Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 30 Mars 2022

1- Les Lions en Coupe du monde pour la troisième fois de leur histoire !

L’équipe du Sénégal a décroché son billet pour la Coupe du monde 2022 qui aura lieu au Qatar en novembre prochain.

C’est ce qu’on appelle une année 2022 inoubliable. Après le sacre en Coupe d’Afrique des Nations, l’équipe du Sénégal vient d’enchaîner avec une qualification en Coupe du monde au Qatar. Les hommes de Cissé ont battu l’Egypte à la séance des tirs au but (3-1) après avoir égalisé suite à la défaite à l’aller (1-0). Sadio Mané a inscrit le but victorieux comme lors de la finale de la CAN 2021 disputée le 06 février dernier à Yaoundé. C’est le même scénario qu’au Cameroun, rapporte Igfm.

Mais les choses n’ont pas été simples pour les champions d’Afrique qui devaient effacer la défaite concédée vendredi dernier. Devant 50.000 spectateurs dans un stade Abdoulaye Wade plein à craquer, ils ont vite ouvert le score grâce à Boulaye Dia dès la 4e minute de jeu. Un but matinal qui permet au Sénégal de bien rentrer dans le match. Le stade vibre grâce aux nombreux sénégalais qui ont effectué le déplacement. Surtout que certains auraient passé la nuit au stade rien que pour pousser leur équipe nationale. Un enthousiasme qui a porté ses fruits. Ils ont mis la pression sur les Egyptiens pendant 120 minutes puisque c’est à l’issue des tirs aux buts que les hommes de Cissé ont réussi à écarter les Pharaons sur la route du Qatar. Ismaila Sarr, Bamba Dieng et Sadio Mané (dernier tireur) ont envoyé le Sénégal en Coupe du monde pour la troisième fois (2002, 2018 et 2022), la deuxième consécutive. Mieux, les Sénégalais ont confirmé leur statut devant l’Egypte. Aliou Cissé devient également le seul entraîneur sénégalais à remporter la CAN et qualifier son pays au Mondial.

C’est déjà une belle année pour le Sénégal.

2- Qualification du Sénégal à la Coupe du Monde : «  Ecrire l’histoire à la Coupe du Monde » (Macky Sall)

Le chef de l’État, Macky Sall, exulte après la qualification de l’équipe nationale du Sénégal, aux dépens de l’Égypte, à la Coupe du monde Qatar 2022.

« Quel exploit mes chers Lions. Nous serons bel et bien à Doha. Grâce au Tout Puissant. Félicitations à toute l’équipe et au staff technique. Après être champions d’Afrique, nous sommes en route pour écrire l’histoire à la Coupe du monde », a-t-il écrit dans une publication, parcourue par Emedia.

Comme à la CAN, au Cameroun, la bande à Sadio Mané a écarté Mohamed Salah et Cie aux tirs au but. Après la défaite, 0-1, au Caire, vendredi dernier, les Lions ont comblé leur retard, au retour, grâce à Boulaye Dia, pour livrer les prolongations.

Après les ratés de Kalidou Koulibaly et Saliou Ciss, Ismaïla Sarr, Bamba Dieng et Sadio Mané n’ont pas tremblé. En face, Mohamed Salah a perdu son face à face avec Édouard Mendy.

3- Aliou Cisse : « Félicitations à la presse de nous avoir poussés, critiqués… sachez que… »

Face à la presse, le technicien national Aliou Cisse est revenu sur la qualification des Lions. 

L’ex-capitaine des Lions savoure ce moment unique et  dédie cette performance au peuple sénégalais.

« Si on pouvait frapper à toutes les portes pour dire merci on allait le faire. Merci aux supporters qui étaient là depuis ce matin. On devait rendre heureux ces enfants et autres », dit-il. 

« Merci à la presse de nous avoir poussés, critiqués. Ça fait partie du jeu. Sachez qu’on est ensemble », souligne Cisse.

L’ex-joueur du PSG pense fort qu’avec l’union des cœurs rien ne peut arriver au Sénégal, rapporte Seneweb.

