Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 19 Mars 2022

1- Casamance : Après 72 heures de pilonnage, les JAMBARS prennent le village cantonnement de Karounor, 2 soldats et 4 rebelles tués

Le déploiement de l’armée dans le Nord du département de Bignona, commencerait à porter ses fruits. Selon plusieurs sources, les militaires sénégalais ont réussi à prendre le contrôle du village-cantonnement de Karounor considéré comme l’un des fiefs du chef rebelle Salif Sadio, situé à 1,8 km au sud de Ballen en Gambie et au sud-est de Baipoum.

Il s’agirait du premier succès majeur réalisé par les forces armées sénégalaises dans leur quête d’arracher Salif Sadio et ses combattants du MFDC de leurs camps, le long de la frontière avec la Gambie, rapporte Atlanticactu.

En prenant le contrôle de Karounor, l’armée sénégalaise a également pris le contrôle de l’avant-poste de collecte de la taxe sur les bois des rebelles du MFDC, le long du couloir de sortie utilisé par les contrebandiers vers Ballen en Gambie.

Les contrebandiers de bois des forêts de cette extrémité de la Casamance, se sont toujours arrêtés au poste de contrôle des rebelles du MFDC de Karounor, pour payer une taxe aux hommes de Salif Sadio, avant qu’ils ne traversent vers la Gambie via Ballen ou d’autres voies cachées, seulement connues de la contrebande Glers et des rebelles.

Le Chef rebelle Salif Sadio a perdu quatre hommes, en plus des blessés lors des affrontements dans la base de Batingaye, réputée stratégique pour le MFDC et du côté de l’armée sénégalaise, on note aussi deux pertes en vies humaines.

2- Guédiawaye : Le maire Ahmed Aïdara invité à faire sa déclaration de patrimoine

Elu maire de la ville de Guédiawaye, le journaliste-animateur de Zik FM, Ahmed Aïdara est invité à procéder faire sa déclaration de son patrimoine, comme stipule loi.  

« Nous invitons le maire de Guédiawaye à veiller au respect de la législation sur la déclaration de patrimoine au titre de l’Article 2 de la loi 2014-17 du 2 mars 2014 sur la déclaration de situation patrimoniale », a rappelé le coordonnateur départemental du Forum civil, Michel Mendy, dans Dakaractu.

Conformément à l’article 2 de la loi n°2014-17 du 2 avril 2014, relative à la déclaration de patrimoine, sont assujetties à la déclaration de situation patrimoniale, le Président de l’Assemblée nationale, le Premier Ministre, le Président du Conseil économique, social et environnemental, le Premier Questeur de l’Assemblée nationale et tous les administrateurs de crédits, les ordonnateurs de recettes et de dépenses et les comptables publics effectuant des opérations portant sur un total annuel supérieur ou égal à un milliard (1.000.000.000) de francs CFA.

Et le budget de la ville de Guédiawaye a été arrêté la somme de 1.513.088. 813 FCFA, en recettes et dépenses, lors de la séance du 25 décembre 2021 pour l’année financière 2022.

3- Forum mondial de l’eau : Accusé d’avoir écarté la Ville de Dakar, le Secrétariat exécutif dément et apporte des précisions

Dans un communiqué de presse parvenu à PressAfrik, le Secrétariat exécutif du Forum a apporté des précisions pour édifier l’opinion publique, suite à des informations, diffusées à travers la presse,  jeudi 17 mars 2022, faisant état d’une mise à l’écart de la Ville de Dakar dans l’organisation du 9ème Forum mondial de l’eau.

« Après l’acceptation de la candidature du Sénégal, un Accord-cadre a été conclu avec le Conseil mondial de l’eau pour l’organisation de la 9ème édition du Forum, par le Sénégal », mentionne le communiqué.

D’après le Secrétariat exécutif du Forum « l’Association des maires du Sénégal, la Ville de Dakar et la Commune de Diamniadio sont membres du Conseil d’Orientation et de Suivi (COS) du Secrétariat exécutif du Forum et ont régulièrement participé aux sessions ».

