Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 10 Avril 2022

1- Burkina Faso : Les concours directs, seules modalités d’accès à l’emploi public jusqu’à nouvel ordre

Jusqu’à nouvel ordre, l’accès à l’emploi public sera conditionné uniquement par l’admission à un concours direct, a indiqué le ministre en charge de la fonction publique, Bassolma Bazié, qui pointe le manque d’égalité et le caractère discriminatoire des concours sur mesures nouvelles, selon une dépêche de l’Agence d’information du Burkina (AIB). Dans une lettre en date du 05 avril 2022, Bassolma Bazié a demandé à ses collègues et aux présidents d’institutions de suspendre jusqu’à nouvel ordre, la planification et le recrutement sur mesures nouvelles spéciales et ordinaires. (AvecLa Faso.net)

2- Guinée : Déploiement des membres du comité national des assises à l’intérieur du pays et à l’étranger

Suite à l’annonce faite vendredi, 08 avril 2022 par les deux coprésidents du comité national des assises, Elhadj Mamadou Saliou Camara et monseigneur Vincent Koulibaly, faisant état du démarrage dès ce lundi, 11 avril des activités des assises nationales, les membres du comité national des assises se préparent à être déployés dans toutes les villes du pays et dans certains représentation diplomatique à l’étranger. Selon nos informations, l’ensemble des missionnaires doivent être entretenu ,ce dimanche au palais Mohamed V par Chef de l’État, Colonel Mamadi Doumbouya avant le départ qui aura lieu à partir de 8h. Au cours de cette mission d’une semaine, en collaboration avec les membres des comités préfectoraux et les autorités locales, les membres du CNA se chargeront de recueillir les frustrations et ressentis des populations ainsi que leurs propositions de solutions pour rétablir toutes les victimes dans leur droit.
Un rapport sera produit par chaque comité préfectoral sous la supervision d’un membre du comité national. (Avec allAfrica)

3- Cameroun : L’épidémie de choléra dans les prisons inquiète l’opposition

Au moins six détenus sont morts de la maladie diarrhéique dans la prison de New Bell, à Douala, depuis le mois de mars. Parmi eux, un militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), décédé jeudi. Rodrigue Ndagueho Koufet avait été condamné à trois ans d’emprisonnement pour avoir participé aux manifestations du 20 septembre 2020. Joint par RFI, Maître Emmanuel Simh, vice-président national du MRC et avocat du parti d’opposition, dénonce la  » double peine  » que subissent les prisonniers politiques camerounais. (Avec RFI)

4- Ituri : 6 morts à la suite d’incursions des ADF dans trois localités

Les rebelles des ADF ont tué six civils lors d’une nouvelle attaque samedi 9 avril dans trois villages. Il s’agit des villages Mangwalo, Mutunanze et Apakola, situés au cœur de la forêt dans la chefferie de Walesse Vonkutu (Ituri), affirment des sources locales. Cette énième incursion intervient après celle de vendredi 8 avril dans la soirée à Pakulu au Sud d’Irumu sur la route nationale numéro 4 et qui a couté la vie à huit autres civils. Ce qui fait un total de 14 tués dans la même région en l’espace de deux jours. Des sources concordantes attestent que ces rebelles ont également brûlé treize habitations. (Avec radio okapi)

5- Côte d’Ivoire : On vote aussi pour la présidentielle française

Au consulat de France à Abidjan en Côte d’Ivoire, 13 000 citoyens français inscrits peuvent voter. Il y avait une certaine affluence au consulat depuis 8 heures, ce dimanche matin, mais il ne faut pas forcément s’y fier, indiquait un diplomate, puisque, en Côte d’Ivoire, on vote traditionnellement le matin lors des scrutins français. Il y a un peu moins de 13 000 Français inscrits sur la liste électorale en Côte d’Ivoire et en 2017, la participation avait à peine dépassé les 38%. Il y a cinq ans d’ailleurs ici, c’est François Fillon qui était arrivé en tête du premier tour avec près de 41% des suffrages et Emmanuel Macron l’avait très largement emporté avec 84% des voix au second tour. (Avec RFI)

6- RDC : Le gouvernement annonce la poursuite des négociations en vue de la libération d’autres membres de la Task force pris en otage par la milice CODECO

Thomas Lubanga, Floribert Ndjabu et autres, tous membres de la Task force dépêchée par Félix Tshisekedi en Ituri en vue de négocier le désarmement des miliciens de la CODECO actifs dans le territoire de Djugu dans la province de l’Ituri vont incessamment recouvrir leur liberté. D’après le VPM, ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières Daniel Aselo Okito qui l’a annoncé à la 48e réunion du conseil des ministres, des négociations sont en cours avec les miliciens de la CODECO en vue de leur libération. (Avec Actualité cd)

7- Tunisie : Le président Kaïs Saïed décide d’indemniser les victimes de la révolution

En Tunisie, le président Kaïs Saïed a annoncé que les familles des blessés et morts de la révolution de 2010 seraient indemnisées. Cela faisait des années que ce dossier n’avançait pas. Pourquoi se débloque-t-il maintenant ? Comme souvent, le président tunisien aime jouer sur les symboles. Alors que son pays commémorait samedi 9 avril la fête dite des « martyrs » – en référence aux nationalistes tombés sous les balles françaises lors d’un soulèvement en 1938 –, Kaïs Saïed a décidé d’honorer avec eux d’autres victimes, celles de la révolution tunisienne qui débouche sur la chute de Ben Ali, en 2011. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.