Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 9 Août 2022

- Advertisement -

1- Sénégal : La communauté musulmane célèbre le 10ᵉ jour de mouharram

La communauté musulmane célèbre ce mardi, l’Achoura, ou Tamkharit au Sénégal. Le nom d’un événement religieux en islam, qui a lieu le 10ᵉ jour de mouharram, le premier mois de l’année dans le calendrier musulman, informe Pressafrik.
 
Il s’agit d’une commémoration très importante. C’est un jour de prières, de jeûne et de festin pour encourager le partage et la solidarité, deux principes phares de la vie sénégalaise.
 
Les rituels accompagnants Tamkharit sont inspirés du prophète Mohammed. Mais c’est surtout l’occasion du Tadjaboon, un carnaval au cours duquel les petits garçons se déguisent en filles et les filles se déguisent également en garçon.

Ashoura (dixième) dérive du vocable arabe (Ashrat) qui signifie le nombre dix. Cette date marque le dixième jour de l’année hégirienne en référence à l’exil du messager d’Allah, Mouhammad (SWS) de la Mecque vers Yathrib, qui devient dès lors, Madinatoul Mounawwara, (la ville éclairée).

2- Remous au quotidien national Le Soleil : « ceux qui exigent ma démission ne m’ont pas nommé » (Yakham Mbaye, DG)

La crise qui sévit au quotidien national « Le Soleil » s’est accentuée ces derniers jours. D’ailleurs, les lecteurs ont été privés du canard durant trois (3) jours. Les travailleurs regroupés au sein du Collège des délégués et l’intersyndicale reprochent à leur Directeur général, Yakham Mbaye une « gestion abusive » de la boite. Ces syndicalistes sont allés même jusqu’à exiger la démission de leur patron. Joint par PressAfrik, le directeur général du journal a botté en touche ses accusations et ne compte pas rendre le tablier.

« Ceux qui exigent ma démission, est-ce que c’est eux qui m’ont nommé ? Ce ne sont pas des syndicalistes qui m’ont nommé. C’est leur problème, ce n’est pas le mien. Ils vous ont donné des preuves ? Maintenant, dans ce pays, on se lève et on accuse quelqu’un sans preuve et je dois répondre de ça ? On dit que je suis un voleur. Qu’est-ce que j’ai volé ? On se lève et on me dit que je suis un détourneur. Qu’est-ce que j’ai détourné? Ceux qui disent que j’ai volé, qu’ils le prouvent », a réagi M. Mbaye, contacté par PressAfrik. 

3- Législatives 2022 : Ces nouveaux visages qui font leur entrée à l’Assemblée nationale

De nouvelles têtes insolites ou inconnues du grand public vont faire leur entrée à l’Assemblée nationale après les élections législatives du 31 juillet dernier dont les résultats provisoires donnent les deux principaux camps au coude à coude. 82 sièges pour la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar et 80 sièges pour Yewwi Askan Wi/Wallu Sénégal, la coalition de l’opposition, renseigne Rfi.

« Nous n’avons pas d’expérience parlementaire mais nous avons tous une expérience professionnelle », reconnait Oumar Sy, cadre de l’aviation civile, devenu député de la 14e législature, qui compte sur l’accompagnement des leaders de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi. 

Lui ainsi que 16 autres collègues ont été élus sur la liste nationale des suppléants, alors que la liste des titulaires avait été rejetée par le Conseil constitutionnel. 

À DÉCOUVRIR

Parmi eux, Sokhna Ba, juriste de 32 ans et sûrement l’une des plus jeunes de la liste. « Je me suis toujours battue pour la présence de la jeunesse dans les instances électives », se réjouit-elle. 

Autre nouveau visage du Parlement : Guy Marius Sagna, activiste engagé et fondateur du mouvement Frapp-France dégage. Il a l’habitude de se mobiliser « pour la justice sociale » et « contre l’impérialisme », quitte à être placé régulièrement en garde à vue. 

Enfin, Pape Djibril Fall, jeune journaliste, s’est lancé récemment en politique, au nom de sa propre coalition Les Serviteurs qui a gagné un seul siège. Il est donc l’objet de toutes les convoitises alors qu’aucune grande coalition n’a obtenu de majorité confortable.  

Avec une forte augmentation du nombre de députés de l’opposition, la 14e législature qui sera installée en septembre prochain, aura donc un nouveau visage. 

4- Assemblée nationale : Birahim Seck demande au prochain président et son premier questeur de faire leur déclaration de patrimoine

Le Coordonnateur du Forum Civil, Birahim Seck a rappelé au futur président de l’Assemblée nationale et son premier questeur la nécessité de faire leur déclaration de patrimoine.
 
« Juste un rappel: le prochain Président de l’Assemblée nationale et le Premier Questeur devront faire leur déclaration de patrimoine», a posté M. Seck sur son compte Twitter visité par Pressafrik.

5- Inondations : Cheikh Abdou Bara Dolly exige le report des élections du Hcct

Suite aux dégâts provoqués par les inondations à Dakar et dans d’autres localités du pays, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly exige le report de l’élection des hauts conseillers des collectivités territoriales (Hcct).

Selon le député réélu sous la bannière de l’inter-coalition Yaw-wallu, les fonds destinés à l’organisation de ce scrutin doivent être versés dans la lutte contre les inondations, rapporte Seneweb.

Ainsi, le politico-religieux invite les membres de leur inter-coalition à boycotter ces élections. Le leader du mouvement Nékal fi Askan Wi était en conclave avec ses partisans à Touba, à l’issue des législatives.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.