Le Secrétariat exécutif du Forum a rappelé que la prise de parole des autorités lors des évènements répond à des règles protocolaires propres à chaque pays.

« Cette tradition établit, pour le nôtre, que l’autorité locale prononce le mot de bienvenue lorsque sa collectivité territoriale accueille un évènement de dimension nationale. Pour un évènement de dimension internationale en présence du Chef de l’Etat et de ses homologues, il est de pratique que seul le Président de la République prononce une allocution au nom de l’Etat et du peuple sénégalais. Il en fut ainsi, notamment lors du Sommet de l’OCI, du Sommet de la Francophonie, de la Conférence internationale sur le Financement de l’Education, plus récemment du Forum Chine-Afrique et du Forum Paix et Sécurité », précise-t-on dans le communiqué.

« Tous les sénégalais devraient se réjouir de ce que, du 21 au 26 mars 2022, notre pays, le Sénégal, sera la capitale mondiale de l’eau, en accueillant, au nom de l’Afrique, le plus grand événement international sur l’eau », souligne le communiqué.

4- Sweet beauté : Cheikh Gadiaga veut épouser Adji Sarr

Cheikh Gadiaga dit être amoureux de l’ancienne employée de « Sweet Beauty ». Dans un entretien avec Sans Limites repris par Seneweb, ce vendredi, M. Gadiaga, qui s’est fait défenseur inconditionnel de la jeune fille, pense que celle-ci doit revivre pleinement sa vie. « Je demande la main de Adji Sarr. Je veux l’épouser », a-t-il dit, dans cette vidéo devenue virale. 

 « Je veux avoir la possibilité de sortir avec elle dans les restaurants et voir si quelqu’un ose s’en prendre à elle. C’est une femme comme n’importe quelle autre femme », argumente le défenseur de l’accusatrice de Ousmane Sonko dans l’affaire « Sweet Beauty ».  

Pour lui, Adji Sarr « doit être libre de ses mouvements parce que les gens qui l’ont mise dans cette situation sont libres de faire ce qu’ils veulent et pas elle. Pourquoi cela ? Ce pays doit être stable, équilibré. Adji Sarr a été violée, la justice doit donc faire son travail ».

5- Parrainage : Y en a marre, Frapp et autres annoncent une marche mercredi vers le ministère de l’Intérieur

Sept (7) organisations de la société civile dont Y en a marre et Frapp, ont annoncé une marche pacifique mercredi 23 mars, de la place de la Nation au ministère de l’Intérieur, à partir de 15 heures pour dire « non au parrainage ».

« Non seulement Macky nous a habitués à choisir les électeurs, avec le parrainage il veut aussi choisir les candidats qui feront face à ses candidats. Cela est le début d’un hold-up électoral, et nous ne pouvons l’accepter. Nous ne pouvons accepter que le président Macky Sall utilise l’illégal parrainage électoral pour régler des problèmes de listes parallèles internes à son camp politique », disent ces organisations dans une note transmise à PressAfrik. 

À DÉCOUVRIR

Ces mouvements ne s’opposent pas seulement au parrainage. Mais également à la caution et à la durée des inscriptions sur les listes électorales jugée courte. « Avec une caution censitaire de 15 millions pour pouvoir participer aux élections législatives, avec une durée de 20 jours pour des révisions des listes électorales desquelles ceux qui n’ont pas de carte d’identité nationale sont exclus. Macky Sall cherche à détourner la volonté des Sénégalais pour les élections législatives du 31 juillet 2022 ». 

Pour inviter les Sénégalais à s’inscrire massivement sur les listes électorales et refuser le parrainage électoral, ces mouvements citoyens disent avoir informé le 16 mars dernier le préfet de Dakar de la marche contre « l’illégal parrainage électoral ».

Et cette marche pacifique aura lieu ce mercredi 23 mars 2022 à partir de 15h00 de la place de l’obélisque au ministère de l’intérieur. « Tous les démocrates sont invités à participer à cette manifestation pacifique contre l’organisation d’une parodie d’élections législatives », disent-ils. 

