Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 3 Août 2022

1- Proclamation des résultats : Benno et Yewi rappelés à l’ordre par la Cedeao

La mission d’Observation électorale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a fait le point sur le déroulement du scrutin au Sénégal. Face à la presse, ladite commission conduite par l’ancien Premier ministre burkinabè et ex-président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo a salué le caractère paisible et transparent du scrutin avant de rappeler à l’ordre les coalitions Benno et Yewi Askan qui n’auraient pas respecté les canaux réglementaires d’annonce des résultats, rapporte Igfm.

2- Résultats des législatives : Yewwi alerte contre le gonflement des suffrages dans le Nord du pays

«Le président de l’Alliance pour la République (APR), dérouté par la tournure de la campagne et les résultats favorables à l’opposition, est entré dans une colère noire et a instruit Antoine Diome de se débrouiller pour lui trouver 82 députés, comptant certainement sur un ralliement programmé pour atteindre les 83 exigés pour obtenir la majorité absolue. Tout se jouera dans le gonflement des suffrages dans le Nord du pays pour tenter de réduire leur écart et augmenter leur score sur la proportionnelle », ont révélé Sonko et compagnie. 

A les en croire, «Macky Sall compte ainsi se fabriquer trois députés sur sa liste nationale grâce aux bourrages d’urnes et les pressions de toutes sortes sur nos représentants dans les départements de Matam, Podor, Kanel, Ranérou et, ainsi, priver YAW d’autant de députés ».

 « Le vol de suffrages sera enfin validé par la justice, habituée au cautionnement des coups bas électoraux du pouvoir ». « Des pressions sont faites sur les commandements de la Police et de la Gendarmerie pour préparer la répression sur le peuple et l’arrestation des leaders. Nous mettons en garde tous les acteurs de ce vaste système de fraude et de confiscation. Les Sénégalais etl’opinion internationale sont pris à témoin : la forfaiture ne passera pas, BBY est bien minoritaire à l’Assemblée et dans le pays », a conclu la Conférence des leaders de Yewwi Askan Wi.

2 (Bis). Legislatives2022 – Lourde défaite de BBY dans le département de Dakar, YAW-Wallu enregistre plus de 200 mille voix

Alors que les résultats provisoires tombent depuis hier lundi, ceux du département de Dakar viennent d’être publiés par la plateforme de recensement des votes. Et le moins qu’on puisse dire est que l’inter-coalition YAW-Wallu a laminé la coalition au pouvoir par un écart de plus de 100 mille voix, déclare Pressafrik.

En effet, la coalition Yewwi Askan Wi, qui avait comme tête de liste départementale, le maire de la capitale Barthélémy Dias, a obtenu un score de 190 131 voix. Si on y ajoute les 11 166 voix obtenues par Wallu Sénégal, cela fait un cumul de 201 297 voix contre 93 493 voix obtenues par la coalition Benno Bokk Yakaar, dont la tête de liste départementale est le ministre des Pêches et maire du Plateau, Alioune Ndoye. Un écart considérable qui va lourdement peser sur la balance au moment de faire le décompte pour le Scrutin Proportionnel.

3- Intervention en direct lors d’un débat sur les législatives : Le CORED canalise Racine Talla, DG de la RTS

Le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED) déplore l’attitude de Racine Talla, Directeur Général de la RTS, à la suite de son intervention en direct lors d’un débat sur les législatives du 31 juillet 2022, pour contester le point de discussion portant sur l’éventualité d’une cohabitation à l’Assemblée nationale.  

« Cette posture foule au pied le principe de l’équilibre dans le traitement de l’information en totale violation de l’article 1 de la Charte des journalistes du Sénégal qui fait obligation de « considérer que le droit du public à une information juste et équilibrée prime sur toute autre considération », mentionne le CORED, dans son communiqué parvenu à Pressafrik.  

Selon le Conseil, Racine Talla, par ailleurs, responsable politique du pouvoir, a encore délibérément « rompu l’équilibre dans le traitement de l’information en se faisant écho uniquement du son de cloche de la mouvance présidentielle ».

Le CORED déplore aussi durant la même soirée, la RTS radio comme télévision, a retransmis en direct la conférence de presse de Benno Bokk Yakaar et l’absence de couverture de la conférence de presse des leaders l’opposition de Yewi Askan Wi – Wallu Sénégal au lendemain.  Ainsi, le conseil d’observation souligne une « totale violation de l’article 63 du Code de la presse ».

