Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 1er Avril 2022

1- Sénégal : La Sen Tv et Zik FM suspendues pour 72 heures

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) vient d’annoncer une mesure radicale à savoir la suspension, pour 72 heures, des programmes de la Sen Tv et de Zik Fm, informe Pressafrik. Ce, « durant la période allant du jeudi 31 mars à 18 heures au dimanche 3 avril 2022 à 18 heures ».

 « En cas de récidive, après la reprise de la diffusion des programmes de la Sen Tv et de la Zik Fm, lesdites chaînes peuvent faire l’objet de sanctions plus lourdes, conformément à la réglementation  », menace le Cnra, dans un communiqué jeudi soir.

Le Cnra avait décidé que « la constatation de nouveaux manquements aux principes d’objectivité, de neutralité, d’équité et d’équilibre commis par Ahmed Aïdara, journaliste animateur et maire de Guédiawaye, expose la Sen Tv et/ou la Zik Fm aux sanctions prévues par la réglementation, notamment la suspension partielle ou totale des programmes ».  

Malgré la mise en garde, « les manquements à la réglementation évoqués dans la mise en demeure ont persisté, Ahmed Aïdara continue, parfois en abordant de contenus ou de sujets non traités par les quotidiens dont il est censé rapporter le contenu ou en étendant à souhait, par des commentaires inappropriés, les informations évoquées, afin de s’en prendre de manière indue à autrui en violation des règles qui régissent ces genres journalistiques ».

Pour rappel, Bougane Guèye Dany a qualifié « d’illégale » la décision du Cnra d’interdire à Ahmed Aïdara de faire la revue des titres et de la presse sur les chaînes du groupe. D’ailleurs Ahmed Aïdara, qui a fait la revue de presse ce jeudi, refuse d’arrêter la présentation de la revue de presse.

2- Arrêté Ousmane Ngom : La Cour de justice de la Cedeao ordonne son abrogation et donne un délai de 3 mois

La Cour de Justice de la CEDEAO a rendu son verdict dans l’affaire dite affaire arrêté Ousmane Ngom, attaqué par la Ligue sénégalaise des droits de l’Homme (Lsdh) de Me Assane Assane Dioma Ndiaye et la branche sénégalaise d’Amnesty dirigée par Seydi Gassama . La Cour a jugé que l’arrêté violait la liberté de manifestation, entre autres.

Après avoir débouté les requérants de leur demande de réparation pécuniaire, l’institution judiciaire sous régionale a condamné l’État du Sénégal à prendre les mesures nécessaires pour abroger ledit arrêté. Mieux, elle lui impartit un délai de 03 mois pour faire un rapport sur l’état d’exécution de la mesure, renseigne Emedia.

3- Affaire Boffa Bayotte : Comment René Capin Bassène s’est défendu…

Le journaliste René Capin Bassène, principal accusé du carnage du 6 janvier 2018, à l’image des autres accusés, a formellement démenti les accusations qui pèsent sur lui. 

Devant la barre, l’ancien chargé de mission de l’ANRAC se lave à grande eau. « Je rejette toutes les accusations. » En plus, concernant les mails lus à la barre, il demande à la cour une expertise. « Je demande une expertise car avec l’informatique tout est possible, ils peuvent me créer des messages pour m’enfoncer… », rapporte Dakaractu.

Cité par des témoins, le journaliste accuse un problème familial avec ces derniers pour justifier son incarcération. « Maurice et Jean Christophe sont mes oncles, ils m’ont cité parce que nous avons un problème familial qui date de longtemps. C’est par vengeance qu’ils ont voulu me mettre dans cette affaire, c’est un règlement de comptes, mais je ne suis nullement concerné par cette tuerie. »

Il ajoute : « ce jour-là, je ne suis pas sorti de chez moi jusqu’à 16 heures. C’est à cette heure que je me suis déplacé pour aller suivre un match de football au terrain, un match que jouaient des jeunes de mon quartier (Kandialang). C’est au terrain que j’ai appris la nouvelle de la tuerie et j’ai capté la radio pour avoir la confirmation », se défendra-t-il.

4- Divergences autour du début de l’observation du croissant lunaire : Les prémices d’un ramadan en rangs dispersés

Ce sera encore à « chacun sa lune » ! Du moins, ça en a tout l’air. Des divergences sont encore notées, entre la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) et la Commission d’observation lunaire (Cocl) de la Coordination des musulmans du Sénégal (Cms).

Si ces derniers (Cms) ont décidé de commencer l’observation du croissant lunaire ce vendredi 1er avril 2022, coïncidant avec le 29e jour du mois de Chahban 1443 du calendrier hégirien, l’imam El Hadj Oumar Diène et la Conacoc, eux, vont scruter le ciel à partir du samedi 2 avril, correspondant, selon eux, « au 29e jour du mois lunaire de Baraxlu ou Chabâne ».

Ce qui semble présager d’un début de ramadan dans la division, indique Seneweb.

5- Troisième braquage à Bignona : Des individus supposés appartenir au MFDC seraient à l’origine

Les braquages armés se suivent depuis quelques jours dans la région Sud et plus exactement au niveau du département de Bignona. Ce jeudi, aux environs de 07 heures, « des hommes fortement armés ont attaqué des voitures à hauteur du village de Koutenghor », informe Senego.

Des individus supposés appartenir au MFDC seraient derrière cette troisième attaque armée survenue dans le département de Bignona.

Une attaque qui  intervient dans un contexte de démantèlement des bases rebelles qui étaient placées sous le contrôle de Salif Sadio. Tout récemment, la mairie de Sindian et le bureau de Poste avaient été cambriolés.

