Le Café qui réveille l'Info

Sénégal : Barthélémy Dias et Ousmane Sonko, duo de choc

Adeptes d’un ton radical face au régime de Macky Sall, les deux opposants viennent de remporter les mairies de Dakar et Ziguinchor au sein de la même coalition. Cette union sacrée sera-t-elle durable ?

Les similitudes entre les deux hommes ne manquent pas. Quadragénaires – l’un est né en 1974, l’autre en 1975 – et opposants déterminés au régime de Macky Sall, chacun vient d’être élu maire dans un bastion important lors des locales du 23 janvier : à Ziguinchor, en Casamance, pour Ousmane Sonko ; à Dakar pour Barthélémy Dias.

Mais entre ces deux-là, qui ont uni leurs forces au sein de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW), les comparaisons vont plus loin. Chacun vit en effet avec, suspendue au-dessus de la tête, une épée de Damoclès judiciaire susceptible de contrarier une trajectoire politique jusque-là prometteuse.
Coups de feu et accusation de viols

Le 2 mars, à peine investi dans ses nouvelles fonctions, le maire de Dakar devra comparaître devant la cour d’appel de la capitale. L’affaire est ancienne mais les faits sont sérieux. Le 22 décembre 2011, à la veille de la désignation d’Abdoulaye Wade par le Parti démocratique sénégalais (PDS) pour être candidat à un troisième mandat, un attroupement de militants de son parti se forme devant la mairie de Mermoz-Sacré-Cœur, à Dakar, que Barthélémy Dias occupe depuis 2009 – des « nervis » recrutés pour l’impressionner car il s’opposait alors au mandat de trop du président sortant, affirmera -t-il.(Avec Jeune Afrique)

Les commentaires sont fermés.