Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 16 Mars 2022

1- Parrainage / Aminata Touré : « Ceux qui dénoncent ce système, sont allés en 2019 collecter des parrains. Pour un candidat sérieux, ce n’est pas la mer à boire »

Expérimenté en 2019 lors de l’élection présidentielle, le système de parrainage refait surface malgré la décision de la cour de justice de la CEDEAO. Mais pour la coalition Benno Bokk Yakaar, c’est une question de logique simple et d’organisation des élections.

Tenant un point de presse cet après-midi au siège de l’alliance pour la république, la coalition Benno Bokk Yakaar estime que cette question doit être dépassée.

« C’est vraie qu’elle doit être derrière nous. Mais en plus, tous les acteurs ont collecté des parrains d’une manière ou d’une autre, même s’il faut signaler que pour certains, cela n’a pas été fructueux. Ce n’est pas un système d’élimination. C’est une sélection à minima », précise Aminata Touré qui parlait au nom des leaders de la coalition Benno Bokk Yakaar se désolant au passage que certains commentaires soient juste à but électoraliste, rapporte Dakaractu.

« Nous voulons des élections sereines. Dans ce pays, personne ne doit avoir le monopole de la terreur. Nous n’accepterons pas cette méthode injuste d’embrouiller les Sénégalais », indique Aminata Touré.

L’ancien premier ministre rappelle que l’Etat avait même répondu à la cour de justice de la CEDEAO en lui signifiant qu’il respecte sa décision non sans oublier de lui signifier qu’aussi les lois et la constitution sont bien à respecter car, cette loi a été voté à l’assemblée nationale et que les acteurs politiques s’en sont livrés en 2019.  

Aminata Touré de rappeler aussi que « c’est une organisation démocratique parce que dans certains pays, ce sont les élus qui parrainent au moment où au Sénégal, les citoyens sont eux-mêmes appelés à le faire. Donc, la notion démocratique à ce niveau est bien respectée ».

2- Refusant d’intégrer l’AMS : Sonko annonce la création d’une Association parallèle

Les maires de la coalition Yewwi Askan Wi se démarquent de l’Association des Maires sénégalais (AMS). Les 81 maires et Conseils départementaux issus de Yaw vont créer une association parallèle.

Ousmane Sonko et Cie ne se reconnaissent pas dans l’Association des Maires du Sénégal. “Tout le monde sait qu’il a perdu les élections. Nous avons remporté des communes et nous avons des maires. Ce qu’on dit à nos maires et présidents de Conseil départemental. On s’est concerté, et on a pris des décisions. II s’agit de mettre en place notre propre Association des élus locaux”, déclare Ousmane Sonko.

Selon le maire de Ziguinchor, l’AMS n’existe que de nom. Nous informons les Sénégalais que nous mettrons en place une Association qui regroupe nos maires et présidents de Conseil départemental”, ajoute-t-il, relate Senego.

3- Candidature de Khalifa Sall aux législatives : Moustapha Diakhaté étale sa colère

La candidature annoncée de l’ex-maire de Dakar n’est pas du goût de Moustapha Diakhaté. Ce dernier considère la candidature de Khalifa Ababacar Sall comme une « grossière farce » de la part de la coalition Yewwi Askan. Dans un post sur Facebook visité par Seneweb, l’ancien député va même jusqu’à qualifier cet acte « d’outrage à la République » car « La disqualification électorale de Khalifa Ababacar SALL ainsi que son inéligibilité découlent du code électoral consensuel de 1992, adopté avec le vote des députés du Parti socialiste et du Parti démocratique sénégalais ».

Moustapha Diakhaté n’a pas manqué de rappeler aux leaders de Yewwi que : « c’est le code électoral qui interdit et autorise la participation aux législatives ». Par conséquent, il avance que « parler de la candidature de Khalifa Sall pour les prochaines législatives est une fanfaronnade ». Avec une fermeté, Moustapha Diakhaté déclare « Khalifa Ababacar Sall ne peut pas être inscrit sur les listes électorales en application du code électoral autorisant cette interdiction ».

