Le Café qui réveille l'Info

Bavures policières : Les activistes haussent le ton et menacent de répondre par la violence

Ce samedi, les organisations d’activistes se sont retrouvées à la place de la nation pour dénoncer les violences policières dont ils se disent être victimes. Le mouvement Frapp France Dégage, Nittu Deug ou encore Nio Laank et d’autres activistes sénégalais, alertent en faisant allusion aux violences qui se seraient produites le 23 mars passés après que certains activistes qui protestent contre le parrainage ont été interpellés par la police. 

Guy Marius Sagna et ses camarades veulent faire entendre que ce qui s’est passé ce jour, ne va plus se reproduire car, ils ne vont désormais plus jamais céder. À la symbolique place de la nation, l’administrateur général du front anti impérialiste populaire et panafricain avertit : «  désormais, nous répondrons par des coups car, nous en avons assez de ces bavures policières. Nous ne pouvons plus les cautionner. Que le président Macky Sall, de même que le ministre Antoine Diome, sachent que nous sommes bien déterminés à ne plus céder à ces actes inhumains. » Guy Marius Sagna de rappeler aussi que le ministre de l’intérieur est attendu pour communiquer sur ce qui s’est produit la dernière fois où ces actes de torture ont été perpétrés sur ces activistes.

Les  activistes interpellent une énième fois les autorités pour que ces actes de violence prennent fin. D’ailleurs, cet appel coïncide bien avec l’assurance de ces organisations à poursuivre le combat en faisant face à tout abus des forces de l’ordre qu’elles ne comptent plus laisser lever la main sur le citoyen.

Dakaractu.com

Les commentaires sont fermés.