Racine Talla qui se définit comme un professionnel des médias doit « éviter les situations de conflits d’intérêts ou d’apparence de conflits d’intérêts, en se mettant ou en semblant se mettre, avec ou sans avantages personnels, au service d’intérêts particuliers ». Le Conseil d’observation invite le Directeur Général de la RTS à « garantir aux journalistes le libre exercice de leur métier et exhorte les consœurs et confrères du média public à défendre leur indépendance et leur liberté ».

4- Législatives 2022 : BBY exclut toute idée de cohabitation

 Dans un nouveau point de presse nocturne, la tête de liste nationale, Mimi Touré, qui a dû retirer les départements de Goudomp et l’Afrique du Nord de son décompte de la veille (nuit de dimanche à lundi), a opéré un repli stratégique dans sa communication.

« Nous sommes confiants de notre victoire. Nous récusons toute possibilité de cohabitation déclarée par une certaine opposition. Et nous tenons à rassurer nos militants que nous restons majoritaires à l’issue de ce scrutin. Malgré, il faut le reconnaître, une avancée de l’opposition », affirme-t-elle.

Le mot est lâché, ! L’avancée significative de l’opposition est pour la première fois reconnue par la coalition au pouvoir. Benno Bokk Yakaar qui s’était retrouvé avec 125 députés en 2017 avec un pourcentage au niveau national de seulement 49,42%, avait beaucoup plus profité de ses victoires dans plusieurs départements qui ne sont désormais plus sous son contrôle. En guise de comparaison, la différence est frappante. En 2017, la coalition au pouvoir avait remporté 95 députés au Scrutin Majoritaire et 30 députés au Scrutin proportionnel.  Soit un gap de 38 députés, si les résultats provisoires affichés se confirment, informe pressafrik.

5- Robert Bourgi : « Macky Sall est bien seul »

Dans un entretien paru ce mardi dans L’Observateur parcouru par Seneweb, Robert Bourgi s’est proposé de dire « certaines vérités» à Macky Sall. L’avocat français est parti de son analyse des tendances des élections législatives qui révèlent une percée de l’opposition et un coup de massue dans le camp présidentiel.

« Je sais que le Président va pardonner ma franchise. Elle pourrait heurter ou déplaire à certains de son entourage», a prévenu Robert Bourgi. Avant de déclarer : « Macky Sall est bien seul. Face à la jeunesse qui veut jouer un rôle, et non pas continuer à jouer le rôle de sans-emploi ou du chômage, terreau de la violence, il (le chef de l’Etat) manquait de relais solides dans son camp.»      

L’avocat français se dit convaincu que les responsables du camp présidentiel avaient «tout faux». Il explique : « La jeunesse exposait les problèmes, elle recueillait le silence, voire le mépris. Les professionnels de l’opposition ont trouvé en cette jeunesse désorientée et sans débouchés, un vivier de jeunes convertis à la contestation la plus dure. Et face à eux, peu de gens avisés ayant pour devoir politique de dire la vérité, de la rétablir en son nom (Macky Sall).»

Face à cette situation, recommande Robert Bourgi, Macky Sall « doit prendre les choses en main et s’adresser au peuple souverain ». « Nul ne doit contester son rôle suprême. Il lui faut tonner, dire et faire ce qui doit être fait », martèle l’une des principales figures de la France-Afrique. 

À DÉCOUVRIR

6- Actu internationale

• Guinée : Le ministre de la Justice demande des poursuites contre le FNDC

Charles Wright, le garde des Sceaux, a adressé ce mardi 2 août une note au parquet général près la cour d’appel de Conakry dans laquelle il demande au procureur de poursuivre le FNDC, informe Rfi. Cette démarche intervient après l’emprisonnement, en fin de semaine dernière, de deux responsables du FNDC.

• Esclavage : Le président ghanéen relance le débat sur les réparations

Dans une série de tweets parcourus par Rfi, ce mardi 2 août, Nana Akufo-Addo plaide pour que des réparations financières soient versées aux victimes de l’esclavage en Afrique, ajoutant qu’il est grand temps qu’il y ait un débat sur le sujet.

• Au Soudan, le puissant chef militaire « Hemetti » dévoile ses ambitions politiques

Dans une interview hier soir à la BBC, Mohamed Hamdan Daglo, surnommé « Hemetti », a déclaré qu’il ne voulait pas se présenter aux élections de 2023. Mais il pourrait revoir sa position si la situation du pays continuait à s’aggraver, rapporte Rfi.

