Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 1er Mai 2021

1- Fête du 1er Mai : 80 000 travailleurs ont perdu leurs emplois

Pour la deuxième année consécutive, les travailleurs sénégalais célèbrent la fête du 1er Mai dans des conditions inédites, à cause de la pandémie du Covid-19. Un contexte de crise qui a engendré beaucoup de pertes d’emplois dans les entreprises, malgré les efforts colossaux de l’Etat d’accompagner le patronat et les travailleurs dans le cadre du plan de résilience Force-Covid. Selon Mody Guiro, Sg de la CNTS, 80000 travailleurs auraient perdu leurs emplois, depuis le début de la pandémie. Pour le syndicaliste, interrogé par la Rts, les travailleurs ont payé un lourd tribut entre les licenciements et le chômage partiel

2- Incendie à Fann : Le directeur de l’hôpital, Dr Cheikh Tacko Diop, dément et apporte des précisions

Cheikh Tacko Diop c’est juste un coffret électrique qui fumait sans gravité, comme cela arrive partout de temps à autre. Je démentis formellement l’incendie annoncé dans la presse ce vendredi. Il n’ya pas eu d’incendie ou d’un départ de feu à l’hôpital de Fann, clarifie le directeur. Pour Dr Cheikh Tacko Diop « l’alerte a été rapidement maîtrisée par le personnel en place avec les extincteurs prévus à cet effet et n’a pas nécessité l’intervention du Groupement national des sapeurs-pompiers. Le CHNU Fann dispose d’un système de sécurité incendie avec des bouches d’incendie et des extincteurs diagnostiqués et entretenus régulièrement par des spécialistes ».

 3- Menaces contre la journaliste Maty 3 pommes : Blaise Pascal Cissé du mouvement « Tout va mal » appelle Ousmane Sonko à « désapprouver publiquement les attaques de ses partisans »

Le Président du Mouvement “Tout Va Mal” a tenu, à cet effet, à dénoncer et condamner “vigoureusement, si avérée, cette façon ignoble et inhumaine de s’en prendre à une citoyenne sénégalaise, de surcroît journaliste dans l’exercice de ses fonctions juste pour avoir émis ses opinions sur des sujets d’intérêt national“.

“La liberté d’expression, traduisant un principe fondamental et universel garanti par la constitution du Sénégal devrait plutôt favoriser des débats contradictoires et enrichissants basés sur une ouverture d’esprit de dialogue mutuel dans un souci de démocratisation du jeu politique. Devrais-je rappeler que notre pays est indivisible. Que nous formons un seul et unique peuple. Mais aussi partageons tous un destin commun“, souligne Blaise Pascal, dans une note parvenue à Senego.

Aussi tient-il à lancer “un appel à la sérénité et à beaucoup plus de lucidité dans l’intérêt suprême de la nation. M. Sonko doit désapprouver publiquement ces menaces de mort. Le barbarisme n’est pas sénégalais. Ces menaces doivent cesser ! “

4- Suppression du parrainage : Après le Pr Ismailla Madior Fall, la Convergence des cadres de l’APR renvoie la CEDEAO dans les cordes

Dans un communiqué, la CCR estime que « la Cour de justice de la CEDEAO a non seulement outrepassé ses compétences, mais également elle a surtout porté atteinte à la souveraineté du Sénégal. En effet, elle considère que ladite Cour ne peut pas se substituer aux juridictions nationales encore moins aux lois que les peuples se sont librement dotées. 

 La Convergence des Cadres Républicains tient à rappeler que « la loi sur le parrainage est une matérialisation de l’une des réformes innovantes contenues dans le projet de révision constitutionnelle du 05 avril 2016, adopté par référendum et qui donnait une priorité absolue à la modernisation du rôle des partis politiques dans le système démocratique.  Cette la loi sur le parrainage ne peut donc aucunement porter atteinte à la libre participation aux élections. Au contraire, poursuivent les cadres républicains, « elle renforce le pouvoir du peuple en lui permettant d’avoir plus de lisibilité dans le choix des candidats rationalisés. Et sous ce rapport, la CCR rappelle que le Sénégal, compte tenu de sa longue histoire politique et institutionnelle, est une démocratie majeure en Afrique et dans le monde ». 

