Le Café qui réveille l'Info

RSF, Bilan 2021 : 488 journalistes emprisonnés dans le monde

C’est le bilan le plus élevée depuis 1995. « Jamais non plus RSF n’avait recensé autant de femmes journalistes détenues », au total 60, soit un tiers de plus qu’en 2020, déplore l’ONG de défense de la liberté de la presse.

Un nombre record de 488 professionnels des médias sont emprisonnés dans le monde, déplore Reporters sans Frontières (RSF) dans son bilan annuel, qui comptabilise toutefois un nombre de journalistes tués (46) au plus bas depuis vingt ans. « Jamais depuis la création du bilan annuel de RSF en 1995 le nombre de journalistes emprisonnés n’avait été aussi élevé », constate l’ONG de défense de la liberté de la presse, dans un communiqué publié jeudi.

🔴 #BilanRSF 2021: Assassinats, emprisonnements, prises d’otages, disparitions. Une répression de plus en plus implacable contre les journalistes.

488 journalistes ont été emprisonnés (+20% en 1 an)

Près d’un journaliste chaque semaine a été tué

Originally tweeted by RSF (@RSF_inter) on 16 December 2021.

Depuis 1995, RSF dresse le bilan annuel des exactions commises contre les journalistes, à partir de données précises établies entre le 1er janvier et 1er décembre de l’année de publication. Le décompte total du bilan 2021 établi par Reporters sans frontières (RSF) intègre les journalistes professionnels et non professionnels, ainsi que les collaborateurs de médias. RSF procède à une minutieuse collecte d’informations permettant d’affirmer avec certitude, ou du moins avec une très forte présomption, que la détention, l’enlèvement, la disparition ou la mort d’un journaliste est une conséquence directe de l’exercice de sa profession. Notre méthodologie peut expliquer des différences de statistiques avec celles d’autres organisations.

Advertisement
Jamais autant de journalistes n'ont été emprisonnés qu'en 2021, selon RSF

(Avec RSF.org)

Les commentaires sont fermés.