Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

SenCaféActu du 29 Octobre 2021

1- Affaire des 94 milliards : La Cour Suprême déroule le tapis rouge à Ousmane Sonko, Mamour Diallo et Tahirou Sarr dans le flou

Décidément l’affaire des 94 milliards de francs CFA n’est pas prête de s’estomper. Malgré les résultats de la commission d’enquête parlementaire qui avait donné un non-lieu à l’ex directeur des Domaines Mamour Diallo et tout le tintamarre qui s’en est suivi, la Cour Suprême vient de trancher. La première Chambre donne raison à Ousmane Sonko et relance le débat.

Les juges de la Cour Suprême confirment Ousmane SONKO dans l’affaire du TF 1451/R avec la décision de la première chambre civile de tout casser et ont ordonné au conservateur de Rufisque de remettre à l’état où il se trouvait avant l’acte de notarié des 8 avril 1978 et février 1979.

Décision majeure, une astreinte de 100.000 Fcfa par jour de retard, selon Libération qui rappelle du coup que L’expropriation des 125 hectares au profit de la Sn Hlm devient caduque ; les milliards filés par l’Etat à Tahirou Sarr décaissés pour rien.

Les héritiers de feu Ousmane Mbengue, qui avaient saisi le tribunal, retrouvent l’intégralité de leurs droits sur le site de 258 hectares, renseigne Atlanticactu.

2- Cherté du loyer : Moustapha Diakhaté propose la “politique des prix-plafonds”

Moustapha Diakhaté a réagi à l’annonce du président Macky Sall, qui veut réguler le prix des loyers. Pour l’ancien député, la meilleure façon de mettre fin à la cherté des loyers, est dans la politique des prix-plafonds.

Pour lutter contre la flambée des prix des loyers, le gouvernement doit initier une politique d’encadrement des coûts locatifs à usage d’habitation et de commerce. “Face à la flambée des loyers et à la stratégie du contournement de la LOI n°2014-03 du 22 janvier 2014, l’idée de l’encadrement des loyers semble être une piste pour combattre la hausse vertigineuse des coûts locatifs immobiliers”, a indiqué Moustapha Diakhaté.  Dans cet ordre d’idée, ajoute-t-il, l’Etat doit mettre en place un dispositif de prix-plafonds en fonction des lieux de résidence ou d’activités et de l’état des immeubles à louer.

Avec de telles pratiques, pense-t-il, les locataires paieront moins cher. “Ce qui permettra de baisser les loyers et de démocratiser un peu plus l’accès à une location raisonnable dans les centres urbains. Pour aller dans ce sens, le Président de la République doit faire preuve beaucoup de courage et de volonté politiques pour face aux braconniers de la location d’habitation ou de commerce.” (Avec Senego)

3- Locales 2022 à Dakar : Macky Sall choisit Diouf Sarr pour la mairie ville et zappe Amadou Ba

Le ministre de la Santé et de l’Action Sociale sera la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar pour briguer la ville de Dakar, au soir du 23 janvier 2022. Le président de la République a porté son choix sur Abdoulaye Diouf Sarr au détriment de Amadou Ba.

Le patron de l’APR a, en effet, désigné Abdoulaye Diouf Sarr au détriment d’Amadou Ba. Devant le maire de Yoff, le seul à avoir gagné une commune d’arrondissement à Dakar lors des élections locales de 2014, c’est un boulevard qui s’ouvre. Reste maintenant à savoir si Amadou Ba va se plier à cette décision et se contenter de la commune des Parcelles Assainies que Moussa Sy n’a pas encore lâchée. (senego)

3 (bis)- : Département de Saraya : Macky Sall sanctionne Sadio Dansokho qui serait impliqué dans l’affaire des passeports

Le président du Conseil départemental de Saraya, impliqué dans l’affaire des passeports diplomatiques, M. Sadio Dansokho, n’a pas été investi tête de liste pour le département de Saraya. Ainsi en a décidé Macky Sall, qui a choisi en ses lieu et place, le jeune Moussa Danfakha. Ce dernier, a tenu à remercier le chef de l’État « pour la confiance placée en la jeunesse pour porter le développement du département… »(dakaractu)

3 (bis) suite : Élections Locales : Bamba Fall rencontre Bougane et rejoint la coalition Gueum Sa Bop

Pour ceux qui espéraient un retour au bercail de Bamba Fall dans la coalition Yewwi Askanwi, ils risquent d’attendre longtemps. Le maire de la Médina qui avait claqué la porte de la Grande Coalition de l’opposition, a rencontré nuitamment Bougane Guèye Dany le leader de la coalition Gueum Sa Bop.

Après d’après discussions, les hommes sont tombés d’accord, selon des sources proches du Pdg du Groupe D-Média. Et pour confirmer cette nouvelle alliance, les mêmes sources révèlent que le maire de la Médina était ce matin dans les locaux de la sous-préfecture de Dakar/Plateau pour un dépôt de courrier lui permettant d’être mandataire de la coalition Gueum Sa Bop. (Atlanticactu)

4- Sonko et Aida Mbodj ne brigueront pas les mairies de Ziguinchor et Bambey

Le journal Source A informe que le candidat de ‘’Yeewi Askan Wi’’ à la Municipalité de Bambey est un ancien responsable de l’Alliance pour la république qui présente des états de services irréprochables en termes de notoriété et de probité morale. Egalement, au Conseil départemental de Bambey, Aïda Mbodj a créé la surprise en se passant des services de la présidente sortante qui appartient à son camp. Elle a désigné un autre candidat.