7- Actu sports

• 3e Tour LDC : Monaco et Krepin Diatta concèdent un match nul face au PSV Eindhoven (1-1)

Dans le cadre du match aller du 3e tour préliminaire, l’AS Monaco a concédé le match nul à domicile face. Krépin Diatta a pu disputer 23 minutes dans cette rencontre, informe Wiwsport.

Monaco a arraché un match nul face au PSV (1-1), mardi, au stade Louis II, face au PSV Eidhoven. Menés dès la 38e après un but de Joey Veerman, les Monégasques sont revenus du vestiaire avec d’autres intentions. Avec une écrasante domination (59% de possession, 10 tirs à 3), ils ont arraché le match nul à la 80ème minute grâce à un but d’Axel Disasi.

Globalement au-dessus des Hollandais, les Rouge et Blanc ont cru pouvoir marquer un deuxième but jusqu’à la dernière minute mais n’ont pu trouver la faille face à une défense néerlandaise physique et bien regroupée. Entrée en jeu à la 67è minute à la place de Minamino, Krepin Diatta a pu disputer des premières minutes en match officiel depuis novembre 2021.La formation française se déplacera à Eindhoven au Philips Stadion mardi prochain pour le match retour. Avec ce match nul (1-1) à domicile, tout reste possible avant la manche retour dans une semaine.

• Jeux islamiques 2022 – Matar Ba adoube sa délégation d’une centaine d’athlètes !

Le Sénégal fera partie des fortes délégations lors de la 5e édition des Jeux islamiques à Konya en Turquie. Le ministre des sports a procédé à la traditionnelle cérémonie de remise du drapeau national.

Tous habillés de blanc, les athlètes qui ont représenté aujourd’hui les disciplines qui prendront part à cette compétition ont garni la salle de conférence du ministère des sports. A Konya (Turquie), le Sénégal aura une délégation de 160 personnes. Dont 101 athlètes sénégalais qui seront répartis selon les 15 disciplines suivantes : Football, Athlétisme, Judo, Handisports, Pétanque, Natation, Tennis de table, Taekwondo, Karaté, Tir, l’escrime, Lutte, Hand-ball, le Basket-ball, et le Sénégal Volley-ball, informe Wiwsport.

Dans son allocution, le ministre des sports a demandé aux athlètes de faire beaucoup que lors de la précédente participation du Sénégal.

« En 2017, comme vous le savez, le Sénégal avait réalisé des performances remarquables avec trois (03) médailles individuelles et était classé 21e sur 54 nations participantes. Pour l’édition 2022, nous attendons de meilleurs résultats et comptons sur chacune et chacun de vous pour y arriver, grâce notamment à vos talents indéniables mais surtout à votre volonté irrépressible de combler de joie tous vos compatriotes. En vos qualités donc d’ambassadeurs du Sénégal, ayez, en toutes circonstances, un comportement irréprochable en restant attachés à vos principes et à vos valeurs. Cela exige, de la part de chaque membre de la délégation, un sens élevé de responsabilité et un engagement patriotique trempé dans vos vertus les plus profondes et les plus sacrées. »

La première délégation va quitter Dakar ce jeudi.

• « J’ai regardé des vidéos d’eux pendant des heures », Mané révèle ses deux idoles d’enfance

Arrivé au Bayern Munich il y a seulement quelques jours, Sadio Mané n’a pas mis du temps à être adopté par le peuple Bavarois. Chacune sortie de l’attaquant sénégalais draine de la foule. Dans une interview accordée à un magazine du club, l’ancien de Liverpool a réagi à l’engouement autour de lui.

« Le fait que les enfants grimpent aux arbres pour me regarder à l’entraînement me motive beaucoup, bien sûr. Je veux faire de mon mieux ici tous les jours à l’entraînement et dans les matchs – pour l’équipe et les supporters

« Enfant, je me souviens encore que j’admirais aussi les grands joueurs – je voulais être comme eux. C’est donc très important pour moi de rendre les enfants heureux avec mon jeu. Les enfants, comme on dit, sont les critiques les plus honnêtes », a ajouté le Sénégalais, avant de dévoiler ses deux idoles d’enfance.

« Mes idoles à l’époque étaient Ronaldinho et El Hadji Diouf du Sénégal. C’étaient des joueurs exceptionnels. J’ai regardé des vidéos d’eux pendant des heures et j’ai essayé de les imiter », a déclaré Mané.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.