques. 
Face à la presse, le syndicat des travailleurs de la boîte s’est opposé farouchement à cette mesure. En effet, confrontés à pas mal de problèmes dans leur boîte, les travailleurs d’Expresso Sénégal dénoncent et protestent contre la gestion du directeur général, Mr Radi Almamoun. Les travailleurs lancent ainsi une alerte aux autorités, informe dakaractu.

6- Actu internationale

• La Libye s’oppose à la nomination du nouvel envoyé spécial de l’ONU Abdoulaye Bathily dans le pays

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu hier une séance consacrée à la situation en Libye. La question de la difficile nomination d’un nouvel envoyé spécial en Libye a été largement évoquée. Ce poste est vacant depuis la démission, il y a huit mois, du Slovaque Jan Kubis, informe Rfi.

L’américaine Stéphanie Williams avait dirigé la Manul (Mission d’appui de l’ONU en Libye), jusqu’à fin juillet, mais seulement en tant que conseillère spéciale du secrétaire général de l’ONU. La communauté internationale, fortement divisée, n’arrive pas à s’entendre sur un nouvel émissaire. Cette-fois-ci, c’est la Libye qui a annoncé officiellement son opposition à la nomination du Sénégalais Abdoulaye Bathily.

• Présidentielle au Kenya : Raila Odinga rejette la victoire de William Ruto

Le candidat de la coalition Azimio la Umoja (« Quête d’unité ») affirme que les résultats donnant son adversaire William Ruto vainqueur ne sont pas valides, informe Rfi.

« Notre position est claire. Les résultats annoncés par le président de la Commission électorale sont nuls et invalides. Et doivent être examinés pour un tribunal. Nous estimons qu’il n’y a pas pour l’instant de vainqueur, ni de président élu. L’annonce faite par le président de la Commission électorale n’est pas valide, il a agi au mépris de notre Constitution et de nos lois. Il aurait pu plonger notre pays dans le chaos, si nos partisans n’avaient pas fait preuve de retenue. Une telle action aurait pu menacer la sécurité de notre pays. Ce n’est pas à nous de décider s’il a commis un crime. Nous laissons cela aux autorités concernées. Mais pour éviter le moindre doute, je veux répéter que nous rejetons entièrement et sans réserve les résultats annoncés hier par le président de la Commission électorale ».

• Rotation dans le cadre de la MINUSMA : fin de la mission des Jambaar au Mali

Dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et le Mali, le Président Macky Sall avait décidé d’envoyer 850 militaires sénégalais, dont 21 femmes, au Mali. Ils étaient mis à la disposition de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Ainsi, dans le cadre de la rotation, le bataillon du Sénégal a été relevé, ce 16 Août 2022.  Ces soldats qui étaient basés à Sevare dans le centre du Mali, ont donc quitté le sol Malien avec le sentiment du devoir accompli. 

7- Actu sports

À DÉCOUVRIR

• Absence du Jaraaf à la Coupe de la CAF : La FSF sort enfin de son silence

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a communiqué, ce mardi, sur l’absence du Jaraaf de Dakar en Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF). Ce, après plusieurs interrogations sur les raisons de cette absence remarquable, informe Igfm.

« La FSF informe l’opinion sportive que l’administration de la CAF a décidé par le biais de son responsable des licences CAF de rejeter la participation de l’ASC les Jaraaf à la compétition de la Coupe dite de la Confédération pour cette saison motif pris de ce que le dossier de licence de club du Jaraaf n’a pas pas été déposé avant le 30 juin 2022, délai de rigueur.

Estimant qu’il n’appartenait pas à une division de la CAF de rendre une telle décision,  la FSF a saisi la commission des compétitions interclubs et le secrétaire général de la CAF d’un recours pour que la participation du Jaraaf soit autorisée. A ce jour, aucune suite officielle n’a été donnée ni par l’une ni par l’autre. Pendant ce temps, ni le Jaraaf ni aucun autre représentant du Sénégal n’a été intégré au tirage au sort de la Coupe CAF.

La FSF estime que ni dans la forme ni dans le fond, cette décision d’exclusion de notre représentant ne semble justifiée mais en prend acte.

Ainsi, le Sénégal ne sera donc pas représenté à cette compétition cette année sur décision de la CAF. »

• JSI 2022 – Natation : Oumy Diop en finale 100M Papillon

Oumy Diop s’est qualifiée pour la grande finale du 100 m papillon, mardi aux Jeux de la Solidarité Islamique, en revanche elle s’est fait éliminer sur 50M Dos, informe Wiwsport.

En natation, le Sénégal disputera une médaille sur 100 m papillon. En effet, Oumy Diop la championne d’Afrique a décroché son billet pour la grande finale ce mardi après avoir terminé 6e sur 12 nageuses avec un chrono de 103’’99. La Sénégalaise de Limoges jouera la dernière épreuve demain mercredi à 15h 12 minutes.

En revanche sur 50M DOS, la sociétaire de Limoges n’a pas pu décrocher une médaille. Elle termine à la 5e position avec tout de même un chrono amélioré 30’’51 contre 31’’19. Chez les hommes, Adama Niane et Karl Aimable ont été éliminés en demi-finales sur 100M Nage Libre. Sur l’épreuve 50M DOS, Steven Aimable rate la médaille. Il termine 5e au classement final.

• DeSagana Diop retient 14 joueurs pour disputer le tournoi de Dakar !

Comme annoncé cet après-midi par Wiwsport, le sélectionneur a rendu publique une pré-liste de 14 joueurs pour disputer les matchs amicaux à Dakar. 

Après avoir réduit son groupe initial à 16 joueurs, DeSagana Diop a encore retiré 2 joueurs pour sélectionner les 14 qui vont disputer le tournoi de Dakar. Alkaly Ndour et Thierno Niang sont les joueurs non retenus.

Le Sénégal jouera deux matchs amicaux cette semaine contre le Cap-Vert. Les rencontres sont prévues les 17 et 19 août. Les matchs auront lieu respectivement à 20h et 19h au stadium Marius Ndiaye. Une autre rencontre amicale est prévue le 23 août prochain face à l’Égypte, ce sera en Tunisie. Mais avec le groupe des 12 joueurs finalement retenu. 

Rappelons que la 4e fenêtre est prévue du 26 au 28 août, à Monastir. Les Lions vont croiser le Soudan du Sud, la Tunisie et le Cameroun dans le groupe F.

Voici la liste des 14 joueurs retenus :

Meneurs

Brancou Badio

Mamadou Faye

Jean Jacques Boissy

Arrières

Cheikh Bamba Diallo

Lamine Sambe

Ailiers

Pape Moustapha Diop

Mbaye Ndiaye

Makhtar Gueye

Babacar Sané

Ailiers forts

Gorgui Sy DIENG

Ibrahima Fall Faye

Amar Sylla

Pivots

Youssoupha Ndoye

Khalifa Diop

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.