Le Café qui réveille l'Info

Comment expliquer le manque quantitatif et qualitatif d’ingénieurs en Afrique ?

Le rapport « Engineering for sustainable development: delivering on the Sustainable Development Goals » de l’UNESCO montre que les pays qui ont suffisamment d’ingénieurs de haut niveau présentent également des infrastructures de qualité, une forte création d’emplois et une croissance économique significative. Une voie à suivre pour l’Afrique qui connaît un manque quantitatif et qualitatif d’ingénieurs, selon la même source.

Qu’est-ce qui peut expliquer cette situation ? Cette interrogation a fait l’objet d’un sondage sur les plateformes sociales de l’Agence Ecofin.

Les raisons sont multiples pour nos abonnés. Pour la majorité, l’inadéquation des formations est la première cause. Les programmes de formation restent loin de la réalité des besoins des entreprises. De plus, ces programmes sont restés fixés sur la théorie et n’intègrent pas assez de pratique.

Pour d’autres, les politiques publiques en matière de formation et d’enseignement supérieur sont mal élaborées et figées sur des réalités coloniales. À ce niveau, le défaut d’harmonisation des formations sur le continent n’arrange pas les choses.

Le manque d’infrastructures de formation de qualité comme des laboratoires dans les écoles d’ingénieurs est également cité pour justifier la mauvaise qualité des diplômes. Aussi, la compétence des enseignants reste à questionner.

En outre, certaines observations se sont orientées vers la prédominance de l’enseignement général sur l’enseignement technique. La faible proportion des étudiants qui s’engagent dans les filières scientifiques peut justifier le déficit numérique.

Source : https://www.agenceecofin.com/formation/3103-86754-comment-expliquer-le-manque-quantitatif-et-qualitatif-d-ingenieurs-en-afrique

Les commentaires sont fermés.