5 (Bis)- Sédhiou : Un prof d’Eps arrêté pour avoir engrossé plusieurs élèves

A Ndiamacouta, commune située dans le département de Bounkiling (région de Sédhiou), une sulfureuse affaire de mœurs impliquant un professeur d’éducation physique et sportive (Eps) continue de défrayer la chronique. Ce dernier est mis aux arrêts pour avoir enceinté « plusieurs jeunes élèves de 15 ans », selon les témoignages des parents des victimes. 

Son procès, initialement prévu ce jeudi au Tribunal de grande instance (Tgi) de Sédhiou, a été finalement renvoyé au 7 avril prochain, rapporte la Rfm. Il est poursuivi pour abus sexuels sur mineures. 

Selon des informations, parmi les victimes de ce professeur d’Eps, il y a la fille d’un de ses collègues, Abdoulaye Cissé. Ce dernier estime d’ailleurs que sa fille a accouché le 27 novembre dernier des œuvres du mis en cause.

« Avant même ma fille et celle qu’il vient d’engrosser et qui lui a valu sa dernière arrestation, il avait abusé d’autres jeunes filles qui ont finalement abandonné l’école, notamment à Bounkiling et à Thiès, sa ville natale », a révélé M. Cissé.

6- Actu internationale

• Transition en Guinée : une partie de l’opposition demande la nomination d’un médiateur international

Ils sont 63 partis politiques signataires d’un document exigeant de la junte au pouvoir en Guinée depuis le 5 septembre 2021 plus de clarté et de transparence dans la gestion des affaires publiques. Ces signataires, dont l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et l’Union des forces républicaines des anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, exigent même la nomination d’un médiateur international chargé de faciliter le dialogue entre le CNRD (aile politique de la junte), le gouvernement et les partis politiques pour aider la Guinée à sortir tranquillement de cette transition, rapporte Rfi.

• Mali : Moura encerclé par l’armée malienne et ses supplétifs russes

Depuis le 26 mars, le village de Moura, cercle de Djenné, dans la région de Mopti, est la cible d’une opération militaire malienne d’envergure, dans une zone où le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (Jnim), lié à Aqmi, est notoirement actif. Si les populations demandent une réponse militaire pour rétablir la sécurité, cette intervention semble pourtant tourner au calvaire pour les habitants, dont le village a été comme assiégé par l’armée et par les combattants russes qui les appuient, renseigne Rfi.

• Burkina Faso : La junte répond à la Cédéao sur la transition et le cas du président Kaboré

Quelques jours après le sommet des chefs d’État de la Cédéao qui s’est tenu à Accra le 25 mars dernier, le gouvernement burkinabè a réagi. Dans un communiqué parcouru par Rfi, les chefs d’État de la Cédéao s’étaient dits très préoccupés par la durée de la transition fixée à 36 mois et avaient également demandé la libération sans délai et sans condition de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré.

Le gouvernement bukinabè dit prendre « acte » de l’analyse de la situation sociopolitique faite par le sommet et la volonté du sommet de nommer un médiateur afin de faciliter le dialogue entre les parties prenantes et d’assurer une transition réussie.

Concernant la durée de la transition, le porte-parole du gouvernement souligne qu’elle a été adoptée de façon consensuelle durant les assises nationales. « Le gouvernement du Burkina Faso ne subit qu’un seul délai, celui de bien faire les choses, celui d’agencer son action en fonction des réalités du terrain », souligne Wendkouni Lionel Bilgo.

7- Actu Sports

• FIFA : Le président Gianni Infantino candidat à un troisième mandat

Le président de la Fifa, Gianni Infantino a annoncé qu’il se porte candidat à sa propre succession, pour un troisième mandat, informe Wiwsport.

« Je briguerai ma réélection » l’an prochain, a déclaré Infantino devant le Congrès réunissant à Doha les fédérations affiliées à l’instance dirigeante du football mondial, à la veille du tirage au sort du Mondial-2022 au Qatar. L’Italo-Suisse (52 ans), juriste de formation, avait pris les rênes de la Fifa en 2016 alors que l’instance mondiale était en plein scandale planétaire de corruption, avant d’être réélu en tant que seul candidat en 2019.

Sans opposant majeur déclaré pour l’heure, Infantino postulera à un troisième et dernier mandat de quatre ans lors du Congrès électif prévu début 2023.

• Classement FIFA – Le Sénégal perd deux places

La FIFA a dévoilé ce jeudi la mise à jour du classement des équipes nationales. Le Sénégal qui avait réussi une belle progression en février, perd deux places, renseigne Wiwsport.

L’équipe nationale championne d’Afrique reste toutefois dans le Top 20 en retrouvant la 20e place mondiale du Classement FIFA. Elle perd deux places si on compare cette position à celle de février où Sadio Mané et ses coéquipiers étaient à la 18ème place. Entre temps, une défaite et une victoire, dont la qualification à la coupe du monde, soit -3 points.

Notons que la sélection dirigée par Aliou Cissé est toujours première en Afrique. Elle est à 33 points de son dauphin. Le Sénégal est devant le Maroc, constant, et le Nigeria qui intègre le podium. Les bonnes notes de l’Egypte (4e), la Tunisie (5e), la Tunisie (6e), le Cameroun (7e) enfoncent l’Algérie désormais 44e mondial et 8e africain, le Mali et la CIV qui le suivent, respectivement aussi à la 52 e et 53 e place mondiale.

La Belgique est détrônée de la première place du classement mondial. Elle chute à la deuxième place alors que le nouveau leader est le Brésil avec 5 points de plus. La France complète le podium.

• Tirage Coupe Du Monde : Les chapeaux

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.