Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 4 Mars 2022

1- Afrique de l’Ouest : La Cédéao met un peu plus de pression sur la junte au pouvoir en Guinée

Une équipe de la communauté ouest-africaine et des Nations unies était à Conakry dimanche et lundi pour rencontrer société civile, politiques et putschistes au pouvoir. Hier jeudi 3 mars, la Cédéao a voulu faire comprendre, non sans fermeté, qu’il était temps que la transition avance.

Quasiment six mois jour pour jour après le coup d’État, la Cédéao met en garde la junte au pouvoir.

Les représentants ouest-africains rappellent que le 16 septembre à Accra, la conférence des chefs d’États et de gouvernement avait décidé que des élections présidentielle et législatives se tiendraient dans les six mois, pour restaurer l’ordre constitutionnel. Or les six mois sont quasi passés. La Cédéao note donc  » le non respect  » du délai. Et cette lenteur inquiète l’organisation qui se dit  » très préoccupée par l’absence de chronogramme acceptable « . Elle  » exhorte  » donc le nouveau pouvoir à en fournir un  » dans les meilleurs délais « .-(Avec allAfrica)

2- Communiqué de la CEDEAO (Burkina Faso)

Image

3- Soudan : La junte dans les bras de Moscou

La junte soudanaise dans les bras de Moscou

De retour de Moscou, le vice-président de la junte militaire soudanaise Mohamed Hamdan Daglo a fait savoir qu’il ne s’opposerait pas à une base militaire russe au bord de la mer Rouge.

« Nous n’avons aucun problème à traiter avec la Russie ou n’importe quel autre pays qui veut construire une base militaire le long de la mer Rouge tant que cela ne menace pas notre sécurité », a déclaré le vice-président de la junte militaire Mohamed Hamdan Daglo, de retour de Moscou, lors d’une conférence de presse à l’aéroport de Khartoum. Les militaires soudanais se jettent donc à nouveau dans les bras russes. « La Russie est un pays avec lequel le Soudan entretient des relations historiques », répètent-ils de concert. Ils cherchent à obtenir de Moscou un soutien moral, économique, militaire et à tous les niveaux.(Avec RFI

4- Kenya : L’UE veut éteindre la polémique sur le sort des Africains qui fuient l’Ukraine

Les Kényans qui se sont présentés aux frontières de l’Ukraine ont été  » aidés et autorisés à entrer en toute sécurité  » affirme la délégation de l’UE à Nairobi. L’Union européenne reproche aux médias kényans un traitement  » biaisé  » de ce dossier, se dit victime de désinformation et l’a fait savoir ce jeudi au cours d’une conférence de presse organisée à l’ambassade d’Ukraine à Nairobi.

Pologne, Slovaquie, Roumanie, Finlande, Allemagne, Union européenne et Ukraine donc… pas moins de sept ambassadeurs ont souhaité s’adresser à la presse ce jeudi. C’est dire l’embrassas suscités par les accusations de racisme envers les ressortissants africains aux fondrières de l’Europe. Accusations que la cheffe de délégation de l’UE Henriette Geiger a voulu démentir.(Avec RFI)

5- Congo : La gouvernance électorale au menu des concertations politiques

Les acteurs politiques congolais en concertation à Owando

Ouvert, jeudi 3 mars, des concertations politiques sur la gouvernance électorale avant les Législatives prévues en juillet prochain. Ces assises de trois jours s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du processus électoral dans cet Etat d’Afrique centrale.

Près de trois cents délégués de partis politiques et de la société civile prennent part aux concertations politiques à Owando, chef-lieu du département de la Cuvette, en République du Congo (Brazzaville). Ils débattront, durant trois jours, de la gouvernance électorale et autres aspects politiques et juridiques qui s’y rattachent. Ce premier jour a été marquée par les discours du Premier ministre Anatole Collinet Makosso, du ministre de de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local, Guy Georges Mbacka. Les commissions ont aussi été mises en place, parmi lesquelles : « Cadre juridique des élections au Congo » et « Elaboration des listes électorales, cadrage révision ».(Avec Afrik.com)

6- Mauritanie : Reprise des vols à destination de Dakar et de Nouakchott à partir du 27 mars

Le ministère des Transports a annoncé, jeudi dans un communiqué, la reprise des vols d’Air Algérie à destination du Sénégal (Dakar) et de Mauritanie (Nouakchott), à compter du dimanche 27 mars 2022, sur instruction du président de la République.

« Sur instruction du président de la République, et dans le cadre des efforts du gouvernement visant à renforcer le programme des vols d’Air d’Algérie vers différentes destinations internationales, le ministère des Transports annonce la reprise des vols réguliers vers le Sénégal (Dakar) et la Mauritanie (Nouakchott) à compter du dimanche 27 mars 2022 », a précisé le communiqué. Concernant le programme de vols vers le Sénégal, le programme prévoit un vol hebdomadaire « Alger-Dakar » (dimanche) et un vol hebdomadaire « Dakar-Alger » (lundi). « Air Algérie mettra en place un programme spécial pour les vols de et vers Dakar, qui soit adapté au vol Laghouat-Alger pour relier directement les deux vols », a ajouté le communiqué.(Avec Algerie Presse Service)

7- Libye : Le nouveau gouvernement a prêté serment devant le Parlement

Libye: Acceptation du dossier de candidature de Seif al-Islam Kadhafi aux  élections présidentielles

Alors que le nouveau cabinet libyen prêtait serment devant le parlement de l’est du pays, seule une partie des ministres s’est rendue à la cérémonie.

L’ancien ministre de l’intérieur et nouveau premier ministre Fathi Bachaga a accusé son rival à Tripoli Abdulhamid Dbeibah, d’avoir empêché l’autre partie des membres du nouveau gouvernement d’assister à la prestation de serment. Désigné au poste de Premier ministre par le Parlement de Tobrouk le mois dernier, Fatih Bachaga s’est exprimé dans une lettre adressée au procureur. Il a notamment accusé le gouvernement sortant d’avoir fermé l’espace aérien de la Libye ; interdisant ainsi aux ministres de voyager(Avec Africanews)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.