Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 2 Juillet 2022

1- Libye : Des manifestants mettent le feu au siège du Parlement

Des manifestants ont investi vendredi le siège du Parlement libyen à Tobrouk, dans l’est du pays, pour protester contre la détérioration des conditions de vie et l’incurie de leurs dirigeants, au lendemain de l’échec d’un nouveau round de négociations entre camps rivaux.

Selon plusieurs chaînes de télévision, des manifestants ont pénétré à l’intérieur du bâtiment et commis des saccages. Des images diffusées par les médias montraient d’épaisses colonnes de fumée noire se dégageant du périmètre de la bâtisse après que des jeunes protestataires ont brûlé des pneus.

D’autres médias ont affirmé qu’une partie du bâtiment a été brûlée. Le Parlement était vide lorsque les manifestants y sont entrés, vendredi étant jour férié en Libye. (Avec Africanews)

2- Afrque : La tension s’accentue entre la RDC et le Rwanda

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a dénoncé une énième agression de la part du Rwanda. En marge du 62ème anniversaire de l’accession de son pays à la souveraineté internationale, le dirigeant, évoquant les violences dans l’Est, a promis un double front : diplomatique et militaire.

«La célébration de ce jour a lieu dans un contexte sécuritaire particulièrement préoccupant, qui affecte notre existence en tant que nation. Notre pays fait face à une énième agression de la part du Rwanda, qui agit sous couvert du mouvement terroriste M23. Et ce, en violation de tous les accords et traités internationaux», a déclaré le chef de l’Etat de la RDC, qui se dit décidé à mettre fin à ces violences. (Avec Afrik.com)

3- Guinée : Le FNDC interpelle la Cédéao pour obtenir un délai raisonnable de la transition

En Guinée, après avoir renoncé à sa mobilisation du 23 juin dernier, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) interpelle désormais la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), à la veille du sommet des chefs d’État de l’organisation régionale qui se tiendra, à Accra, le 3 juillet.

Le mouvement avait annulé sa manifestation du 23 juin la veille, le 22 juin, annonçant une trêve d’une semaine pour, dit-il, donner une chance au dialogue sollicité par le Premier ministre Mohamed Béavogui. Ce délai ayant expiré, jeudi, le FNDC s’en remet à la Cédéao pour mettre la pression sur la junte au pouvoir à Conakry et obtenir un délai raisonnable de la transition pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel. (Avec RFI)

4- Soudan : Nouvelle manifestation à Khartoum

Sous les tirs de grenades lacrymogènes, des centaines de Soudanais ont manifesté vendredi à Khartoum contre le pouvoir militaire, au lendemain de la journée la plus sanglante depuis le début de l’année.

Dans le centre de Khartoum et dans sa banlieue nord-est, la foule maintenait la pression sur le général Abdel Fattah al-Burhane, le chef du régime militaire. Jeudi neuf manifestants ont été tués, selon des médecins. Le haut-commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU Michelle Bachelet a réclamé vendredi une « enquête indépendante », estimant que « les victimes, les survivants et leurs familles ont droit à la vérité, à la justice et à réparation. (Avec Africanews)

5- Sierra Leone : De nouvelles pièces et billets de banque

De nouveaux leones, la monnaie du pays, ont été mis en circulation vendredi. Ils perdent trois zéros par rapport aux anciens. Avec pour objectif de lutter notamment contre l’inflation, très importante dans le pays.

L’opération aura mis près d’un an à se faire. L’introduction de cette nouvelle monnaie avait été annoncée le 12 août dernier. Kelfala Murana Kallon, le gouverneur de la Banque centrale du pays, expliquait alors que l’État dépensait trop d’argent pour imprimer des billets trop imposants pour tenir dans un portefeuille. Les nouveaux billets sont donc plus petits, ce qui va réduire les coûts de production. (Avec RFI)

6- Afrique : Subvention sur les produits alimentaires et pétroliers – Le « oui, mais » du FMI

Le Fonds monétaire international (Fmi) bénit les subventions que les États d’Afrique Subsaharienne appliquent sur les produits alimentaires pour amoindrir l’impact de la hausse des denrées de première nécessité afin de mieux entretenir le contrat social qui les lie à leurs populations.

Par ailleurs, il recommande aux pays de bannir les subventions appliquées sur les produits pétroliers qui, selon elle, profite plus aux populations plus aisées et de consacrer la manne financière destinée à ces subventions à des investissements conséquents.

Interpellé sur la question des subventions lors de son face-à-face avec la presse nationale et internationale accréditée au Sénégal, le Directeur du Département Afrique du FMI, M. Abebe Aemro Selassie reconnaît la difficile situation macroéconomique des pays africains pris font face à l’impact de la crise Covid-19 et l’«invasion de l’Ukraine par la Russie ». (Avec AllAfrica)

7- Madagascar : Faire de la biodiversité un moteur de développement économique et social

Faire de la biodiversité unique de Madagascar un moteur de développement tout en la préservant, c’est la question qui a animé, pendant deux jours, les participants au forum sur le capital naturel, organisé par le réseau Nat Cap Madagascar qui regroupe 40 membres et qui s’est clôturé le vendredi 1er juillet. 

Entités gouvernementales, société civile, secteur privé et bailleurs de fonds, entre autres, se sont réunis pendant deux jours à Antananarivo, la capitale ayant comme objectif, celui d’établir une feuille de route pour sauvegarder et valoriser les ressources naturelles de la Grande Ile de manière à ce qu’elles contribuent au développement économique et soient bénéfiques pour la population. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.