4- Meurtres au cours des manifestations de Mars : Amnesty International accuse les forces de l’ordre et réclame justice pour leurs familles

La répression policière lors des évènements de mars 2021 est largement évoquée dans le rapport annuel d’Amnesty International de 2021, renseigne Dakaractu.

Lors de la présentation dudit document de 512 pages, Seydi Gassama tient les forces de l’ordre et de défense pour responsables des 14 morts lors des émeutes de mars 2021. Selon lui, les forces de l’ordre ont usé de façon létale les armes contre les manifestants. 

Face à la presse, Amnesty International sans langue de bois, révèle dans le rapport que « 14 personnes sont décédées du fait d’un usage inapproprié des armes létales par la police ou la gendarmerie. Elles ont utilisé la force de façon excessive parfois étant accompagnées par des hommes en civil », fustige Seydi Gassama. Il estime que l’État « a été irresponsable » laissant les forces de l’ordre opérer dans ces conditions pour le maintien de l’ordre. 

« Nous continuons à réclamer justice pour toutes ces personnes. L’État avait annoncé la création d’une commission d’enquête indépendante. Apparemment cette commission n’est plus à l’ordre du jour puisque le président himself a parlé d’enquête judiciaire au mois de décembre », regrette Seydi Gassama. « Aucun acte d’instruction n’est à ce jour lancé. Donc les instructions du président de la République ne concernent pas les personnes qui ont porté plainte. Nous n’accepterons pas que la mort de ces 14 personnes puisse passer par pertes et profits… »  

5- Négociations avec la fédération des syndicats de la santé : Abdoulaye Diouf Sarr s’énerve et boude

La fédération des syndicats de la santé (F2S), dans le cadre de l’exécution de son 3e plan d’actions, a décrété 72 h de grève sur l’ensemble du territoire national à partir  de ce mercredi 30 Mars. Suite à la première rencontre Gouvernement-syndicats présidée par le Ministre de la fonction publique, Mariama Sarr, il avait été retenu des rencontres sectorielles avec les différents ministères concernés par les plateformes revendicatives, renseigne Seneweb.

Dans le suivi de cet agenda une rencontre avec la F2S devait se tenir ce mardi 29 mars 2022, entre les deux parties en prélude à la grande plénière. La rencontre s’est, finalement terminée en queue de poisson suite à la décision prise par la tutelle (Abdoulaye Diouf Sarr) de bouder la salle. 

À DÉCOUVRIR

En effet, dès l’entame des discussions, le syndicaliste Souleymane Joe Mané a souligné au ministre des problèmes de forme liés à la convocation de cette rencontre. Ce dernier n’a pas manqué de constater que la dite invitation ne s’adresse pas directement à lui en tant que président de la fédération et principal destinataire, mais à son cabinet alors que c’est le contraire qui devrait l’être. 

Le Ministre lui a demandé de lui démontrer le fondement juridique de cette affirmation car pour lui une « fédération » n’a pas de fondement juridique, contrairement à un syndicat légalement constitué. Ce que réfuta le syndicaliste en soulignant que la loi permet bel et bien aux syndicats de se regrouper en une entité et de défendre leurs intérêts. 

Le Ministre a voulu marquer son autorité en insistant. Joe Mané répliqua en lui faisant savoir qu’il n’est pas son chef. Ce que le ministre n’a pas du tout aimé et a préféré quitter la salle.

5 (bis)- Manifestations d’après la qualification des Lions : Un Nidaga Ndiaye tue un jeune à Thiès

C’est une triste nouvelle à Thiès. Une jeune écrasé par un Ndiaga Ndiaye alors qu’il manifestait dans les rues après la qualification des Lions face aux Pharaons d’Egypte, en coupe du monde Qatar 2022,  Rfm repris par Senego..

6- Actu internationale

• Le Conseil de sécurité de l’ONU se penche sur la situation politique au Soudan

Le Soudan était au menu du Conseil de sécurité de l’ONU, ce lundi. Le chef de la mission des Nations unies Volker Perthes a fait état des progrès de la médiation conduite avec l’Union africaine pour résoudre la crise politique et le risque d’effondrement économique. Il a évoqué un « consensus » sur des points importants. Une présentation accueillie diversement par les Etats-membres, informe Rfi.

• RDC : Huit Casques bleus meurent dans le crash d’un hélicoptère de la Monusco

La Monusco, la mission de l’ONU dans le pays, annonce avoir retrouvé l’hélicoptère perdu depuis mardi midi 29 mars. Huit Casques bleus – six Pakistanais, un Russe et un Serbe – sont morts dans le crash.

Le service de l’aviation de la Monusco a signalé la perte de contact avec l’hélicoptère de l’armée pakistanaise parti en mission de reconnaissance dans la zone de Tchanzu, dans le territoire de Rutshuru dans l’est du pays. Une mission de recherche a alors été lancée dans la zone pour retrouver le véhicule et son équipage. Les corps de tous les passagers, 8 soldats, ont été retrouvé morts, explique Khassim Diagne, le représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la Monusco.

• Guerre en Ukraine : Les points essentiels

Les points essentiels :

►Un nouveau round de pourparlers a eu lieu mardi à Istanbul, « significatifs » selon Moscou, qui s’est engagé à  réduire « radicalement » son activité militaire dans les régions de Kiev et Tchernihiv. De son côté, l’Ukraine demande un accord international garantissant sa sécurité. Le prochain cycle de négociations ne reprendra pas ce mercredi. Les Occidentaux déclarent qu’il ne doit pas y avoir de relâchement dans leur position vis-à-vis de la guerre en Ukraine. De son côté, le président Volodymyr Zelensky a salué des « signaux positifs ».

► Au moins 5 000 personnes sont mortes à Marioupol, ville assiégée par la Russie depuis plusieurs semaines, selon une responsable ukrainienne. L’ONU cherche à mettre en place un « cessez-le-feu humanitaire ». Les évacuations de civils ont repris. Un immeuble administratif a été bombardé à Mykolaïv, neuf personnes au moins ont été tuées. 

► Les autorités ukrainiennes ont affirmé lundi avoir repris la ville d’Irpin, dans la banlieue de Kiev. Les forces ukrainiennes ont également repoussé les attaques russes vers Brovary, à l’est de Kiev, au cours des dernières 24 heures.

►Des mercenaires du groupe Wagner se sont déployés dans l’est de l’Ukraine, a indiqué lundi le ministère britannique de la Défense, qui estime que plus de 1 000 combattants de la sulfureuse société paramilitaire pourraient être amenés à combattre dans le pays.

7- Actu Sports

• Mondial 2022 (Zone Afrique) : Les cinq nations qualifiées connues

On connaît les cinq nations qui vont représenter l’Afrique à la prochaine Coupe du monde 2022 au Qatar.

Après le Ghana un peu plutôt, la Tunisie, le Maroc et le Sénégal, le Cameroun a été le dernier pays à se qualifier pour le Mondial qui aura lieu au Qatar entre novembre et décembre 2022. Les Camerounais ont battu les Algériens à la dernière minute des prolongations en inscrivant leur deuxième but synonyme de qualification (2-1) après la défaite (1-0) à domicile lors du match aller, informe Igfm.

Le tirage au sort aura lieu le 1er avril 2022.

Les équipes qualifiées :

Maroc, Ghana, Cameroun, Sénégal, Tunisie

• Ismaïla Sarr pisté par Newcastle

Selon The Sun, Newcastle pisterait l’ailier de Watford Ismaïla Sarr. Le Sénégalais de 24 ans devrait vraisemblablement quitter les Hornets durant le prochain mercato surtout en cas de relégation du club, actuellement 18e de Premier League. Newcastle pourrait débourser environ 40 millions d’euros pour racheter les deux dernières années de contrat de Sarr l’été prochain, informe Pressafrik.

L’international sénégalais, qui a remporté la CAN en janvier avec son pays, intéresserait également Liverpool. Cette saison, Sarr a disputé 16 matches avec les Hornets, inscrit cinq buts et délivré une passe décisive. Il ne serait pas le seul départ offensif du club anglais puisque Watford pourrait également perdre un autre attaquant à la fin de la saison. Le buteur nigérian de 24 ans Emmanuel Dennis serait lui sur les tablettes de Villarreal.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.