4- Cheikh Oumar Diagne convoqué à la DIC

Cheikh Oumar Diagne s’est fendu d’un post, mardi, pour annoncer sa convocation à la Division des Investigations Criminelles (DIC). Il assure ne rien se reprocher “à part dire la vérité”.

“Peut-être une coïncidence, j’ai reçu aujourd’hui une convocation de la DIC. Allah Est aux commandes, je ne me reproche rien à part dire la vérité“, a-t-il notamment posté.

Dernièrement, Cheikh Oumar Diagne et Cheikh Bara Ndiaye se sont illustrés sur les réseaux sociaux à travers des propos aigre-doux.

On en saura un peu plus sur les raisons de sa convocation dans les prochaines heures. (Senego)

5- Sortie de l’UMS : Toussaint Manga sermonne les magistrats

Selon Dr Toussaint Manga, l’Union des Magistrats du Sénégal est en train de porter un combat qui n’est pas le sien.

« Elle ne doit pas se substituer à la cellule de communication de BBY. Le syndicat a été transparent sur l’injustice infligée à certains magistrats et citoyens. Le syndicat a été aphone sur le refus manifeste de la justice sénégalaise d’exécuter des décisions prises par des juridictions nationales et internationales », sermonne-t-il.

Ainsi, il indique à l’UMS la conduite à tenir, qui selon lui, est : « Soit l’UMS se morfond dans le silence comme elle a fait sur des questions importantes qui ont décrédibilisé notre système judiciaire. Soit l’UMS prend son courage pour aborder toutes les questions qui gangrènent notre justice », rapporte Seneweb.

Il conclut : « Le traitement scandaleux dans un passé  récent des dossiers des opposants a légitimé les interrogations actuelles des citoyens sur l’impartialité  de notre justice. S’il y a quelqu’un que l’UMS doit sermonner dans ce pays c’est bien le président Macky Sall. » 

5 (bis)- Élections législatives : La coalition Bunt-Bi a déposé sa caution

À DÉCOUVRIR

La coalition Bunt-Bi est déterminée à prendre part aux élections législatives du 31 juillet prochain. En effet, d’après une note parvenue à Seneweb, la coalition conduite par son mandataire national, Dr El Hadj Ibrahima Mbow, accompagné des leaders de partis et mouvements politiques, a déposé, ce lundi 15 mars 2022, sa caution fixée à 15 000 000 F CFA à la Caisse des dépôts et consignations (Cdc).

« Cet acte hautement historique s’inscrit dans le cadre de montrer la voie aux autres partis et mouvements politiques qui aspirent à un véritable changement à l’Assemblée nationale », relève la note signée du service de communication de Bunt-Bi.

6- Actu internationale

• Éthiopie : Une vidéo montre l’exécution de civils par des militaires et des miliciens amharas

Selon les autorités éthiopiennes, cette vidéo particulièrement horrible a été tournée fin février dans la région où se trouve le barrage de la Grande renaissance éthiopienne, rapporte Rfi. Il s’agit de la mise à mort de civils tigréens par des soldats de l’armée fédérale et des miliciens amharas.

• Burkina Faso : L’armée veut rappeler ses retraités mobilisables

Au Burkina Faso, le président de la transition, Paul Henri Sandaogo Damiba, lance une mobilisation des militaires à la retraite, informe Rfi. Face à une recrudescence des attaques attribuées aux groupes armés terroristes, le chef de l’État veut renforcer les effectifs. Tous les sous-officiers et militaires du rang partis à la retraite, ces trois dernières années, sont appelés à rejoindre les forces armées jusqu’au 18 mars, au titre de la réserve.

• Guerre en Ukraine : Les points essentiels

► Plusieurs quartiers du centre de Kiev ont été la cible de frappes et au moins quatre personnes ont été tuées. Un couvre-feu de 36 heures a été décidé à partir de mardi soir.