“SourceA” révèle également que le leader de Pastef, Ousmane Sonko, ne sera pas finalement candidat à la Mairie de Ziguinchor. Ni au Conseil départemental de Ziguinchor. Il investira un de ses poulains ou Abdoulaye Baldé.

5- Arrestations : Guy Marius Sagna dénonce la judiciarisation des affaires politiques

À DÉCOUVRIR

Guy Marius Sagna dénonce la judiciarisation des affaires politiques dont subiraient les opposants du régime de Macky Sall. L’activiste a fait face à la presse ce jeudi 28 juillet au siège du mouvement Frapp. 

“La judiciarisation des affaires politiques (Karim Wade, Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Guy Marius Sagna…), les interdictions illégales de manifester, les arrestations arbitraires…font partie de la stratégie de Macky pour museler toute opposition à ses politiques de prédation néocoloniale”, a déclaré Guy Marius.

Guy Marius Sagna poursuit ses accusations contre le président de la République. “Il détourne aussi la police, la gendarmerie, la justice…pour faire taire toute action citoyenne salutaire pour que l’Etat de droit et les conquêtes démocratiques inscrits dans notre constitution et nos textes de lois soient respectés”, a-t-il ajouté.

6- Actu internationale

• Soudan : le Conseil de sécurité de l’ONU veut le retour d’un gouvernement dirigé par des civils (déclaration unanime)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a réclamé ce jeudi 28 octobre 2021 à la junte au Soudan « de rétablir un gouvernement de transition dirigé par des civils » en exprimant sa « vive préoccupation face à la prise de pouvoir militaire », dans une déclaration unanime en deçà de la ferme condamnation du coup d’État la veille par l’Union africaine. Après plusieurs jours de laborieuses tractations, le texte rédigé par le Royaume-Uni et fortement édulcoré par la Russie demande aussi la reprise d’un dialogue politique « sans préconditions », la « libération immédiate » des personnes arrêtées et le respect du « droit de rassemblement pacifique ». (Avec RFI)

• Facebook va changer de nom et s’appeler Meta, annonce Zuckerberg

Mark Zuckerberg, le patron de Faceboo, a annoncé jeudi 28 octobre que la maison mère allait désormais s’appeler Meta, pour mieux représenter toutes ses activités, mais le nom des différents réseaux restera inchangé. Le fondateur du géant des technologies, accusé de faire passer les profits avant les humains par une lanceuse d’alerte et de nombreux élus, a choisi « meta » – qui signifie « au-delà » en grec ancien – pour montrer qu’il y a « toujours plus à construire ». (Avec RFI)

• L’OMS demande 23,4 milliards de dollars pour soutenir son nouveau plan de lutte contre le Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé demande le versement de cette somme sur 12 mois pour financer le nouveau plan dévoilé ce jeudi afin de lutter contre la pandémie de Covid-19 dans les pays les moins riches. Le partenariat des principales agences de santé mondiales (appelé accélérateur ACT) « a besoin de 23,4 milliards de dollars pour aider les pays les plus à risque à se procurer et déployer des moyens de lutte contre le Covid-19 dès maintenant et jusqu’à septembre 2022 », indique par communiqué l’OMS.

7- Actu Sports

• Jaraaf : La CAF réduit de moitié la durée de la peine infligée à Youssou Dial

La Confédération africaine de football (CAF) a réduit d’un an la durée de la peine infligée à Youssou Dial, le chargé du football au Jaraaf, qui avait écopé en juin dernier d’une interdiction de mener une activité liée au football pendant deux ans, a appris l’APS de ce club d’élite de Dakar.

« Nous avons effectivement reçu, cela fait un peu plus d’un mois, un courrier notifiant que la sanction a été réduite d’un an » , a déclaré, dans un entretien téléphonique, le secrétaire général du Jaraaf, Léonard Diagne. Le club de Ligue 1 sénégalaise avait interjeté appel de la sanction prise à l’encontre de son secrétaire général, que la CAF a décidé maintenant de réduire de moitié. Youssou Dial a été suspendu par la Confédération africaine de football à la suite d’incidents survenus lors d’un match de Coupe de la CAF, entre le Jaraaf de Dakar et le Coton Sports de Garoua. (Avec Wiwsport)

• Beach Soccer : Ngalla Sylla fait appel à 3 nouveaux joueurs pour le tournoi de Dubaï

Le sélectionneur national du Sénégal, Ngalla Sylla, a fait appel à Seydina Thioub, Serigne Fallou Mboup et Seydina Samb, pour l’International Beach Soccer Cup de Dubaï, un tournoi prévu du 2 au 6 novembre.

Thioub et Mboup sont des joueurs de Kawsara Beach Club, Samb, lui, est un joueur de l’APLN de Dakar, précise la FSF sur son site Internet. Les neuf autres joueurs du groupe constitué pour le tournoi de Dubaï ont pris part à la dernière édition de la Coupe du monde, dont le Sénégal a atteint les demi-finales.

• Jeu de dames Championnat d’Afrique par équipes : Le Sénégal vers le forfait, faute d’argent !

Aprés la publication de la liste des 5 Lions damistes, pour le Championnat d’Afrique par équipes prévu du 2 au 10 novembre au Cameroun, la Fédération sénégalaise de Jeu de dames (FSDJ) fait face à un gros problème.

La FSDJ a déjà confirmé auprès de la Confédération africaine la participation de la sélection sénégalaise au Championnat d’Afrique par équipes du 2 au 10 novembre au Cameroun. Mais selon le président de la FSJD, Adama Guèye le forfait se fait pressentir. (Avec Stades)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising