Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top 5 du 27 Octobre 2021

1- Vaccins anti-Covid-19 : Le Sénégal ne sait plus quoi faire avec le 1 million 500 mille doses, faute de preneurs

Le ministère de la santé est très préoccupé par la désaffection des populations et le refus de se vacciner contre la Covid-19. Selon notre consœur Awa Mbaye, qui a mené une enquête, notre pays se trouve avec 1 500 000  doses de vaccins qui ont du mal à voir des preneurs. Ainsi, le risque est de voir toutes ces doses de vaccins se retrouver à la poubelle dans les semaines à venir, si les populations refusent de se vacciner. D’ailleurs, certains vaccins seront périmés fin octobre, d’autres entre novembre et décembre.

2- Mbour : Le coordonateur de Pastef quitte Yewi askan wi et gèle ses activités dans son parti

Le Docteur Mamadou Lamine Diaité a gelé toutes ses activités au sein de Pastef en tant que coordonnateur départemental de Mbour, mais aussi il a démissionné de la coalition Yewwi Askan Wi, a appris tôt ce matin Dakaractu Mbour.

Selon les sources de Dakaractu, la raison serait relative à l’issue réservée par la direction du parti aux primaires organisées entre Ousmane Diop, Maître Abdoulaye Tall, et lui-même Docteur Diaité.

En effet, les résultats du vote l’avait placé devant avec 89 voix sur les 130 électeurs… Un verdict qu’avait contesté maître Abdoulaye Tall qui a introduit un recours en annulation de ces élections du fait d’un tripatouillage du fichier électoral. 

La commission nationale d’investiture de Pastef, ni plus ni moins, fera à Abdoulaye Tall une lettre d’accréditation, le désignant comme candidat à la candidature de Pastef Mbour au détriment de Mamadou Lamine Diaité. Ce qui n’a pas eu l’heur de plaire à M. Diaité.

3- Tendance baissière Covid-19 au Sénégal : Attention au « Delta Plus » qui préoccupe l’Angleterre

Malgré la tendance baissière maintenue et observée ces derniers temps presque partout à travers le monde, un nouveau variant de la lignée Delta préoccupe les autorités sanitaires britanniques, particulièrement le Royaume Uni. Dans ce pays, on s’inquiète de la survenue du début d’une nouvelle vague de contaminations liée au variant AY4.2 ou Delta Plus actuellement en circulation dans presque 44 pays au monde.

Selon différentes données scientifiques, « Delta Plus » pourrait être un variant dominant. Il est 10 à 15% plus contagieux que le variant indien, Delta apparu pour la première fois en Inde l’année dernière qui était lui-même très contagieux, et plus mortel que la souche originale. Ce nouveau variant confirmé pour la première fois au Royaux Uni en juillet dernier, est déjà identifié dans 44 pays dont la France, le Royaume Uni, Suisse,…

Des analyses seraient actuellement en cours pour comprendre l’ampleur de la menace qu’il pourrait représenter car il pourrait probablement provoquer un rebond accéléré voire échapper à la protection des vaccins actuels. L’arrivée de ce nouveau variant de la lignée Delta, et souche britannique du variant indien, ne devrait-il pas conduire les autorités sénégalaises à prendre des mesures rapides pour tenter de l’imiter l’impact, et surtout les dégâts mortels et la saturation au niveau des hôpitaux, s’interroge Le Témoin. (Le Témoin avec Pressafrik)

À DÉCOUVRIR

4- Locales 2022 : Amadou Ba paie de sa poche la caution de BBY et est nommé Coordonnateur national par Macky

L’ex-argentier de l’Etat du Sénégal  Amadou Bâ, par ailleurs responsable de l’Alliance pour la République (APR) aux Parcelles Assainies a fait le chèque qui a servi à payer la caution de la majorité présidentielle aux prochaines élections locales, informent nos confrères du journal VOX Populi.  

Avec cette acte Amadou Bâ prend du galon au sein de la majorité présidentielle. Coordonnateur de BBY à Dakar lors des Législatives de 2017 et de la Présidentielle 2019,  Amadou Ba a été  » récompensé » par le Président Macky Sall. Il a été désigné  Coordonnateur national de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), informe Pressafrik.

4 (bis)- Elections locales : Le rapprochement Baldé-Pastef confirmé !

Décidément Abdoulaye Baldé, maire sortant de la ville de Ziguinchor n’a pas perdu de temps pour rebondir, après avoir été trahi par Macky Sall qui a préféré porter la candidature de Benoit Sambou à Ziguinchor. Cette préférence pour ce dernier a été perçue par Baldé comme un acte de trahison.

Ainsi, après la conférence de presse au cours de laquelle il a traité Macky Sall de « traître », Abdoulaye Baldé, par ailleurs président de l’UCS a rencontré des responsables de PASTEF.

A en croire L’Obs qui donne l’information, le maire de Ziguinchor affirme que ce qui importe pour lui, c’est le développement de la Casamance. D’ailleurs, poursuit le journal, « Baldé et Sonko n’ont jamais cessé de se parler et il n’y a jamais eu d’animosité entre les deux hommes ».

Par ailleurs, « même s’ils ont des ambitions nationales, ils ont en commun cet amour inconditionnel de Ziguinchor », rapporte la même source. (L’Obs avec Senenews)

5- Le Lac rose, l’un des patrimoines naturels les plus célèbres et les plus visités au Sénégal, risque d’être rayé de la carte dans un horizon proche

Mise à part la baisse de la pluviométrie, l’homme est le seul responsable de ce nouveau désastre écologique et économique qui s’annonce. Les constructions sur les rives du côté de la mer et les nouvelles agglomérations de Keur Massar, Bambilor, Sangalkam, Niague, obstruent toutes les voies d’alimentation de cet écosystème unique au monde. Si rien n’est fait, le Lac rose va disparaître.

La restauration de l’interconnexion entre les lacs rose, Mbawane et Tanma est une urgence aux yeux du Professeur Goumba Lô, géologue environnementaliste, spécialiste de la prévention des catastrophes naturelles. Réceptacles du trop-plein d’eau du continent et de la mer, ces lacs jouent un rôle clé dans la prévention des inondations, contre l’avancée de la mer, l’intrusion marine, entre autres.

Regain d’activités, des visiteurs qui arrivent en masse, le Lac rose se relève petit à petit de la Covid-19. Malgré l’affluence, guides touristiques, vendeurs d’objets d’art et exploitants de sel craignent des lendemains sombres pour leurs activités. Ils se sentent menacés par la poussée des projets immobiliers.  (iGfm)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising