Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 24 Juin 2022

1- Rwanda : Le sommet des chefs d’États et de gouvernement du Commonwealth s’ouvre à Kigali

Ce vendredi 24 juin, les représentants des pays du Commonwealth vont se rencontrer à Kigali. C’est l’ouverture officielle ce matin de la réunion des chefs d’États et de gouvernement de cette organisation qui comporte 54 pays, dont 19 africains. Il s’agit du premier sommet de ce type depuis quatre ans. Boris Johnson est arrivé à Kigali ce jeudi 23 juin et il n’a pas tardé à défendre son partenariat migratoire avec le Rwanda, un projet condamné par l’ONU et les organisations de défense des droits de l’homme. « Les critiques devraient garder l’esprit ouvert », a répondu le Premier ministre britannique à la presse après avoir visité une école de Kigali. Boris Johnson a également abordé le sujet lors d’un entretien en tête-à-tête avec le président Paul Kagame. (Avec RFI)

2- RDC : Vital Kamerhe acquitté en appel

L’ancien chef de cabinet du président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, a été acquitté jeudi en République Démocratique du Congo. La Cour d’appel a motivé son jugement par le manque de preuves.

Condamné en avril 2020 à 20 ans de travaux forcés pour avoir détourné près de 60 millions de dollars, sa peine avait été réduite à 13 années un an plus tard. Les avocats de l’ancien président de l’Assemblée nationale avaient alors crié au scandale, dénonçant un « procès politique pour l’empêcher de se présenter aux élections de 2023 ». (Avec Africanews)

3- Centrafrique : L’ONU préoccupée par les violations du cessez-le-feu et les incitations à la violence

L’ONU s’est inquiétée de la persistance des violations du cessez-le-feu et les incitations à la violence en Centrafrique. Valentine Rugwabiza, Cheffe de la MINUSCA s’exprimait, mercredi, au Conseil de sécurité.

La Cheffe de la MINUSCA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine), Valentine Rugwabiza, s’est dite inquiète de la persistance des violations du cessez-le-feu «par toutes les parties qui poursuivent leurs opérations et actes de belligérance» dans ce pays d’Afrique Centrale. Elle a insisté que la cessation des hostilités sur toute l’étendue du territoire centrafricain reste à la fois un objectif immédiat et un gage de crédibilité de la «feuille de route conjointe». (Avec Afrik.com)

4- Mali : La possibilité d’une candidature d’Assimi Goïta à la présidentielle agite la classe politique

Ce qui préoccupe surtout les esprits, c’est la possibilité d’une candidature des militaires actuellement au pouvoir à la prochaine échéance présidentielle, censée marquer la fin de la transition. Une possibilité offerte par le cumul de cette nouvelle loi électorale et de la charte révisée de la transition. La condition : que le président démissionne à la fois de la présidence et de l’armée, quatre mois avant la date du futur scrutin. (Avec RFI)

5- RDC : Arrestation d’anti-rwandophones « porteurs de machettes » à Kinshasa

La police congolaise a annoncé jeudi avoir interpellé des jeunes « porteurs de machettes » qui voulaient s’en prendre aux rwandophones présents à Kinshasa sous prétexte de complicité avec les rebelles du M23 (Mouvement du 23 Mars) soutenus, selon Kinshasa, par le Rwanda. « Il s’agit des individus qui avaient tenté de troubler l’ordre public et de stigmatiser d’autres personnes vivant à Kinshasa. La police les a interpellés afin que la justice s’occupe de leur cas », a déclaré le chef de la police de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, à l’AFP. (La Libre Afrique)

6- Libye : Nouvelle médiation de l’ONU à Genève

L’ONU a annoncé jeudi la tenue la semaine prochaine à Genève d’une rencontre entre les présidents des deux chambres libyennes rivales pour tenter de trouver un accord sur un cadre constitutionnel permettant la tenue d’élections.

« J’ai le plaisir de confirmer que le président de la Chambre des représentants Aguila Saleh et le président du Haut Conseil d’État Khaled el-Mechri ont accepté mon invitation à se rencontrer aux bureaux des Nations unies à Genève les 28 et 29 juin pour discuter du projet de cadre constitutionnel pour les élections », a indiqué sur Twitter la conseillère spéciale du secrétaire général de l’ONU pour la Libye Stephanie Williams. « Je félicite les chefs des deux chambres pour s’être engagés à rechercher un consensus sur les questions en suspens après la réunion du comité mixte la semaine dernière au Caire », a-t-elle ajouté. (Avec Africanews)

7- Maroc : Annoncé dans son château de Betz, Mohammed VI serait rentré en catimini

Alors qu’il est annoncé dans son château de Betz en France, le roi du Maroc serait rentré dans son pays depuis le 16 juin dernier. Pourtant, Mohammed VI est supposé en quarantaine en France, après une contamination au Coronavirus, sous une forme asymptomatique.

Arrivé en France le 1er juin pour un voyage privé, le roi du Maroc, Mohammed VI, a contracté le Covid-19 sous une forme asymptomatique. C’est du moins ce qu’a indiqué le médecin personnel du souverain, Lahcen Belyamani, le 16 juin dernier. «Par conséquent, le médecin a prescrit une période de repos à Sa Majesté le roi durant quelques jours», avait alors indiqué un communiqué du palais royal. Seulement, l’ancien champion du monde de boxe thaï, Zakaria Moumni, fait des révélations plutôt étonnantes. (Avec Afrik.com)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.