Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 7 Août 2022

- Advertisement -

1- Plan Orsec : « Sans doute la première commission d’enquête à initier par la 14ème législature », (El Malick Ndiaye)

Au Sénégal, de fortes inondations ont secoué le pays, vendredi 5 août, faisant un mort à Dakar. Avec plus de 126 millimètres de pluie qui sont tombés dans la capitale, le plan national d’organisation des secours (ORSEC) a alors été déclenché. Dans un tweet, vendredi, El Malick Ndiaye considère que les centaines de milliards injectés dans ce programme feront, sans doute, l’objet de la première commission d’enquête à initier par la 14 ème législature.

« Plus de 700 milliards dans les égouts. Sans doute la première commission d’enquête à initier par la 14ème législature », d’emblée écrit le secrétaire national de la communication de Pastef, rapporte Senego.

Très en verve, El Malick Ndiaye ajoute : « Son beau frère n’a rien trouvé de mieux que d’insulter notre intelligence. Leur insensibilité et leur arrogance n’ont pas de limite. »

De nombreuses routes ont été inondées et des embouteillages ont alors bloqué la ville, jusque tard dans la soirée. Voitures submergées, boutiques inondées, maisons les pieds dans l’eau… les dommages et dégâts matériels subis par les habitants sont nombreux.

2- Inondations : L’exutoire du parc de Hann transformé en dépôt sauvage d’ordures, bouché

Les faits sont assez gaves pour ne pas être dénoncés. Surtout en cette période d’hivernage et son lot d’inondations, parfois faute d’évacuation des eaux pluviales, indique Seneweb.

En effet, selon l’Office national d’assaisonnement du Sénégal (ONAS),  l’exutoire des eaux du Parc de Hann (fin de la canalisation qui déverse les eaux en mer) a été transformé en dépôt sauvage d’ordures et a été bouché, empêchant l’écoulement normal des eaux en mer et entraînant ainsi des inondations. Les équipes de l’ONAS, informé une note reçue, ont procédé, ce samedi 6 août, à l’enlèvement des ordures; ce qui a permis la reprise de l’écoulement des eaux. 

L’ONAS  réitère son appel aux populations pour préserver les ouvrages d’assainissement et éviter ainsi des inondations. 

3- Dakar : La Dic arrête un membre de Pastef…

Sous le coup d’une plainte déposée par une banque de la place, un membre de Pastef/Les patriotes, très engagé dans le parti, est dans de beaux draps. J.P.A. Faye a été interpellé par les éléments de la Division des Investigations Criminelles. 

Tout est parti lorsque le sieur a reçu un virement frauduleux de 50 millions francs cfa selon des informations exclusives de Seneweb. Ainsi le patriote a contacté la banque pour vérifier si l’argent a été versé dans son compte. 

À DÉCOUVRIR

Sachant que ledit virement est frauduleux, l’institution financière a déposé une plainte contre son client à la Dic, d’après des sources de Seneweb proches du parquet. 

Sans désemparer, les hommes du commissaire Adramé Sarr ont fait tomber l’homme politique. Interrogé sur procès-verbal, J.P.A.Faye a tenté de faire croire aux enquêteurs qu’il ignore la provenance des 50 millions francs cfa versés dans son compte bancaire. 

Mais les limiers ont constaté des incohérences dans ses propos. Au terme de l’enquête de la Dic, le mis en cause a été déféré au parquet pour virement frauduleux, accès et maintien frauduleux dans un système informatique, usurpation d’identité numérique, tentative d’escroquerie. 

Le procureur de la République a ouvert une information judiciaire avant de requérir le mandat de dépôt contre lui. Ainsi ce patriote très connu avec ses sorties incendiaires dort actuellement en prison depuis des jours.  

4- Inondations à Dakar : Le décès d’un ado de 15 ans alourdit le bilan macabre

Les inondations qui ont eu lieu cette fin de semaine à Dakar n’ont pas fini de faire de victimes, cette fois c’est un adolescent de 15 ans qui a perdu la vie après que des fortes précipitations tombées sur la région de Dakar, portant le bilan des personnes décédées à trois.

Selon nos confrères de Dakaractu qui ont donné l’information, le drame s’est déroulé dans la nuit du samedi à Dimanche en face de la gendarmerie de Front de Terre, « Le corps d’un individu de sexe masculin a été sorti des eaux », a écrit le site, précisant qu’il avait « 15 ans », ajoutant également qu’il était de « nationalité guinéenne (…) et répondait au nom de Mamadou Diallo ».

Après la mort d’un homme ce vendredi, sous le tunnel de la corniche Ouest. et un autre à la Zone de captage, ce Guinéen porte le bilan à trois décès depuis vendredi à Dakar.

Le site apprend par ailleurs que les pompiers ont été retardés dans leur opération par la manifestation de colère des populations de Grand-Yoff qui ont éparpillé des pierres sur la voie publique/ « Les sapeurs se sont difficilement frayés un chemin pour accéder au canal et opérer aux secours », précise-t-il.

5- Évacuation des eaux aux Maristes et à Hann Bel-Air : L’armée mise à contribution pour le pompage

C’est une des conséquences la mise en œuvre du plan Orsec qui intervient en cas de catastrophe.  

Le gouverneur de la région de Dakar est donc descendu sur le terrain ce samedi pour faire l’état des lieux avec ses équipes. Après la centrale électrique de Maristes, Al Hassane Sall a visité les quartiers de cette zone, notamment à Hann Bel Air où le maire est venu le rencontrer pour l’appuyer en tant qu’autorité locale, renseigne Dakaractu.

Dans ces quartiers, l’eau est toujours stagnante. Les populations sont dans l’impossibilité d’effectuer le moindre déplacement. À signaler que l’armée est aussi mise à contribution pour l’installation de machines de pompage. Des solutions ne vont pas tarder à se multiplier pour l’évacuation rapide des eaux. 

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.