Ces mouvements citoyens se réjouissent du fait que, après leur conférence de presse, d’autres acteurs comme la Ligue Sénégalaise des droits humains (LSDH), les coalitions Yewwi Askan Wi, Gëm sa bopp, Wallu expriment la même position sur la question du parrainage électoral.

« Nous invitons à la jonction afin d’imposer au président Macky Sall le respect de la décision de la cour de justice de la CEDEAO. Dans les heures à venir, nos organisations iront dans certaines localités pour y diffuser des flyers invitant les citoyens à s’inscrire massivement sur les listes électorales et à résister à la volonté de Macky Sall de voler les prochaines élections législatives du 31 juillet 2022 », informent-ils. 

6- Actu internationale

• Mali : Visite du médiateur de la Cédéao à Bamako

Une délégation de la Cédéao est attendue, ce vendredi 18 mars 2022, à Bamako. Le médiateur pour le Mali de l’organisation économique ouest-africaine, Goodluck Jonathan, tentera une nouvelle fois de s’entendre avec les autorités de transition sur un chronogramme électoral en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel au Mali, rapporte Rfi. Le scrutin présidentiel et législatif, initialement prévu fin février, n’ayant pas été tenu.

• Côte d’Ivoire : « Prenez vos feuilles », une appli d’aide scolaire du CM1 à la terminale

« Prenez vos feuilles » est l’appli qui vient de remporter le concours Challenge App Afrique de RFI et France 24. Il s’agit d’une application qui permet aux élèves de réviser leurs cours et de se tester en vue des examens. Dans un pays ou l’enseignement est parfois critiqué et où certains établissements comptent jusqu’à plus de 100 élèves par classe, cette appli peut apparaître comme une solution pratique.

• Guerre en Ukraine : Les points essentiels

Au 23e jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, vendredi 18 mars, les regards sont toujours tournés vers Marioupol où d’intenses combats sont en cours. Sur le front diplomatique, le président américain Joe Biden s’est entretenu avec Xi Jinping et Emmanuel Macron a eu un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine.

► Trois semaines après le début de la guerre, les troupes russes tentent toujours d’encercler Kiev.

► Les environs de l’aéroport de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, ont été touchés vendredi matin par des « missiles » russes, selon le maire de la ville. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, l’armée russe se trouve en ce moment même dans le centre-ville de Marioupol.

► Lors d’un entretien entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping, consacré en particulier à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le chef de l’État chinois a déclaré qu’« un conflit n’est dans l’intérêt de personne ».

► Le président Emmanuel Macron s’est entretenu avec Vladimir Poutine. Il a exprimé sa « préoccupation extrême » pour Marioupol et Vladimir Poutine a accusé l’Ukraine de « crimes de guerre », notamment dans l’est du pays.

► Environ 3,27 millions de personnes ont déjà fui l’Ukraine depuis l’invasion de l’armée russe le 24 février, selon l’ONU.

► Près de 700 civils ont été tués depuis le début de la guerre, et plus de 1 110 autres blessés, selon l’ONU. Ces chiffres étant très difficiles à vérifier, l’ONU insiste sur le fait que ses bilans quotidiens sont probablement très inférieurs à la réalité.

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba. Lors de cet échange, M. Blinken a réaffirmé « l’engagement indéfectible envers la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

7- Actu Sports

• Liste des 26 Lions – Aliou Cissé justifie ses choix : « Reconduire le même groupe en qui nous avons une totale confiance »

• Youssouf Sabaly signe son retour en sélection !

Absent de la sélection depuis novembre 2021, Youssouf Sabaly a été sélectionné par Aliou Cissé pour disputer les barrages de qualifications pour la Coupe du Monde 2022, informe Wiwsport.

Absent de la CAN 2021 en raison d’un manque de rythme de compétition après une blessure au droit antérieur de la cuisse gauche qui l’a éloigné des terrains durant toute la première partie de saison, Youssouf Sabaly est de retour dans La Tanière. Le latéral droit du Real Betis a été appelé par Aliou Cissé pour défier l’Egypte ce mois-ci en barrages pour la Coupe du Monde 2022.

• Programme 14e journée Ligue 1 / Sénégal

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.