Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 7 Juillet 2022

1- Nigeria : Boko Haram attaque une prison et libère plus de 300 détenus

Au Nigeria, plus de 300 détenus se sont évadés à la suite de l’attaque d’une prison située près d’Abuja. L’assaut est attribué à des éléments supposés appartenir au groupe djihadiste Boko Haram.

L’évasion spectaculaire de la prison de Kuje a eu lieu, le mardi 5 juillet 2022, selon une annonce faite ce mercredi par les autorités nigérianes. Selon Shuaibu Belgore porte-parole du ministère nigérian de l’Intérieur, cette attaque n’est l’œuvre que du groupe terroriste Boko Haram. «Ils sont venus spécifiquement pour leurs co-conspirateurs», ajoutant que 300 évadés ont pu être retrouvés alors qu’autant sont toujours la nature. La traque se poursuit pour retrouver les évadés. (Avec Afrik.com)

2- Guinée : De violentes manifestations éclatent après l’arrestation de cadres du FNDC

Le calme n’est revenu à Conakry que mercredi soir 6 juillet, après l’interpellation brutale de trois leaders du le Front National pour la Défense de la Constitution. Le face-à-face violent entre les forces de l’ordre et les manifestants, débuté mardi au soir, s’est poursuivi pendant toute la journée : les contestataires opposés à l’arrestation perturbent toujours la circulation sur la route Le Prince. (Avec RFI)

3- Afrique de l’Est : Le Président angolais décroche un accord entre la RDC et le Rwanda

Les chefs d’Etat de la République Démocratique du Congo et du Rwanda, sous la médiation de leur homologue rwandais, Jão Lourenço, ont trouvé un accord, ce mercredi 6 juillet 2022, à Luanda, à l’issue d’un sommet tripartite visant à trouver une solution au conflit qui oppose Kigali à Kinshasa.

Le différend entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda est en passe d’être résolu. C’est ce qui ressort de la rencontre tenue ce jour à Luanda et qui a réuni le dirigeant angolais, Jão Lourenço, le Président rd-congolais, Félix Tshisekedi et son homologue rwandais, Paul Kagamé. A l’issue des discussions, il a été convenu de créer un mécanisme ad-hoc pour observer la cessation des hostilités entre la RDC et le Rwanda, piloté par un général de l’armée angolaise. (Avec Afrik.com)

4- Libye : Après des manifestations, le Conseil présidentiel propose la démission des deux gouvernements

La Libye est secouée par des manifestations de la jeunesse et de la société civile contre la dégradation des conditions de vie et contre la classe politique. Mardi, plusieurs initiatives ont été lancées par des responsables politiques pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouve le pays. Le Conseil présidentiel, un organe issu de l’accord politique de Genève, a notamment proposé un plan d’action. Dirigé par Mohamad al-Manfi, il est accusé d’inertie par les libyens et propose donc la démission des deux gouvernements, celui issu de l’accord politique qui a emmené Abdelhamid Dbeibah au pouvoir en février 2021, et celui désigné par le Parlement en mars dernier et dirigé par Fathi Bachagha. Une solution que privilégient les Américains qui cherchent un troisième homme pour cette nouvelle période. (Avec RFI)

5- Guinée : Colère de Cellou Dalein Diallo après l’arrestation musclée des membres du FNDC

Le leader de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a dit son indignation après l’arrestation musclée de plusieurs membres du Front national pour la défense de la Constitution.

Plusieurs membres du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution) ont été violemment interpellés, hier mardi 5 juillet 2022, par la police, à Conakry. L’interpellation intervient après des déclarations visant le Parlement de transition et la justice. C’est ce qu’a indiqué le parquet. Parmi les personnes arrêtées, le coordonnateur national du FNDC, qui a récemment menacé de manifester contre la junte au pouvoir, dirigée par le colonel Mamady Doumbouya. (Avec Maliactu.net)

6- Egypte : Sept Casques bleus tués dans une attaque au Mali

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont fermement condamné le meurtre de deux Casques bleus égyptiens de l’ONU dans le nord du Mali. Les Casques bleus – qui servaient au sein de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) – sont morts lorsque leur véhicule blindé a heurté mardi un engin explosif improvisé à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Gao. Outre les Casques bleus décédés, neuf autres Casques bleus égyptiens ont été grièvement blessés lors de l’attaque de ce convoi logistique, sur la route Tessalit-Gao. (Avec Onu News)

7- Soudan : Al-Burhan limoge les civils du conseil de transition, l’opposition reste dans la rue

Au Soudan, le chef de la junte militaire Abdel Fattah al-Burhan a « relevé de leurs fonctions » mercredi 6 juillet les cinq membres civils du Conseil souverain de transition. Soit la suite logique de son annonce de retirer les militaires du dialogue intersoudanais initié par l’Onu, l’UA et l’Igad, pour laisser la voie à la formation d’un gouvernement civil, selon lui. Mais l’opposition continue d’exiger le retrait sans condition des militaires de la vie politique. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.