Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top 5 du 19 Novembre 2021

1- Miss Sénégal ou réseau de proxénétisme ? La parole se libère : Oumy Diop, Miss Saint-Louis, enceinte d’un ministre, la série continue….

La polémique enfle sur les réseaux sociaux suite à la sortie de la présidente du comité d’organisation de Miss Sénégal, Amina Badiane, accusée de faire l’apologie du viol. Sur facebook, les langues se délient. Après la Miss Sénégal 2020 Fatima Dione, d’autre miss déballent. D’abord, celle représentant la région de Saint-Louis, Oumy Diop. Comme aux Etats-Unis, avec le mafieux mouvement, « Me Too » et le site de témoignages de viol « balance ton porc », « Me Too », Oumy Diop espère que le procureur va appeler toutes les « Miss » pour enquête. « J’étais Miss Saint-Louis, mounou ma expliqué lima doundou si comité bi. J’ai tellement vécu… (pleurs) mais j’espère que procureur dina wo miss yeup enquête lene », réclame-t-elle.
Se voulant plus précise, Khoudia Faye, une internaute qui habite le même quartier que la Miss Saint-Louis révèle : « Oumy Diop, je sais tout, tu as démissionné à cause de ta grossesse, faut dire ça aussi, le temps est venu, tu as un enfant de 3 mois mais tu connais le père, c’est un ministre et l’ami de Amina Badiane, dis tout chérie ! » Une information qui a d’ailleurs été confirmée par la concernée à une des sources de seneweb.

2- Diplomatie : Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, est attendu ce vendredi après-midi à Dakar, pour une visite de deux jours

Au cours de son séjour, le chef de la diplomatie américaine rencontrera le Président Macky Sall et le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, souligne un communiqué de presse reçu à l’APS. Il s’entretiendra avec eux des ‘’moyens d’approfondir le solide partenariat entre les États-Unis et le Sénégal’’.Le Sénégal est l’un des partenaires clé des États-Unis en Afrique. Début novembre, l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Tulinabo S. Mushingi, révélait que ’’rien qu’au cours des cinq dernières années, le peuple américain a fourni au Sénégal une assistance chiffrée à environ 554 milliards de francs CFA (1 milliard de dollars), à travers divers programmes. Sur ce montant, environ 332 milliards de francs CFA (600 millions de dollars)’’ ont été alloués à travers l’USAID, l’Agence des Etats-Unis pour le développement international. (Aps)

3- La pugnacité du défunt juge Samba Sall récompensée: Le procès du crash de Sénégal Air fixé au 25 novembre

Que reste-t-il du crash de Sénégal Air, qui avait fait 7 morts en 2015 ? Juste un épais mystère que le Bea et la justice n’ont jamais réussi à percer : aucun corps n’a été retrouvé et pas de trace de l’avion englouti dans les profondeurs de l’Atlantique. 6 ans après la tragédie, les prévenus, inculpés pour homicide involontaire, seront devant la barre du Tribunal le 25 novembre prochain.

Ça fait 6 ans d’attente. Les familles des victimes du crash de l’avion de Sénégal Air, le 5 septembre 2015, vont pouvoir connaître la vérité judiciaire de cette affaire. Le procès, lié à cet accident aérien, est prévu devant la deuxième Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Dakar ce 25 novembre. Les prévenus Magaye Marame Ndao, ancien Directeur général de l’Anacim, Mohamed Mansour Sy, directeur des Transports aériens à l’Anacim, El Hadji Mactar Daff, inspecteur navigabilité, Mama­dou Sy, chef du département navigation et le contrôleur, Jacob Lèye, inculpés par le Doyen des juges de l’époque, Samba Sall, pour homicide involontaire, seront jugés jeudi prochain.

A l’époque, Gérard Gabriel Diop, Directeur général de Sénégal Air, et ses quatre autres collaborateurs avaient aussi été inculpés par le magistrat-instructeur. Malheu­reuse­ment, ils sont tous décédés. En même temps, Amadou Lamine Traoré, directeur du Bureau d’enquête et d’analyse de l’époque (il a été remplacé hier par Mamadou Gningue, car il a été admis à la retraite), Adama Diom et Al Hassane Hann sont cités à comparaître en tant que témoins.En plus de cette procédure, une information judiciaire a été ouverte à Paris. Dans ce cadre, la justice française a envoyé une commission rogatoire à Dakar, car l’une des victimes du crash était française. (Xalima)

4- Visite du Khalife de Médina Baye à Dakar : Le programme de Cheikh Mahi Ibrahima Niass dans la capitale

À DÉCOUVRIR

Le Khalife général de Médina Baye est arrivé à Dakar en début d’après-midi. Cheikh Mahi Niass, est venu avec une forte délégation et s’est rendu au Complexe scolaire Seyda Mariama Niass, mais aussi à la Patte d’Oie où l’attendaient de nombreux fidèles de Baye Niass.