Pour le ministre d’Etat conseiller juridique du Président, la Cour de justice de la Cedeao a commis 3 erreurs : « la première erreur de droit est l’interprétation de sa compétence à connaître de la loi sur le parrainage. La deuxième erreur de droit : la Cour se comporte, contrairement à son texte institutif et à sa jurisprudence, en Cour constitutionnelle juge de la légalité nationale. La troisième erreur de droit est que la Cour s’est prononcée en opportunité et non en droit », déclare Ismaïla Madior Fall

5- Pénurie d’eau : La Sen’Eau annonce une coupure d’eau dans 21 quartiers de Dakar lundi prochain

À DÉCOUVRIR

Si vous habitez dans l’un des 21 quartiers concernés, il faut prendre vos dispositions pour faire des reserves d’eau. « Des perturbations allant des baisses de pression à des manques d’eau seront constatées dans les quartiers ci-après : Ouakam, Mamelles, Almadies, Mermoz, Yoff, Fann Hock, Fann Residence, Point E, Plateaux, Rebeuss, Niayes Thioker, Médina, Gueule Tapée, HLM, Sacré Cœur, Dieupeul, Liberté, Castors, Ben Tally, Niarry Tally, Avenue Bouguiba », informe le service de communication de la Sen’Eau.

6- Actu internationale

-Israel : 44 personnes périssent dans une grosse bousculade

Un pèlerinage juif orthodoxe dans le nord du pays, le plus grand rassemblement en Israël depuis le début de la pandémie de Covid-19, a tourné au cauchemar dans la nuit de jeudi à vendredi. Le premier bilan provisoire fait état d’au moins 44 morts. « La catastrophe du mont Meron est l’une des plus graves qui ait frappé l’État d’Israël », a tweeté Benyamin Netanyahu, qui s’est rendu sur les lieux du drame en fin de matinée.

– Patrice Talon, président du Bénin : « Je n’envisage pas de gracier les opposants »

Dans une interview exclusive à France 24 et RFI, Patrice Talon, président tout juste réélu du Bénin avec plus de 86 % de voix dès le premier tour réfute une élection courue d’avance. Il explique ce score comme “un vote d’adhésion”, lié faible taux de participation. L’autre explication à selon lui le climat de tension et de violences instaurés par ceux qui ont cherché à faire dérailler le processus électoral. Talon annonce aussi qu’il ne va pas gracier les opposants emprisonnés.

7- Actu sports

-1/4 de finale de la Coupe CAF : Coton Sport vs Jaraaf : « Un tirage jouable » selon le capitaine du Jaraaf ,Youssou Paye

Le Jaraaf de Dakar a hérité le Coton Sport du Cameroun suite au tirage au sort de la Coupe CAF qui s’est déroulé hier matin au Caire. Joint par wiwsport, le capitaine des Médinois estime que son équipe hérite d’un bon tirage. “Oui, nous avons suivi de près le tirage ce matin. Je trouve que c’est un bon tirage pour le Jaraaf. Maintenant, nous allons nous concentrer sur le terrain, le match, c’est dans deux semaines. Nous allons le préparer comme nous avions l’habitude de le faire. C’est un tirage jouable comme je l’ai dit tantôt.

-Mercato : Le président du Real Florentino Perez s’enflamme pour Marquinhos pour remplacer Ramos ou Varane

Selon Diario Gol, le boss madrilène veut ni plus ni moins débaucher le Brésilien du Paris Saint-Germain. Un souhait qui serait partagé par Zinedine Zidane. Selon le média espagnol, Florentino Perez voudrait profiter de ses bons contacts avec son homologue parisien, Nasser Al-Kehlaïfi, pour faire venir Marquinhos… Et abandonner toute idée de débaucher Kylian Mbappé.

-Barça : Koeman sommé de gagner le championnat ou de partir

 Ronald Koeman est fixé sur son avenir. S’il ne remporte pas la Liga cette saison, il sera écarté du poste d’entraîneur du FC Barcelone. La tension est de plus en plus forte sur les épaules de Ronald Koeman. A cinq journées du terme du championnat, le technicien néerlandais du Barça sait qu’il n’a qu’une seule option s’il veut poursuivre l’aventure sur le banc catalan : remporter la Liga et réussir le doublé coupe d’Espagne-championnat. S’il n’y parvient pas, Joan Laporta l’a déjà prévenu qu’il pourrait faire ses valises. (Football365.fr)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.