► La quatrième session de pourparlers entre la Russie et l’Ukraine s’est arrêtée ce mardi, après une première journée de discussions en visioconférence lundi. Les pourparlers reprendront mercredi 16 mars. 

► Les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène ont rencontré à Kiev le président ukrainien Volodymyr Zelensky. La Pologne a aussi demandé une « mission de paix » de l’Otan.

► « Il faut reconnaître » que l’Ukraine ne pourra pas intégrer l’Otan, dit Volodymyr Zelensky, en visioconférence durant une réunion des dirigeants des pays de la « Joint Expeditionary Force », une coalition menée par la Grande-Bretagne.

► 20 000 personnes ont pu quitter mardi Marioupol via des couloirs humanitaires. Lundi, quelque 210 voitures avaient pu sortir de cette ville portuaire, assiégée et bombardée depuis près de deux semaines. 

► Plus de 3 millions personnes ont fui l’Ukraine depuis le 24 février, selon l’Organisation internationale des migrations (OIM).

►Un journaliste de la chaîne américaine Fox News et sa «fixeuse» ukrainienne ont été tués près de Kiev.

Menacée d’exclusion, la Russie quitte le Conseil de l’Europe

L’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, réunie à Strasbourg depuis lundi 14 mars, a demandé l’expulsion de la Fédération russe qui a attaqué l’Ukraine le 24 février dernier. Cette décision doit être entérinée jeudi 17 mars par le Conseil des ministres de l’organisation. Sans attendre, la Russie a quitté le Conseil de l’Europe devançant une probable exclusion. Elle était membre depuis 1996. Les explications d’Angélique Ferrat, notre correspondante au Parlement européen. 

7- Actu Sports

• Le DUC éliminé de la Basketball Africa League !

Le Dakar Université Club (DUC) ne prendre pas part aux phases finales de la deuxième édition de la Basketball Africa League (BAL), pour le compte de la Conférence Sahara. Le club sénégalais a été éliminé par l’AS Salé (86-91), mardi soir, au Dakar Arena, informe Igfm.

C’est un échec et il faut oser le dire. Unique représentant du Sénégal dans cette compétition, le DUC n’a pas été à la hauteur. Dos au mur à l’occasion de son dernier match contre les Marocains de l’AS Salé, les Sénégalais ont encore perdu devant leur public à l’issue d’une rencontre qui a tourné en leur défaveur. Score final 91 à 86 pour les hommes de Liz Mills qui complètent le tableau des équipes qualifiées (AS Salé, SLAC, US Monastir et REG) pour les phases finales qui auront lieu au Rwanda en mai.

De son côté, le DUC qui en était à sa première expérience dans cette compétition n’a pas fait mieux que l’AS Douanes qui avait atteint les quarts de finale lors de la première édition.

• Ligue des Champions : Benfica surprend Ajax et file 1/4 de finale !

Grâce à un but de Darwin Núñez à la 77e minute de jeu, le Benfica s’est qualifié en battant l’Ajax Amsterdam chez lui (1-0), renseigne Senego. Les Portugais filent en quart de finale après le nul à l’aller (2-2).

Malmené par une équipe de l’Ajax très joueuse mais terriblement inefficace, Benfica a tenu le coup avant de crucifier son adversaire 1-0 en fin de rencontre sur une tête de Darwin Núñez. Les Portugais joueront les quarts de finale de la Ligue des Champions.

• LdC, 1/8 de finale : Man United et CR7 éliminés par l’Atletico Madrid !

Les Red Devils ont vu leur aventure en Ligue des champions prendre fin après une défaite 1-0 au match retour face à l’Atletico Madrid, informe Senego.

Manchester United a été éliminé en 1/8 de finale de la Ligue des champions après sa défaite face à l’Atletico Madrid (0-1). Une défaite au goût amer pour Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.