Cheikh Mahi Ibrahima Niass s’est ensuite rendu au domicile de son frère et représentant à Dakar, Cheikh Mouhamadoul Amine Ibrahima Niass, dit Baba Lamine, à Liberté 6. Il prendra part au Hadaratoul Jouma vendredi au stade des Parcelles Assainies où se tiendra la cérémonie officielle pour laquelle l’État dépêchera un représentant. Cheikh Mahi Ibrahima Niass procédera aussi, dans la matinée du samedi, à l’inauguration de la Zawiya Cheikh Mansour Mamoune Niass à Nord Foire.

Dans l’après-midi, il participera à la journée culturelle dénommée Cheikh Ibrahima Niass dit Baye Niass au terrain Acapes des Parcelles Assainies avant d’assister à une causerie qui sera animée par Cheikh Mahi Alioune Cissé, le porte de la famille et qui aura pour thème : « Les qualités du disciple envers son guide ».

Les deux jours suivants, le Khalife Cheikh Mahi Ibrahima Niass va recevoir certaines autorités étatiques avec qui il va échanger sur des questions qui intéressent le Sénégal. (dakaractu)

5- Coincidence entre les locales et la CAN : Le dilemme de Matar Bâ, Augustin et Ablaye Sow

Avoir les pieds au Sénégal et la tête au Cameroun ou avoir les pieds au Cameroun et la tête au Sénégal ! C’est le grand écart que devront réaliser les ministres Matar Ba et Abdoulaye Sow, ainsi que Maire de Gorée Me Augustin Senghor. Tous têtes de listes de la coalition Benno bokk yaakaar, ils sont aussi les trois personnalités de premier plan lors des campagnes de l’équipe nationale. Or, la campagne électorale et le scrutin du 23 Janvier pour les locales se trouvent en pleine période de la Coupe d’Afrique des nations qui se tiendra du 9 Janvier au 6 Février prochain.

C’est dire que le maire sortant de Fatick doit batailler ferme pendant la campagne électorale et le jour même du scrutin, pour s’en sortir. Ce qui ne sera pas évident pour Matar Bâ. Et pour cause, la campagne et le scrutin pour les locales se tiendront en pleine Coupe d’Afrique, à laquelle le Sénégal prend part au Cameroun. Or, en tant que ministre des Sports et représentant de l’Etat, Matar Bâ, comme ça a toujours été le cas lors des dernières campagnes, doit être assez présent aux côtés de l’équipe nationale et de la fédération sénégalaise de football. Une présence qu’il aura du mal à assurer cette fois-ci, car étant quasiment obligé d’être dans sa commune et sur le terrain politique pour défendre sa candidature et ne pas se laisser dominer par les adversaires. Il devra obligatoirement sacrifier l’une des obligations. Et on suppose que c’est sa mission de ministre des Sports et la nécessité de sa présence auprès de la délégation sénégalaise qui en prendra un coup.

Le ministre des Sports n’est pas le seul ministre dans cette situation. Son collègue de l’Urbanisme et de l’Habitant est aussi dans la même galère. Abdoulaye Saydou Sow est premier vice-président de la Fédération sénégalaise de football avec beaucoup de responsabilités dans la gestion quotidienne de la fédération et de l’équipe nationale, en temps de campagne particulièrement. D’ailleurs, c’est lui qui est actuellement en mission à Bafoussam, (ville où est logée la poule du Sénégal) pour s’occuper, entre autres, des derniers réglages des questions liées aux logements de la délégations sénégalaise. Sa place centrale dans le dispositif fédéral fait que sa présence a toujours été permanente lors des campagnes des Lions. Une présence quotidienne qu’il ne pourra pas assurer cette fois-ci, car devant mener son combat politique, en tant que tête de liste communale de Benno bokk yaakaar à Kaffrine. Ces élections sont d’autant plus importantes pour lui, qu’elles devront marquer son ascension politique, avec à la clé, le poste de maire de Kaffrine, qui serait son premier poste électif politique.

Le président de la fédération Sénégalaise de football lui-même, ne pourra pas être au Cameroun en permanence. Me Augustin Senghor est aussi rattrapé par sa vie de politicien. Il va devoir défendre son bilan et sa candidature à la mairie de Gorée, qu’il convoite de nouveau. Et sa présence à la Can est beaucoup plus une obligation pour lui que pour les autres. Mais contrairement à Matar Ba et Abdoulaye Sow, il a plus de marge de manœuvre. Sa commune lui est quasiment acquise.

La rédaction de SenCaféActu

Laisser un commentaire

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising