Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 10 Juillet 2022

1- Crise économique, campagne électorale en toile de fond : Une Tabaski chaude et salée

À l’instar des musulmans du monde, les sénégalais célèbrent, ce dimanche 10 juillet 2022, l’Eïd El Kébir communément appelé la Tabaski. Fêtée dans la division comme d’habitude (une exception sénégalaise devenue la règle), la commémoration du sacrifice d’Abraham est marquée cette année par une crise économique post-Covid 19. Celle-ci, dont le monde se remet difficilement, est exacerbée par la guerre russo-ukrainienne et ses conséquences sur l’économie mondiale : menace de pénurie sur certaines denrées de base, flambée des prix dans tous les secteurs et dans tous les coins du globe.

Dans les foirails et louma (marchés hebdomadaires), le mouton du sacrifice a été hors de prix pour la majorité des salariés et la totalité des smigards (personnes payés au Smig) qui ont dû batailler ferme avec les Téfankés (nom donné aux courtiers de moutons) afin de repartir avec un ovin à sacrifier, histoire de sauver les apparences. A côté de l’achat du mouton à des prix excessifs (à partir de 150 000 F CFA, soit plus du double du Smig qui est de 63 000 F CFA), les poches des pères de familles sénégalais ont été durement éprouvées par la flambée des prix (provoquée par certains spéculateurs, Ndlr) de certaines denrées comme l’oignon, la pomme de terre, l’ail qui alourdissent l’ardoise très salée du reste. (Avec Seneweb)

2- Touba/ Serigne Mountakha Mbacké : « Évertuons-nous à faire du bien et à fuir le mal »

Le Khalife général des mourides a effectué sa prière de Tabaski à Touba. A l’issue de la prière, Serigne Mountakha Mbacké a fait une déclaration pour inviter tout le monde à s’atteler à bannir le mal, « nous ne pouvons dire ce que nous n’avions pas déjà dit. Peut-être juste répéter et inviter tout le monde à adorer chaque jour davantage Dieu. Rappeler aussi notre engagement envers Serigne Touba et ne pas manquer d’assainir nos relations avec les hommes. Adorons Dieu sans réserve et sans relâche. Travaillons à renforcer notre amour pour Serigne Touba. Évertuons-nous à faire du bien et à fuir le mal… », a déclaré le khalife au micro de Dakaractu.

3- Medina Baye/Serigne Mahi Niasse aux politiciens : « Il faut bannir toutes formes de violences»

Le Khalife général de Médina Baye a assisté à la prière de l’Aïd El Kébir à Médina Baye. Selon Dakaractu, Serigne Mahi Ibrahima Niass a profité de l’occasion pour appeler les acteurs politiques à la retenue dans ce contexte de campagne électorale, « on doit bannir toutes formes de violence pour l’intérêt supérieur du Sénégal. Les prétendants au pouvoir sont obligés de se conformer aux valeurs intrinsèques qui font de notre pays l’une des nations les plus respectées au monde. »

4- Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou appelle à faire acte de pénitence et de dévotion

La ville sainte de Tivaouane a célébré la fête de l’Aïd ce dimanche. Le guide religieux Serigne Babacar Sy Abdou a dirigé la traditionnelle prière à Khalkhouss » devant des milliers de fidèles et de quelques personnalités de la cité religieuse. Comme il est coutume de le faire chaque année à cette occasion, le khalife général de la confrérie Tidjania par l’intermédiaire de Serigne Babacar Sy Abdou a adressé un message fort à tout le peuple sénégalais d’ici et d’ailleurs en cette fête de pardon et de partage. Dans son sermon, Serigne Babacar Sy Abdou appelle à faire acte de pénitence et de dévotion conformément au préceptes du Coran :

À DÉCOUVRIR

 » J’invite tous les musulmans à faire acte d’allégeance envers notre Créateur. Acceptons tous la volonté divine et soyons de bons pratiquants car il n y a rien qui est plus fort que ça », rapporte Seneweb.

Il a par ailleurs abordé plusieurs autres sujets notamment le féminisme, la Paix, le partage.

5- Ouverture de la Campagne électorale : « L’Etat va agir face aux gens qui vont recruter des nervi », (Macky Sall)

Ouverture de la campagne pour les législatives du 31 juillet, le Chef de l’Etat, Macky Sall invite les acteurs politiques à promouvoir la paix et à bannir la violence. Il met en garde contre tout recrutement de nervis du coté de la majorité ou de l’opposition.

‘’ Nous allons entamer ce jour, la campagne électorale pour les élections législatives du 31 juillet . C’est l’occasion de rappeler que la période de la campagne électorale n’est pas une période de non droit’’, a prévenu Macky Sall.

‘’ La violence doit être bannie et l’Etat restera vigilant pour que cette période soit une période de campagne électorale et non celle d’une campagne de violence et que tous les citoyens qui le désirent puissent se rendre aux urnes et exprimer leur vote. Comme nous l’avons toujours fait’’, a-t-il indiqué.

Le Chef de l’Etat a ainsi appelé à éviter le croisement des caravanes, les bagarres, entre autres. « Les instructions ont été données au ministre de l’Intérieur, au ministre des Forces armées, pour que la sécurité soit assurée partout sur le territoire national et que le vote se passe dans le calme et dans la sérénité ».
Le Chef de l’Etat a ajouté que l’Etat va agir face aux gens qui vont recruter des nervis du côté de la majorité et de l’opposition.‘’ Les candidats doivent savoir qu’ils sont en concurrence. Le Sénégal doit dépasser la situation de tension en période électorale », a-t-il dit.

« Les candidats doivent mener leur campagne sans difficulté. Le jour de l’élection, c’est aux citoyens de choisir et le Sénégal sort encore victorieux à l’issue de cette échéance électorale’’, a ajouté Macky Sall, note APS.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.