Le Café qui réveille l'Info

Investissement : ces Sénégalais de la diaspora qui se font arnaquer par leurs parents

Pour assurer leurs retraites et l’avenir de leur progéniture, beaucoup de Sénégalais de la diaspora réinvestissent leur argent dans des secteurs prometteurs. L’immobilier, le commerce, l’agriculture font partie des secteurs prisés par ces compatriotes. Dans toutes les régions du pays, beaucoup des projets qui sortent de terre sont le fruit de l’investissement des Sénégalais de l’extérieur. C’est aussi le fruit de longues années de durs labeurs et de sacrifices. Pour certains, les choses se passent naturellement comme prévu alors que pour d’autres, ils devront remuer ciel et terre pour espérer retrouver leurs biens. Mais comment contrôler une activité à des milliers de kilomètres ? Le plus grand problème pour ces Sénégalais c’est de trouver une personne honnête et digne de confiance. Le collaborateur idéal est parfois recherché au sein de la famille. Un choix qui n’est pas toujours le meilleur. Beaucoup ne récolteront que des regrets après avoir tenté d’entreprendre. Quand la déception vient de l’environnement familial, on étouffe très souvent l’affaire et « l’honneur des liens de parenté » prend le dessus sur la justice au grand dam d’une personne qui aura travaillé toute sa vie pour ne rien gagner. Pour échapper à ces pratiques, d’aucuns préfèrent confier leurs projets à des proches loin du cercle familial. Dans ce dossier, des immigrés sénégalais nous racontent leurs mauvaises expériences.

Modou est âgé de 50 ans. Il est originaire du Sud du Sénégal et vit en France depuis plus de 20 ans. Pour sortir sa famille de la galère, il a vendu ses biens pour s’offrir un voyage vers la France. Malgré sa situation irrégulière, il réussit à se faire prêter des papiers pour travailler. Entrepreneur dévoué, il a vite commencé à réfléchir sur la manière dont il pouvait aider ses frères restés au pays.

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Accédez en illimité à SenCaféActu Gëstu

1 500 FCFA /Mois
le numéro de téléphone est requis
Cliquez ici pour découvir comment ouvrir un compte par un autre moyen.

Des difficultés ? Contactez nous sur WhatsApp au +221 76 188 10 18

Les commentaires sont fermés.