Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 21 Janvier 2022

1- Violence électorale : Ce qu’on sait du vieillard et de son petit-fils brûlés vifs à Keur Massar

Deux membres d’une même famille -Talla Sall (3 ans) et son grand-père Amadou Sall- ont été brûlés vifs par des individus supposés appartenir au mouvement « Gueum Sa Bopp ».

Les faits se sont déroulés, avant-hier, vers 1 h du matin, au quartier Kawsara de Keur Massar Nord.

Le gamin T. Sall  se trouve actuellement en réanimation à l’hôpital Principale. Lui et son grand-père Amadou Sall sont brûlés au 3e degré, renseigne Senego.

D’après le quotidien Les Échos, les pyromanes non encore identifiés auraient versé du liquide inflammable dans le salon via la fenêtre.

2- Affaire des minutions saisies au Port : Theodore Rellos et les autres membres de l’équipage écroués

Nouveau rebondissement dans l’affaire des munitions saisies au port. Theodore Rellos, responsable de Marine Corp et Designate persona shore manager du navire, et les autres membres de l’équipage du navire « Mv Eolika» (Ovhuk Vitaly, Podgorodetskyi et Trofimov Vadym) sont placés sous mandat de dépôt hier, par le Doyen des juges, rapporte Libération.

Ils sont tous visés pour les délits de contrebande, fabrication, transport, entreposage, importation illégale d’armes et de munitions.

Deux millions d’unités de balles de calibre 5,56 mm, cent mille unités de balles à blanc de calibre 5,56 mm et un million cent mille unités de balles réelles de calibre 9 mm ont été retrouvées sur le navire. (Avec Pressafrik)

3- Elections Locales : Quelque 6 613 962 de Sénégalais se rendent aux urnes dimanche

À DÉCOUVRIR

Les Sénégalais vont se rendent aux urnes, dimanche, pour l’élection de maires de communes et de villes et de présidents de conseils départementaux. Quelque 6 613 962 sont attendus dans les 15 066 bureaux des 6 639 centres de vote. 
 
Au total, 3149 listes sont en lice dans les 43 départements, 552 communes et 5 villes, selon les chiffres obtenus auprès de la Direction générale des élections (DGE), par l’APS.
 
Il y a 166 listes en compétition pour les départements, 44 listes pour les villes et 2939 listes pour les communes. Le scrutin reporté à plusieurs reprises peut s’avérer complexe car les électeurs sont appelés à voter deux fois, voire trois en fonction de la collectivité locale.
 
Les élections municipales seront organisées dans les 552 communes. Pour la première fois, le maire sera élu au suffrage universel direct.

Concernant les élections départementales, elles seront organisées dans 43 départements sur les 46 que compte le pays à l’exception de Dakar, Pikine et Guédiawaye. 
 
En effet, dans les collectivités où sont élus conseillers de la ville, lorsque le territoire de la ville est le même que celui du département, il n’est pas organisé d’élections départementales, informe Pressafrik.

4- Les anciens de la SOTRAC, d’Ama Sénégal et de l’ex-Sias suspendent leur grève de la faim

Les anciens travailleurs de l’ex Sias, d’Ama Sénégal et de la Sotrac ont décidé jeudi, de mettre fin à leur mot d’ordre de grève de la faim. Mais cette décision relève plus d’une suspension temporaire que d’une levée définitive de leur mouvement d’humeur qui a duré une semaine.

Selon « Les Échos », qui donne l’information, ceci a été décidé suite à une médiation de Mame Mactar Guèye de l’Ong Jamra et de Thierno Ndome Ba avec les grévistes.

La décision a été officialisée jeudi, à Pikine en présence du coordonnateur de l’Unité de coordination et de gestion des déchets (UCG) Mass Thiam. Ce dernier, qui a échangé avec les anciens travailleurs de la SOTRAC, d’Ama Sénégal et de l’ex Sias, a promis de faire le plaidoyer auprès des autorités étatiques afin d’éponger les sommes dues via un moratoire de paiement. Mais également de mettre le médecin de l’Ucg à la disposition des ex grévistes pour des visites médicales, pour s’assurer qu’ils vont recouvrer tous leurs moyens physiques.

Toutefois, après avoir salué la démarche du Coordonnateur national de l’Ucg, Madani Sy leur porte-parole a menacé de reprendre le flambeau de la lutte si les prochaines négociations ne donnent pas de résultat. (Les Échos avec Seneweb)

5- Mali : Les obsèques de l’ancien président IBK

Au Mali, un hommage national est rendu, ce vendredi 21 janvier, à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, décédé dimanche dernier à Bamako.

Un deuil national de trois jours à compter de ce vendredi a été décrété par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Deux temps forts sont annoncés pour la journée : la cérémonie d’hommage et l’inhumation d’IBK dans un cadre familial. (Avec Senego)

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.