Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top 5 du 6 décembre 2021

1- Forum Paix et Sécurité : Macky Sall défend l’Afrique du Sud sur l’ostracisme dont il est victime à cause du variant Omicron

Le président de la République déplore le fait certains pays ont fermé leurs frontières à l’Afrique du Sud, à cause d’Omicron. “Et comme l’a clairement indiqué l’OMS, isoler un pays (l’Afrique du Sud) qui a séquencé un nouveau variant et a fait preuve de transparence, est non seulement discriminatoire, mais aussi contre-productif.  Car ajoute Macky Sall, “c’est inciter les autres à ne pas publier les résultats de leurs investigations.  C’est là le danger. Donc, il faut que nous continuions à travailler ensemble dans la solidarité.”

Cette pandémie, qui frappe tous les pays doit plutôt nous rassembler sur le front solidaire de la riposte. Au lieu d’ajouter un nouveau clivage », a plaidé l’hote du Forum Paix et Sécurité qui s’est ouvert ce lundi au Cicad avec la présence des chefs d’Etat d’Afrique du Sud, du Niger et de la Guinée-Bissau. (Avec Senego)

2- Après l’affaire des 94 milliards : Tahirou Sarr cité dans un autre scandale foncier aux Mamelles

Après avoir été cité dans l’affaire des 94 milliards, Tahirou Sarr fait encore parler de lui.
L’homme d’affaires est impliqué dans un autre scandale foncier.
Le terrain en question, étalé sur 7.535 m2, se situe à l’est du Phare des Mamelles, en tournant de la route de Ngor.
D’après Libération, les héritiers de feu Baye Mbaye Ndiarre Guèye à Ouakam ont saisi le parquet d’une plainte visant Tahirou Sarr et sa société Sofico.

Chassés de leurs terres, les héritiers de Baye Mbaye Ndiarre Guèye exploitent cette réserve depuis des générations.
Mais, l’administration a accordé en mode fast-track à Tahirou Sarr le site qui est classé et protégé alors que les héritiers courent derrière une régularisation entamée en 2006.
Pis, rapporte le journal dans sa livraison du jour, l’État du Sénégal avait également interdit les constructions dans cette zone.

3- Transports : Le cout de la carte grise et des plaques d’immatriculation passe du simple au double

À DÉCOUVRIR

La carte grise passe de 7500 à 15 000 Fcfa, les plaques d’immatriculation de 14 000 à 26 000 Fcfa, rapporte le quotidien L’Observateur dans sa parution de ce lundi reprise par seneweb.

Le ministre des Transports Mansour Faye, qui défendait son projet de budget à l’Assemblée nationale, justifie cette hausse par le fait que le Sénégal s’est engagé dans la mise en place d’un système performant de délivrance des titres de transport sécurisés, visant à réduire la fraude documentaire.
 
Aussi, explique-t-il que les prix initialement fixés, avec le partenaire pour la sécurisation des titres, se sont avérés déficitaires pour l’exploitation et risquent de mener, à long terme, vers l’échec du programme choisi.

4- Trafic présumé de passeports diplomatiques : Pour Me Aissata Tall Sall ses services n’ont rien d’illégal

Lors du vote du budget du du ministère des Affaires étrangères, Me Aïssata Tall Sall n’a pas échappé aux questions des députés sur un trafic présumé de passeports diplomatiques.

Une sulfureuse et rocambolesque affaire,  encore loin de connaître son épilogue, dans laquelle deux députés de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY) ont été cités.

«Jusqu’à preuve du contraire, je suis sûre que les services de mon Département ministériel n’ont rien à se reprocher», déclare-t-elle dans des propos rapportés par le quotidien L’Observateur.

Mais, le cas contraire, précise Aïssata Tall Sall, « le tribunal apportera les preuves de leur implication, et à ce moment j’agirai en conséquence, et si je ne le fais pas, le chef de l’État le fera ».

À rappeler que Me Aïssata Tall Sall avait déclaré n’avoir jamais vu de passeports trafiqués.

5- Omicron au Sénégal : Les CTE en alerte maximale, vers l’interdiction des rassemblements ?

Le variant Omicron a fait son entrée au Sénégal avec trois cas positifs déjà signalés.

Les autorités sanitaires ont enclenché la traque du nouveau variant Omicron.

Le Comité national de gestion des épidémies (CNGE) se réunit ce matin pour réorganiser la riposte, rapporte L’Observateur. Et Les CTE sont en état d’alerte maximale.

L’épidémiologiste, le Dr Cheikh Sokhna demande à l’État d’interdire toutes les manifestations inutiles pour éviter une recrudescence des cas de Covid.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising